Des hôteliers vaches à lait ?


Après un temps de vaches maigres, l’hôtellerie francilienne a été largement soutenue par le salon de l’agriculture. C’est Georges Panayotis, le Président de Hospitality ON, qui nous l’apprend expliquant que : « Agriculture et tourisme sont deux mamelles de la France« .

La 54ème édition du Salon International de l’agriculture, qui s’est tenue du 25 février au 5 mars 2017 Porte de Versailles, a rassemblé plus de 618 000 visiteurs. Portés par l’évènement, les hôteliers franciliens ont enregistré une forte croissance de leur activité, non seulement par rapport à 2016, mais aussi par rapport aux éditions pré-attentats. Les gains ont été portés par le rebond de la fréquentation.

Les hôteliers à proximité de la Porte de Versailles affichent un RevPAR (revenu par chambre disponible) en progression de +2,4 % par rapport à 2016 et de +6,6 % par rapport à 2014, soit la dernière édition du Salon où l’activité hôtelière parisienne n’avait pas été impactée par les attentats des mois précédents.

La croissance du revenu hôtelier a été portée par des gains de taux d’occupation (+4,6 points) compensant un recul de prix moyen de -3,3 % par rapport à l’édition précédente.

Mais les retombées ont été bien plus larges, Paris intra-muros et l’ensemble de la région ayant enregistré de fortes hausses de leurs performances hôtelières pendant la tenue du salon, d’autant que se tenait en même temps à Villepinte le SIMA 2017, le salon des machines agricoles et fournisseurs de l’agriculture.

A Paris, le RevPAR augmente de +28,0 % sur la période, s’expliquant par un rebond du taux d’occupation de +16,3 points, tandis que le prix moyen est en revanche toujours en légère baisse (-1,2 %).

L’embellie est également vraie en comparaison avec l’année 2014, avant les attentats : les hôteliers parisiens enregistrent un revenu 2017 supérieur de 6,3 % à cette année-là, pendant la durée du Salon de l’Agriculture.

Grâce aux effets de reports de la demande permis par la forte affluence Porte de Versailles, la croissance a été encore plus forte dans les hôtels des autres départements franciliens, notamment en Petite Couronne.

Ainsi, dans la région Ile de-France dans son ensemble, le chiffre d’affaires des hôtels a bondi de pas moins de 31,8 % par rapport à 2016, porté par un taux d’occupation et un prix moyen en hausse de respectivement +14,9 points et +2,6 %.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment régler la lutte des chaises longues dans les hôtels-clubs

Comment régler la lutte des chaises longues dans les hôtels-clubs

2357 vues
11 juillet 2019 0

Vous avez dû, certainement, voir au moins une fois des gens courir le matin...

Hôtels Lustica Bay et Porto Monténégro : de l’ex-armée yougoslave au luxe contemporain

Hôtels Lustica Bay et Porto Monténégro : de l’ex-armée yougoslave au luxe contemporain

1456 vues
10 juillet 2019 0

Sous l’impulsion d’un conglomérat Egypto-Suisse, les autorités du Monténégro ont permis aux promoteurs d’utiliser...

Centara va ouvrir 20 nouveaux hôtels au Vietnam

Centara va ouvrir 20 nouveaux hôtels au Vietnam

1321 vues
9 juillet 2019 0

Centara Hotels et Resorts, premier opérateur hôtelier de Thaïlande, a révélé ses plans pour...