Jet tours tient bien la distance


Nicolas Delord, le président de Thomas Cook France est parvenu peu à peu à persuader les agences, et à travers elles les consommateurs français de voyages, que la formule du club de vacances avait un grand avenir. Avec Jet tours, désormais en pôle position, il dispose maintenant d’une profondeur d’offres très intéressante pour les distributeurs qui peuvent commercialiser ses circuits et ses Clubs Jet tours repartis aux quatre coins du monde, avec la garantie d’un rapport qualité prix optimisé. Le récent accord de la maison mère de Jet tours, Thomas Cook, avec le géant américain Expedia, pour ses week ends et ses courts-séjours, va également dans le bon sens.

« Dans cet univers très concurrentiel, on n’évite jamais la comparaison avec les autres acteurs du marché, expliquait-il hier à la piscine Molitor, lors de sa conférence de presse de rentrée, l’important c’est que nos différences apparaissent clairement« .

Ce qui l’anime finalement, c’est qu’un client parti avec Jet tours revienne de ses vacances en ayant parfaitement ressenti quelque chose de particulier, fait de petites touches, de petits et de grands services, avant le départ et pendant le voyage ou le séjour.

Force est de constater que l’équation a été résolue, avec une année 2017 pour Jet tours qui tient toutes ses promesses.

Même si bien sûr il y a eu  quelques écueils conjoncturels (élections, terrorisme, aléas climatiques), elle satisfait pleinement les dirigeants du tour opérateur tant du point de vue financier (nous n’en saurons pas plus, le groupe ne veut pas communiquer sur ses résultats), que de la qualité de tous les segments de produit désormais de haut niveau.

« Nous avons réalisé un gros travail sur l’offre et sur la technologie  » précise ainsi Jean-Emmanuel Chometon, le Directeur du tour operating, avec d’énormes progrès en omnicanal et en CRM notamment« .

Ajouté à cela, une refonte complète des cahiers des charges des clubs (dirigés par Stéphan Roiena) Jet tours et Jumbo, des nouveaux itinéraires pour les circuits, une approche différenciante et personnalisée vers les agences par les commerciaux terrain (dirigés par Louisa Rouar) et une analyse poussée des attentes des clients par le marketing (dirigé par Pauline Rouri), on obtient un taux de satisfaction élevé, conforté de plus par la bonne entame de 2018 partie sur les mêmes bases.

15 % de mieux en 2018

Pour augmenter son chiffre d’affaires de 15 % en 2018, Jet tours s’appuie sur la puissance de son offre Club, soit aujourd’hui 20 clubs pour l’hiver (16 Clubs Jet tours long-courriers, dont 3 nouveaux au Sénégal, à Cuba et au Cap Vert, et 4 clubs Jumbo), sur l’excellence et l’originalité de ses circuits (une nouvelle brochure annuelle est disponible avec 130 itinéraires) et sur la puissance de son plan de vol où plus de 40 000 sièges seront proposés (en hausse de 35 % vs 2017) .

Le voyagiste compte également sur des petits plus (comme la possibilité de choisir sa chambre à l’avance ou son programme d’éductour et d’évènements agents de voyages par exemple) pour aborder la nouvelle année avec dynamisme, expérience et envie. Un peu normal finalement : Jet tours aura 50 ans en 2018 et un demi siècle ça se fête, non ?

PR

 





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Voyageurs du monde réussit encore son exercice

Voyageurs du monde réussit encore son exercice

1058 vues
18 octobre 2019 0

Le Groupe Voyageurs du monde vient de publier ses comptes. Tous les voyants sont...

Cap sur le workshop annuel d’ Austral Lagons

Cap sur le workshop annuel d’ Austral Lagons

1099 vues
17 octobre 2019 0

Ce mardi 15 octobre 2019, Austral Lagons organisait son workshop annuel sur un bateau...

Solea aligne les bons scores

Solea aligne les bons scores

1124 vues
14 octobre 2019 0

« L’exercice 2018-2019 restera à jamais dans les annales, rappelait lors de son déjeuner de...