IAG rattrape son retard


Le groupe aérien International Airlines Group (IAG) a fait état hier d’un bond de 8,7 % de son trafic passager en 2014, notamment grâce à l’intégration de sa compagnie espagnole à bas coût Vueling.

IAG, qui comprend aussi les compagnies britanniques British Airways et espagnole Iberia, a transporté 77,334 millions de passagers pendant l’année, soit 15 % de plus que l’an passé, ce qui l’amène dans le sillage de son concurrent franco-néerlandais Air France-KLM (compagnies Air France, KLM, Transavia, Hop!), qui a transporté 77,45 millions de passagers (seulement +0,2 % en volume sur un an).

Air France-KLM est donc resté d’un courte tête numéro deux européen, derrière l’allemand Lufthansa.

« Outre la progression de son trafic, IAG a profité de l’intégration de la compagnie Vueling dans les résultats de l’ensemble de l’année, ce qui n’était pas le cas en 2013  » a précisé Willie Walsh (photo), le patron du groupe.

Le coefficient de remplissage moyen des avions d’IAG s’est néanmoins réduit de 0,4 point, à 80,4.

En termes de trafic PKT du groupe (passagers par kilomètre transporté, la référence du secteur), Vueling a tiré l’ensemble du groupe, affichant un bond de 59,1%, celui de British Airways et d’Iberia progressant respectivement de 5,4 % et 2,9 %.

Par région, IAG a vu son PKT augmenter significativement pour le trafic domestique (au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie, +24,2 %) et au sein de l’Europe (+19,4%).

Mais ses liaisons long courrier ont aussi progressé de façon notable, que ce soit pour la région Asie-Pacifique (+9 %) et, dans une moindre mesure, en Amérique du Nord (+4,2 %).

Hormis le développement rapide de Vueling, IAG profite dernièrement de la meilleure santé d’Iberia, qui a fait l’objet d’une restructuration de plusieurs années, ainsi que de la mise en service chez British Airways d’appareils plus économes, le Boeing 787 « Dreamliner » et le très gros porteur Airbus A380.

Mi-décembre, IAG a indiqué avoir fait une proposition d’offre sur la compagnie irlandaise Aer Lingus, qui l’a rejetée.

La compagnie irlandaise à bas coûts Ryanair a essayé trois fois en vain, depuis 2007, d’acquérir Aer Lingus, dont elle est la première actionnaire. Sa dernière tentative, en 2013, s’était heurtée à un veto de la Commission européenne.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi Costa annule les 5 premières croisières du Smeralda

Pourquoi Costa annule les 5 premières croisières du Smeralda

1309 vues
17 septembre 2019 1

Alors que la croisière inaugurale de 15 jours de son tout nouveau fleuron le...

Performances hôtelières tourisme : comment les Régions françaises se démarquent encore

Performances hôtelières tourisme : comment les Régions françaises se démarquent encore

1171 vues
16 septembre 2019 0

« Les performances hôtelières en juillet dernier sont contrastées après un mois de juin particulièrement...

Pourquoi le géant chinois du Tourisme Ctrip va changer de nom ?

Pourquoi le géant chinois du Tourisme Ctrip va changer de nom ?

1782 vues
13 septembre 2019 0

Ctrip, une des premiers groupes de voyages au monde, a l’ambition de réaliser une...