Fréquentation touristique à Paris en 2016 : une baisse globale sur l’année mais quelques signes positifs


Sur la base des dernières statistiques disponibles et des dernières tendances fournies par les professionnels du tourisme parisiens, l’Observatoire de l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris estime à 6 % la baisse des arrivées hôtelières dans le Grand Paris sur l’ensemble de l’année 2016 par rapport à 2015.

Du fait de la reprise économique en France et en Europe, le tourisme d’affaires a soutenu l’activité touristique (+28 % de nuitées hôtelières entre janvier et septembre 2016) tandis que le tourisme de loisirs était à la peine.

capitale 2De même, le marché français a fortement contribué à limiter la baisse de la fréquentation sur l’année. Ainsi, les arrivées hôtelières françaises dans le Grand Paris devraient reculer en 2016 de 2 % seulement, tandis que celles des étrangers devraient chuter de 10 %.

Des signes avant-coureurs d’une reprise en 2017 ?

Les évolutions plus favorables enregistrées au cours du dernier trimestre de cette année, ainsi bien sûr que l’effet de comparaison avec quelques semaines en forte baisse après le 13 novembre 2015, permettent d’estimer une baisse globale pour 2016 sensiblement moins importante que celle constatée à la fin du mois d’août à la suite de l’attentat de Nice du 14 juillet (-8,4 %).

Des signes positifs se dégagent pour certains marchés en 2017

Les marchés chinois et du Proche et Moyen-Orient enregistreront en 2016 des volumes d’arrivées supérieurs à ceux de 2014. La dynamique de ces marchés reste positive sur le long terme. Ils pourraient donc rapidement renouer avec la croissance en 2017.

capitale 3De plus certains marchés européens de proximité (notamment la Belgique et les Pays-Bas) ainsi que les Etats-Unis ont prouvé leur résilience avec des reculs en 2016 plus modérés que ceux d’autres marchés traditionnels pour Paris. Compte tenu des tendances, ces clientèles pourraient être parmi les premières à renouer avec la croissance en 2017.

Notons également une amélioration des prévisions de croissance économique de la Russie (+1,1 % de croissance du PIB) et du Brésil (+0,5 %) qui, selon le FMI, sortiront de récession en 2017. Ces marchés ayant été particulièrement touchés en 2016, la reprise économique devrait favoriser le retour de ces visiteurs à Paris.

capitale 2Enfin de nouveaux marchés émergents (le Mexique et les pays d’Amérique centrale ainsi que l’Inde notamment) ont continué de s’affirmer cette année et leur progression devrait se confirmer en 2017. Les marchés émetteurs globalement se diversifient. L’OMT reste sur une prévision de croissance annuelle du nombre de touristes internationaux de 3,3 % entre 2010 et 2020.

Capitaliser sur les succès de 2016 et les démultiplier en 2017

Avec la tenue de la COP21 et de l’Euro de football, la destination Paris a démontré qu’elle était capable dans un contexte sécuritaire difficile, d’organiser avec succès des événements d’envergure internationale. Ces succès ont contribué à ce que Paris décroche cette année, plusieurs très grands congrès et manifestations sportives internationales pour les années à venir.

capitale 3Dans le cadre du plan de relance décidé par le Gouvernement et la Mairie de Paris au printemps dernier, l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris, en partenariat avec Atout France et en collaboration avec de nombreux professionnels parisiens, a conduit tout au long de l’année, un ensemble d’actions de promotion vers les principaux marchés émetteurs pour Paris : accueils de presse qui ont réuni plus de 300 journalistes et influenceurs, campagnes digitales ayant permis de toucher plus de 60 millions d’Européens, opérations sur les réseaux sociaux, actions destinées aux opérateurs touristiques à l’étranger, via en particulier de nombreux accueils et éductours à Paris.

Ces actions seront étendues et multipliées en 2017 dans le cadre du second plan de relance décidé en octobre dernier par le gouvernement, la Mairie de Paris et la Région Ile de France, avec des moyens accrus par rapport à ceux mobilisés en 2016.

Elles permettent d’envisager avec un certain optimisme, sauf évidemment nouvel évènement sécuritaire significatif, le retour de la fréquentation touristique à Paris à son niveau d’avant 13 novembre 2015, dans le courant du 1er semestre 2017.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un tourisme balayé en Espagne

Un tourisme balayé en Espagne

1419 vues
24 janvier 2020 0

Si des inondations ont eu lieu dans le sud-ouest de la France, après la...

L’aéroport Nice Côte d’Azur dépasse les 14 ,4 millions de passagers

L’aéroport Nice Côte d’Azur dépasse les 14 ,4 millions de passagers

1010 vues
24 janvier 2020 0

L’aéroport Nice Côte d’Azur a continué sa croissance (4,6 % en 2019) et confirme...

Des Entreprises du voyage inquiètes pour 2020 ? Jean-Pierre Mas répond

Des Entreprises du voyage inquiètes pour 2020 ? Jean-Pierre Mas répond

1607 vues
23 janvier 2020 0

Lors de ses vœux à la profession au début de ce mois, jean-pierre Mas,...