IAG rattrape son retard


Le groupe aérien International Airlines Group (IAG) a fait état hier d’un bond de 8,7 % de son trafic passager en 2014, notamment grâce à l’intégration de sa compagnie espagnole à bas coût Vueling.

IAG, qui comprend aussi les compagnies britanniques British Airways et espagnole Iberia, a transporté 77,334 millions de passagers pendant l’année, soit 15 % de plus que l’an passé, ce qui l’amène dans le sillage de son concurrent franco-néerlandais Air France-KLM (compagnies Air France, KLM, Transavia, Hop!), qui a transporté 77,45 millions de passagers (seulement +0,2 % en volume sur un an).

Air France-KLM est donc resté d’un courte tête numéro deux européen, derrière l’allemand Lufthansa.

« Outre la progression de son trafic, IAG a profité de l’intégration de la compagnie Vueling dans les résultats de l’ensemble de l’année, ce qui n’était pas le cas en 2013  » a précisé Willie Walsh (photo), le patron du groupe.

Le coefficient de remplissage moyen des avions d’IAG s’est néanmoins réduit de 0,4 point, à 80,4.

En termes de trafic PKT du groupe (passagers par kilomètre transporté, la référence du secteur), Vueling a tiré l’ensemble du groupe, affichant un bond de 59,1%, celui de British Airways et d’Iberia progressant respectivement de 5,4 % et 2,9 %.

Par région, IAG a vu son PKT augmenter significativement pour le trafic domestique (au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie, +24,2 %) et au sein de l’Europe (+19,4%).

Mais ses liaisons long courrier ont aussi progressé de façon notable, que ce soit pour la région Asie-Pacifique (+9 %) et, dans une moindre mesure, en Amérique du Nord (+4,2 %).

Hormis le développement rapide de Vueling, IAG profite dernièrement de la meilleure santé d’Iberia, qui a fait l’objet d’une restructuration de plusieurs années, ainsi que de la mise en service chez British Airways d’appareils plus économes, le Boeing 787 « Dreamliner » et le très gros porteur Airbus A380.

Mi-décembre, IAG a indiqué avoir fait une proposition d’offre sur la compagnie irlandaise Aer Lingus, qui l’a rejetée.

La compagnie irlandaise à bas coûts Ryanair a essayé trois fois en vain, depuis 2007, d’acquérir Aer Lingus, dont elle est la première actionnaire. Sa dernière tentative, en 2013, s’était heurtée à un veto de la Commission européenne.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi les croisières au départ de Singapour font un tabac ?

Pourquoi les croisières au départ de Singapour font un tabac ?


20 juin 2019 0

La situation géographique de Singapour aurait pu être un handicap. La ville-état se trouve...

Tourisme des seniors : les vraies bonnes raisons de s’y intéresser !

Tourisme des seniors : les vraies bonnes raisons de s’y intéresser !


19 juin 2019 1

Le Japon, qui accueille le G20, a mis sur la table des discussions un...

Suite et fin du débat sur les ambitions des tour opérateurs étrangers en France (Vidéo)

Suite et fin du débat sur les ambitions des tour opérateurs étrangers en France (Vidéo)


18 juin 2019 0

Troisième et dernière partie de cette 36 ème Table de La Quotidienne où l’on...