Forum SETO à Deauville : rien n’est fait, rien n’est gagné !


« C’est pas brillant« .

Par ces simples mots d’introduction, prononcés par René-Marc Chikli le président du SETO en ouverture du 5ème forum du syndicat, on pouvait sentir tout le poids de la déception concernant les résultats du dernier exercice des tour opérateurs majeurs de l’hexagone.

Au cours de la période du 1er novembre 2012 au 31 octobre 2013, les tour-opérateurs membres du SETO (Syndicat des Entreprises du Tour Operating) ont ainsi fait voyager 6 674 322 clients, soit une baisse de l’activité de -9,8 % par rapport à l’exercice 2012 (à périmètre comparable).

La recette unitaire moyenne s’établit à 756 € soit une hausse de +4,9% par rapport à N-1, générant un volume d’affaires de 5 048 M€ en baisse de -5,4 %.

Réunis à l’hôtel Normandy de Deauville (clin d’oeil malin à l’âge d’or du tourisme français des années 1980-2000), les membres du SETO ont donc commenté les chiffres de l’activité tour opérating reconnaissant que, finalement, l’été avait été moins mauvais que l’hiver, avec malgré tout à nouveau un recul de l’activité des TO du SETO en volume et en valeur.

« Le pire exercice (2008-2009, ndlr) est en passe d’être atteint  » a sobrement commenté le président du syndicat arguant d’un climat économique général toujours en berne avec, de plus, » une grande influence des changements de dates des vacances scolaires « .

L’Egypte a perdu 54 083 clients en 2012-2013 et la Tunisie, 131 601 clients pendant la même période, ce qui a considérablement fait baisser les performances générales.

« Le climat géopolitique et plus encore la baisse du pouvoir d’achat des français ont une grand influence sur les réservations touristiques des français  » reconnait René-Marc Chikli qui confirme qu’une levée des restrictions du quai d’Orsay aurait une influence positive d’environ 15 % et donnerait un vrai signal fort pour la reprise notamment de la destination Egypte.

La baisse de la consommation des ménages, le calendrier des vacances scolaires, le réaménagement des offres des TO et la frilosité de nos compatriotes sur certaines destinations pourtant sécures, ont donc fortement impacté le résultat du baromètre présenté.

Il faut également ajouter à cela le poids des ventes de dernières minutes qui met véritablement la pression sur les stocks

« Le marché français est le plus tardif de toute l’Europe  » précise René Marc Chikli  » il est extrêmement compliqué pour notre gestion au quotidien de faire des prévisions fiables. Nous devons désormais vivre avec cette incertitude « .

 » La seule exception notable sont les produits Neige-sport d’hiver« , complète Pierre olivier Toumieux, le pdg de Lagrange Vacances.

Dans le détail, le trafic des voyages à forfait avec 3 997 059 clients enregistre une baisse de -8,2 %.

La recette unitaire moyenne des voyages à forfait s’est établie à 981 € en hausse de +2,4 %, générant ainsi un volume d’affaires de 3 920 M€ en baisse de -6,0 %.

Le trafic des vols secs avec 2 677 263 passagers enregistre une baisse -12,0 %.

La recette unitaire moyenne des vols secs s’est établie à 421 €, en hausse de +10,1 %, générant un volume d’affaires de 1 128 M€ en baisse de -3,1 %.
Les résultats (en trafic) de l’activité des voyages à forfait se répartissent ainsi sur les grandes zones suivantes :

– La France avec 742 842 clients (-9,2 %) a réalisé un volume d’affaires de 363 M€, en baisse -7,5% et une recette unitaire de 489 € (+1,8 %)

– Les destinations Moyen Courrier avec 2 442 307 clients (-6,0 %) ont réalisé un volume d’affaires de 1 890 M€ (-4,2 %) et une recette unitaire de 774 € (+1,9 %)

– Les destinations Long Courrier avec 811 910 clients (-13,4 %) ont réalisé un volume d’affaires de 1 666 M€ (-7,6 %) et une recette unitaire de 2 052 € (+6,6 %).

Au niveau des destinations Moyen Courrier, les dix premières destinations en trafic pour les voyages à forfait sont les suivantes (avec l’évolution par rapport à N-1) :

Le Maroc, 335 921 clients (-0,5 %),
La Tunisie 282 044 (-31,8 %),
La Turquie 240 776 (-2,9 %),
L’Espagne – Continentale 220 480 (0,8 %),
La Crète / Rhodes 214 512 (3,0 %),
Les Canaries 178 209 (5,4 %),
Baléares 154 034 (-6,9 %),
Italie – Continentale 121 434 (1,4 %),
Sardaigne 97 060 (45,9 %),
et la Grèce – Continentale qui totalise 94 123 clients (-16,0 %)

Quant à la France, elle arrive toujours en 1ère position des voyages à forfait avec 742 842 clients (-9,2 %).

Au niveau des destinations Long Courrier, les dix premières destinations en trafic sont :

Les Antilles Françaises avec 112 297 clients (-17,3 %),
La Rép. Dominicaine 100 097 (-31,8 %),
L’île Maurice 88 932 (-17,8 %),
Les Etats-Unis 73 034 (-1,6 %),
Le Mexique 50 983 (2,7 %),
Le Sénégal 39 604 (1,5 %),
Le Cap Vert 34 716 (-0,8 %),
La Thaïlande 27 271 (-22,6 %),
Les Maldives 24 772 (-15,4 %),
et Cuba avec 23 866 clients (-17,0 %).

Le consommateur de voyages, cet inconnu

On a également beaucoup parlé, durant ce forum, du consommateur devenu au fil du temps (et de l’accessibilité à la technologie), volatile, infidèle, déroutant et parfois même concurrent des professionnels du voyages.

Le président du SETO a rappelé que 89 % des consommateurs utilisaient internet et « que le parcours d’achat des acheteurs de séjours durait en moyenne 69 jours« .

 » Les internautes effectuant en moyenne 34 recherches via les moteurs de recherche« , précisant quand à lui Thomas Steinbrecher, le directeur du pôle Voyages chez Google France.

En plus de maîtriser la géopolitique, les incidents climatiques, les fluctuations économiques, le poids des institutions nationales et européennes et mille choses encore, les tour opérateurs vont donc également devoir s’habituer à composer avec les nouveaux concepts de Google flight search, Zagat, recherche verticale, Management General Leasure Initiative ou autres Frome, pour continuer à faire leur métier.

C’est pas gagné d’avance !

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Soirées du Tourisme : les deux où il fallait être hier soir

Soirées du Tourisme : les deux où il fallait être hier soir

1489 vues
26 juin 2019 0

Les quais de Paris s’étaient mis en mode Tourisme hier soir pour fêter l’arrivée...

Tourisme durable : Pourquoi les professionnels du tourisme doivent agir ?

Tourisme durable : Pourquoi les professionnels du tourisme doivent agir ?

1617 vues
25 juin 2019 0

Il n’y a pas un jour où on ne parle pas d’une information sur...

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

1525 vues
24 juin 2019 0

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à leur comble depuis qu’un drone...