La Bagarre de l’Hôtellerie s’exporte au Totec


Le 5 décembre à Paris 46, rue Cambon, Voila une journée qu’il ne faudra absolument pas manquer.

Le Totec (Tourism Technologie Conférences) va mettre les pieds dans le plat, avec la mise en présence d’une grande partie des acteurs de l’hotellerie française concentrés depuis quelques jours sur le débat de la commercialisation des hébergements sur internet.

Déjà en fin de semaine dernière, le gouvernement, via la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes) avait révélé avoir assigné en justice le groupe Expedia, propriétaire du site hotels.com, lui reprochant la présence de clauses illicites dans les contrats entre les centrales de réservation et les établissements hôteliers.

Il semble qu’Expedia, mais également d’autres oTAS (dont Booking.com), interdisent aux hôtels de proposer directement aux consommateurs des tarifs plus attractifs que les leurs et disposant, d’une puissance de feu considérable sur le net,  » dictent  » d’une certaine manière, et dans un cadre jugé hors la loi, leurs conditions à leurs fournisseurs.

En réaction, bien qu’un peu tardive il est vrai, l’Umih (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) mobilisait avec une pétition les hôteliers français pour tenter de faire contre-poids aux agences de voyages en ligne qui, selon elle, pratiquent des «  commissions excessives « .

Ces questions, cruciales sur l’avenir de la commercialisation de l’hôtellerie  seront donc abordées sur le Totec, de 9h30 à 17h30, dont ce sera la 5ème édition, à Paris dans les prestigieux salons de la grande nef du Pavillon Cambon Capucines. Totec est organisée par Eventiz, dirigée par Frédéric Vanhoutte (également président de Level.com).

Vanhoutte-Totec

La question sera également posée de savoir pourquoi Paris, l’une des villes les plus visitée au monde, se trouve régulièrement en sous-capacité de chambres pour les touristes et propose des prix exorbitants que ce soit pour la partie Loisirs ou la partie Affaires, laissant ainsi la place à des acteurs quelque peu controversés (à tort ou à raison) tels que Air B’n’B

Parmi les intervenants, on notera donc la présence confirmée de Sylvia Pinel, ministre du tourisme, de Christian Delom (Atout France), de Nathalie Kosciusko-Morizet (candidate à la mairie de Paris), de Paul Roll, de Guillaume Victor Thomas (Président de la commission Internet du SNAV), d’ Olivier Gremillon (Directeur commercial airbnb), d’Antoine Devos (fondateur de Belambra Clubs) et de Mathieu Dordain (Directeur E-commerce de Louvre Hôtels).

L’accès, gratuit, est réservé aux professionnels qui doivent néanmoins s’inscrire sur le site de la manifestation (http://www.totec.travel/edition-2013/registration-2013.html)

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

1370 vues
24 juin 2019 0

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à leur comble depuis qu’un drone...

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

1404 vues
21 juin 2019 0

Le groupe espagnol, qui détient notamment Air Europa et la chaîne hôtelière Be Live,...

Pourquoi les croisières au départ de Singapour font un tabac ?

Pourquoi les croisières au départ de Singapour font un tabac ?

1369 vues
20 juin 2019 2

La situation géographique de Singapour aurait pu être un handicap. La ville-état se trouve...