L’autocar toujours bien mal LOTI


Photo JP 2« Il n’est en (autoc) art qu’une chose qui vaille, celle qu’on ne peut expliquer » … Georges Braque aurait presque pu l’écrire !

Chez les « voyageurs », on peut dire que depuis 1982… on est bien mal loti !

Ecoute PR, que je t’explique… cela remonte en effet à la victoire de François Mitterrand lors des élections présidentielles de 1981, et à l’irruption de Charles Fiterman, un élu communiste de la Loire, au sein du gouvernement socialiste de Pierre Mauroy qui se voit confier le ministère des transports.

Et c’est alors le début de la fin… car c’est au cours de son exercice que sera votée la LOTI, la loi qui régit depuis, l’organisation de tous les transports en France.

A l’occasion de ce grand virage à gauche tant attendu semble-t-il par une moitié (?) des votants français, chacun redoutait une sournoise soviétisation de notre pays, un laminage des fondements de notre économie par l’appareil de gauche, qui finirait par conduire au bouleversement total de la bonne marche des entreprises françaises…

Bon, il faut quand même reconnaître qu’on a un peu joué à se faire peur, et que ce sombre schéma s’est révélé un tantinet démesuré, voire fantaisiste dans la majorité des secteurs d’activité….

Et pourtant… l’aspect le plus pénalisant de ce tournant de l’histoire sera quand même réservé aux autocaristes, les dérangeants concurrents d’une toute puissante compagnie de transports sur rail… dont nous ne citerons pas le nom… C’est un secret ainsi que pré carré de puissants syndicats ouvriers aux incomparables privilèges ! Pas touche… çà brûle !

Conséquence ? Coïncidence ? Il y a peut être prescription … mais il n’est en tout cas plus à prouver que le ministre communiste s’est attelé à mettre à mal les droits patrimoniaux des Entreprises de Transports de Voyageurs… toutes d’honorables maisons disséminées sur l’ensemble du territoire, qui usaient de leurs propriétés aussi bien que possible.

Pour la résumer en quelques mots, cette Loi d’Orientation des Transports Intérieurs se révéla la loi fondamentale relative à l’organisation des services publics de transport en France. Sa parution déboulant un 30 décembre, en même temps que les cadeaux de fin d’année, elle imposera définitivement au petit monde du transport de ne plus croire au père Noël !

Cette loi est supposée clarifier les relations entre les autorités organisatrices (départements, régions) et les opérateurs (transporteurs) en imposant la passation d’un contrat entre les deux parties.

Pour parfaire son image de marque, clamer sa propreté et sa légitimité, elle décrète un droit aux transports pour tous qui doit permettre aux usagers de se déplacer « dans des conditions raisonnables d’accès, de qualité et de prix ainsi que de coûts pour la collectivité »… le mot ‘raisonnables’ restant pour le moins évasif… et donc forcément traduit différemment, selon le côté duquel on se trouve à la table des négociations…

Comme çà, çà passe tout seul, çà pourrait même paraître juste et bon… si l’on conçoit qu’il s’agit d’une recherche justifiée du meilleur coût pour l’autorité organisatrice… on est tenu d’admettre aussi que l’honnête transporteur n’a aucune raison de se méfier : « Pensez don’ M’sieur, on est là depuis toujours ! ».

Naïfs… Ce principe de conventionnement dépossède tout bonnement les transporteurs de leurs droits patrimoniaux de base, ainsi que de l’exploitation de lignes régulières qui dataient pourtant parfois du temps des diligences !

Et vlan… d’un coup d’un seul, le communiste assène un coup de massue sur la tête des plus petits qui se retrouvent soudain à devoir répondre à des appels d’offres… comme des grands, pendant que ceux là, j’te dis pas, arrivent avec leurs gros sabots, sortis de nulle part, avec la ferme intention de renouveler le coup du robinet, des ordures ménagères et autres monopoles de circulation !

On aurait pu croire que çà s’arrêterait là… penses tu !

La course poursuite continue avec Jean Claude Gayssot, autre ministre des transports, autre communiste intégré au gouvernement Jospin. On ne se souvient que trop bien de son action en  faveur de la « Sécurité routière », de ses glapissements lorsqu’il jouait les chevaliers blancs face à l’insécurité sur les routes, multipliant les annonces, les réunions médiatiques et durcissant les lois dédiées.

Tout cela pour bien ouvrir la voie à l’illustre « Loi Sapin » qui verra le jour en 1993, dressant une guillotine à la porte de chaque entreprise de transport, auxquelles on a déjà sucré les précieuses « cartes vertes » et imposé de faire des demandes d’autorisations pour exercer leur propre profession.

Extrait : « Les  autorisations  et  les  copies  conformes  de  la  licence  de  transport  intérieur  ou  de  la  licence communautaire  de  la  présente  loi  pourront  faire  l’objet  d’un  retrait,  à  titre  temporaire  ou  définitif,  en cas  de  constat  d’infraction  aux  réglementations  des  transports,  du  travail,  de  l’hygiène  ou  de  la  sécurité constituant  au  moins  une  contravention  de  la  cinquième  classe  ou  d’infractions  répétées  constituant  au moins des contraventions de la troisième classe. »

Plus clairement dit, çà sent le sapin… car si tu bouges une oreille ou si un de tes gars fait une connerie, t’es mort !

« Un conseil, p’tit frère, si tu aimes la liberté, si tu ne veux pas d’emmerdes, si tu rêves de dormir en paix dans les bras de ton épouse… alors passe ton chemin et ne vise pas de devenir transporteur ! »

Jean Pierre Michel

Ps : Si vous ne pigiez pas  tout,  faites-vous expliquer par l’un des patients du docteur Arnaud Montebourg  qui prescrivait de la DSP depuis son cabinet de consultation
de Saône et Loire…
Mais dis don’…
au fait, c’est peut être çà qui l’a conduit  à inventer le  …
«  développement productif » ?

(A suivre)





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Brèves d’en haut : Qatar Airways, Air Transat, Air Austral, Finnair, Alitalia, Turkish Airlines, Fiji Airways, etc…

Brèves d’en haut : Qatar Airways, Air Transat, Air Austral, Finnair, Alitalia, Turkish Airlines, Fiji Airways, etc…

1192 vues
16 octobre 2019 0

Air Transat offrira l’été prochain la seule liaison directe entre Montréal et San Diego,...

La compagnie aérienne Condor sauvée in extremis par l’Etat allemand

La compagnie aérienne Condor sauvée in extremis par l’Etat allemand

1244 vues
15 octobre 2019 0

La Commission européenne a approuvé hier, conformément aux règles de l’Union Européenne en matière...

Vu d’en haut : Brussels airlines, Norwegian, Alitalia, Aegean, Korean Air, Uzbekistan Airways, Volotea, etc.

Vu d’en haut : Brussels airlines, Norwegian, Alitalia, Aegean, Korean Air, Uzbekistan Airways, Volotea, etc.

1664 vues
14 octobre 2019 0

Norwegian augmente ses fréquences de vols vers les Etats-Unis, dès le printemps 2020. Au...