Laurent Abitbol reste positif et confiant


Aucune animosité. Pas d’amertume, ni de ressentiment chez Laurent Abitbol. Hier, juste avant le grand cocktail du réseau à l’hôtel Bristol de Paris, recevant la presse spécialisée, le président récemment réélu de Selectour affichait un visage serein et a répondu calmement et posément à toutes les questions concernant les dernières élections du réseau.

« Les adhérents ont tranché. Ils ne veulent pas de mon projet de New Coop. J’en prend acte et continuerai mon mandat de président au service des membres de la coopérative. »

C’est, semble t-il, la crainte de voir les membres les plus puissants de Selectour « prendre le pouvoir » qui a fait reculer ce projet qui selon le président Abitbol « devait faire passer Selectour dans une autre dimension« .

Et finalement, cette New Coop avortée ne changera pas grand chose ni sur le fonctionnement du réseau, ni sur ses ambitions en termes technologiques.

« Les fonds dont nous disposons nous permettent d’envisager un fort développement en termes d’outils informatiques sans avoir recours à une augmentation de capital » précise ainsi Jean-Noël Lefeuvre, le Directeur Général de Selectour.

Et d’avancer le chiffre de 4,5 millions d’euros de recettes supplémentaires en 2017 qui seront pour partie redistribuées aux adhérents et investit dans le développement informatique.

« En fait, nous avons besoin de 8 millions d’euros au total, complète Laurent Abitbol, avec nos résultats, nous devrons en emprunter à peine 2« .

Autre volet de l’éphémère New Coop, le pilotage des ventes, indispensable pour la confiance des fournisseurs, devrait être nettement amélioré avec un nouvel outil développé en interne et disponible dès janvier 2018. Un certain nombre de fournisseurs devraient être privilégiés (sur le modèle des TO Gold, Silver et bronze d’Havas Voyages) en fonction de leurs implications commerciales. Et les incentives aux agences améliorés.

Une ambiance pacifiée

Présent à la conférence de presse du Bristol, Alain Alvarez, administrateur nouvellement élu, a confirmé le bon esprit général au sein du conseil d’Administration de Selectour et le « chantier passionnant qui s’annonce pour le réseau « .

Quand au président Abitbol, il conclut dans un sourire « J’ai pris une claque, certes, mais c’est souvent un bon moteur pour aller encore plus loin !« .

La soirée s’est poursuivie dans les salons de l’hôtel Bristol où une centaine de personnalités du tourisme était réunies à l’invitation de Selectour pour un grand cocktail convivial et où le président Abitbol avait invité également la chanteuse Chantal Goya (en concert au Palais des Congrès de Paris du 8 au 12 janvier prochain) dont il est un très grand fan.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Thomas Cook passe sous le contrôle des chinois

Thomas Cook passe sous le contrôle des chinois

2372 vues
12 juillet 2019 0

Aujourd’hui, Thomas Cook annonce mener des discussions avancées avec le conglomérat chinois Fosun Tourism...

Les voyages font un tabac ? Resaneo sort une marque blanche pour les buralistes

Les voyages font un tabac ? Resaneo sort une marque blanche pour les buralistes

1494 vues
12 juillet 2019 0

Fort de plus de 300 marques blanches installées sur les sites d’agences de voyage,...

Les Pata Awards 2019 décernés en septembre

Les Pata Awards 2019 décernés en septembre

1430 vues
11 juillet 2019 0

Mardi dernier avait lieu au siège parisien de l’agence Article Onze la réunion du...