Des hôteliers vaches à lait ?


Après un temps de vaches maigres, l’hôtellerie francilienne a été largement soutenue par le salon de l’agriculture. C’est Georges Panayotis, le Président de Hospitality ON, qui nous l’apprend expliquant que : « Agriculture et tourisme sont deux mamelles de la France« .

La 54ème édition du Salon International de l’agriculture, qui s’est tenue du 25 février au 5 mars 2017 Porte de Versailles, a rassemblé plus de 618 000 visiteurs. Portés par l’évènement, les hôteliers franciliens ont enregistré une forte croissance de leur activité, non seulement par rapport à 2016, mais aussi par rapport aux éditions pré-attentats. Les gains ont été portés par le rebond de la fréquentation.

Les hôteliers à proximité de la Porte de Versailles affichent un RevPAR (revenu par chambre disponible) en progression de +2,4 % par rapport à 2016 et de +6,6 % par rapport à 2014, soit la dernière édition du Salon où l’activité hôtelière parisienne n’avait pas été impactée par les attentats des mois précédents.

La croissance du revenu hôtelier a été portée par des gains de taux d’occupation (+4,6 points) compensant un recul de prix moyen de -3,3 % par rapport à l’édition précédente.

Mais les retombées ont été bien plus larges, Paris intra-muros et l’ensemble de la région ayant enregistré de fortes hausses de leurs performances hôtelières pendant la tenue du salon, d’autant que se tenait en même temps à Villepinte le SIMA 2017, le salon des machines agricoles et fournisseurs de l’agriculture.

A Paris, le RevPAR augmente de +28,0 % sur la période, s’expliquant par un rebond du taux d’occupation de +16,3 points, tandis que le prix moyen est en revanche toujours en légère baisse (-1,2 %).

L’embellie est également vraie en comparaison avec l’année 2014, avant les attentats : les hôteliers parisiens enregistrent un revenu 2017 supérieur de 6,3 % à cette année-là, pendant la durée du Salon de l’Agriculture.

Grâce aux effets de reports de la demande permis par la forte affluence Porte de Versailles, la croissance a été encore plus forte dans les hôtels des autres départements franciliens, notamment en Petite Couronne.

Ainsi, dans la région Ile de-France dans son ensemble, le chiffre d’affaires des hôtels a bondi de pas moins de 31,8 % par rapport à 2016, porté par un taux d’occupation et un prix moyen en hausse de respectivement +14,9 points et +2,6 %.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Coralia ouvre un nouveau club en Albanie

Coralia ouvre un nouveau club en Albanie


1 février 2023 0

L’Albanie fait partie des destinations balnéaires et européennes tendances de l’année 2023. Il n’en...

Pourquoi Les hôtels Riu veulent reconquérir New York

Pourquoi Les hôtels Riu veulent reconquérir New York


30 janvier 2023 0

Riu maintient son ambition de poursuivre sa croissance aux États-Unis. Sous l’enseigne Plaza, l’hôtel...

Pourquoi Six Senses s’installe à Tel Aviv

Pourquoi Six Senses s’installe à Tel Aviv


24 janvier 2023 0

Tel Aviv est l’une des villes les plus actives du monde en ce moment....