Le 15 juin la Grèce ouvre son tourisme à l’international


C’est le Premier Ministre Grec Kyriakos Mitsotakis en personne qui a annoncé à la télévision grecque que la saison touristique commencerait le 15 juin et que son pays recevrait des visiteurs arrivant de pays qui auront une bonne maitrise de la pandémie de Covid-19. Car la Grèce renonce à exiger, comme elle en avait eu un moment l’intention, un test coronavirus individuel pour chaque visiteur. Et il n’y aura pas non plus de quarantaine à l’arrivée. Une première liste des pays pouvant rétablir les liaisons aériennes va être annoncée cette semaine.

De son côté Harry Theoharis, le Ministre Grec du Tourisme, a présenté son Plan de Relance du Tourisme qui se veut comme il le dit « une stratégie cohérente et détaillée pour restaurer le tourisme grec en toute sécurité et de manière efficace pour l’économie nationale« .

En voici les étapes importantes:

Lundi 25 Mai: fin de l’interdiction de naviguer pour tous les bateaux de plaisance.
Lundi 1er Juin: Les hôtels fonctionnant toute l’année rouvrent leurs portes, ainsi que les campings.
Lundi 15 juin: Tous les autres hôtels (saisonniers) et resorts ouvrent à leur tour.
Ce même jour, les vols provenant de l’étranger reprennent mais uniquement sur l’aéroport international d’Athènes (Eleftherios Vénizélos).
Mercredi 1er juillet: Tous les autres aéroports de Grèce sont autorisés à recevoir des vols venus de l’étranger.
À partir du 15 juillet: Suppression progressive des exceptions restantes.

Le choix de l’accueil « sans test ni quarantaine« , cela entraîne forcément quelques restrictions. La plus importante est que la Grèce ne va autoriser des liaisons aériennes que provenant de pays qui seront considérés comme relativement sûrs face au Covid-19. Harry Theoharis a déjà cité en exemple la Bulgarie, Chypre et Israël qui répondent dès aujourd’hui à ces critères sanitaires.

Le Danemark, l’Autriche, l’Allemagne et la France entre autres devraient vraisemblablement, si tout évolue correctement, faire partie de la liste. Les pays présentant de mauvais résultats épidémiologiques seront exclus de la liste jusqu’à ce que leur situation s’améliore. Le Royaume Uni, qui n’est même pas en mesure de commencer un déconfinement avant début juin, devra sûrement attendre un petit peu plus longtemps.

Et si un passager présente à l’arrivée sur le sol grec un ou des signes suspects (toux/température…), il pourra être alors obligé de se soumettre immédiatement à un test de contrôle.

Dans tous les hôtels et établissements touristiques, la règle sera « la santé d’abord » et en conséquence les clients devront se plier aux protocoles sanitaires qui s’imposeront à tous, clients comme employés.

Chaque hôtel sera en lien avec un médecin dédié, et en cas de suspicion un test pourra être fait en moins de quelques heures, même dans les petites îles. La personne sera aussitôt mise en quarantaine dans un hôtel réservé uniquement à cet effet. Pour cela le gouvernement grec a réquisitionné un hôtel « quarantaine » dans chaque zone touristique. Et en plus de l’envoi de tests, des médecins supplémentaires vont être déployés sur les petites îles qui en manqueraient.

Pour tous les transports touristiques collectifs, le nombre de passagers autorisés sera diminué (ferries, cars de tourisme, navettes de transfert…).
Mais ces protocoles étant annoncés à l’avance, tout devrait être bien mis en place à temps pour que ces modifications ne perturbent pas l’organisation du séjour des vacanciers.

Dans ce plan de restauration du tourisme, le gouvernement grec a inclus un certain nombre de mesures financières et fiscales pour soutenir son industrie, mesures qui concernent en tout premier lieu les entreprises touristiques locales et leurs employés. Mais certaines, à la marge, pourront intéresser les touristes.

La TVA sur le café et les boissons non alcoolisés va diminuer de 24 % à 13 %, baisse qui s’appliquera aussi aux transports et voyages à forfait.

En attendant la publication officielle des ouvertures de ligne, la compagnie aérienne grecque Aegean a annoncé que tous les billets qui seront achetés entre le 18 mai et le 15 juin, et ce quelque soit la date du vol, bénéficieront des avantages des billets Flex qui permettent un changement de date sans frais.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme au Royaume Uni : un nouveau label de conformité sanitaire

Tourisme au Royaume Uni : un nouveau label de conformité sanitaire

1038 vues
9 juillet 2020 0

VisitEngland, en collaboration avec les professionnels du tourisme d’Écosse, du Pays de Galles et...

Les touristes peuvent venir en République dominicaine

Les touristes peuvent venir en République dominicaine

1181 vues
8 juillet 2020 0

Le ministère du tourisme de la République dominicaine (MITUR) a exposé les protocoles de...

Le Tourisme en Tunisie tourne la page

Le Tourisme en Tunisie tourne la page

1921 vues
6 juillet 2020 0

Encore un bon signal du côté du tourisme tunisien, de l’avis général des professionnels,...