Fallait-il encore un nouveau salon du tourisme à Paris ?


Comexposium est une des plus importantes sociétés en matière d’organisation de salons. Dans le tourisme, ils organisent le salon Mahana à Lyon mais c’est surtout le Salon Mondial du Tourisme qui est le fer de lance des salons de cette société. Nous avions déjà évoqué le trop plein de salons : http://www.laquotidienne.fr/les-salons-du-tourisme-font-recettes-mais-quen-est-il-des-exposants/

Des salons où il est difficile de connaitre les retombées économiques

On raconte que dans le tourisme qu’il est difficile d’être présent dans les salons ou de faire de la publicité. Il semble que les professionnels du voyage adorent participer dans des foires dont il est toujours difficile de mesurer les retombées économiques sauf à pouvoir vendre des voyages. C’est ce que certains font lors du Salon du Tourisme. Mais on doit davantage gagner sa vie dans le métier du salon que dans le voyage.

Dans les poids lourds, on peut citer au moins : IFTM Top Resa Paris, Le SMT Paris, Tourissima à Lille, Mahana Lyon, Mahana Toulouse… Mais si par exemple, on compare ces salons à ITB à Berlin, ils sont alors microscopiques.

Fallait-il un nouveau salon du tourisme à Paris ?

Comexposium organise, les 11 et 12 octobre 2019, dans le cadre du carrousel du Louvre, le Salon des Grands Voyages. On nous prévient qu’il sera à taille humaine (1 900 m²).

En plus d’une offre large et qualitative, les 80 exposants attendus partageront leurs conseils avisés pour que les amateurs des soleils d’hiver, des neiges de printemps ou des croisières passent les meilleures vacances possibles.

Un salon des grands voyages pour grands voyageurs exigeants et avisés

Ce que vend Comexposium : « Les 8 000 visiteurs attendus au Salon des Grands Voyages sont de ceux qui consacrent plus de 3 000 € à leur passion, partant plusieurs fois dans l’année, sur de courtes ou longues périodes. Leur haut pouvoir d’achat en fait des voyageurs avertis en termes de prestations et exigeants en termes de qualité et de confort. Majoritairement enclins à partir hors saison, ils sont principalement des seniors de +50 ans et des couples actifs, avec enfants à charge, de 40/50 ans. Appréciant le confort, mais restant ouverts d’esprit, ils sont des voyageurs dynamiques et curieux. » On sait déjà qui va venir, c’est formidable. Non ?

On vous donne même les destinations préférées de ces futurs visiteurs

« Parmi leurs destinations préférées : les îles de l’océan Indien, Australie, Nouvelle-Zélande, la Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Hawaï, les îles de Caraïbes (Cuba, République dominicaine, Saint Martin, Dominique, Bahamas, Barbade…), les package Safari (Namibie, Tanzanie…) et l’Asie. ». L’organisateur se permet même d’évoquer Baudelaire et les vers célèbres tirés de L’Invitation au voyage.

Comexposium, un grand des salons

« Comexposium organise plus de 177 événements BtoB et BtoC dans le monde sur des secteurs de l’agroalimentaire, l’agriculture, le commerce et la distribution, le e-commerce, la mode, la sécurité, le digital, la construction, le high-tech, l’optique et les transports. Le groupe revendique près de 800 collaborateurs répartis dans 16 pays :
Allemagne, Australie, Canada, Chine, Danemark, Emirats Arabes Unis, Espagne, États-Unis, Inde, Indonésie, Japon, Mexique, Royaume-Uni, Singapour et Suède. »

On le voit, ces grandes organisations comme Exposium, Reeds, sont devenus des géants qui n’ont pas fini de nous abreuver de nouveaux salons ou de les racheter. Exposium est entré en négociations exclusives, en vue de racheter Coalition Media Group, propriétaire de l’Etudiant et de ses 110 événements annuels.

Chacun fait ce qu’il veut bien sûr

Notre métier est de diffuser de l’information. Mais parfois, même souvent, il nous arrive de donner notre opinion. Franchement, les salons sont surtout une manne formidable pour ceux qui les organisent.

Par contre, les voyagistes, les agences, les offices du tourisme, les DMC ont bien d’autres moyens de diffuser leur image de marque et leurs produits. De nombreux voyagistes ont des équipes commerciales très performantes et du marketing online qui se développe. Les offices du Tourisme ont les moyens de faire des campagnes en ligne parfois avec leur compagnie nationale. Les DMC sont largement présents via des sites spécialisés ou via des associations comme la French DMC Association….

Et bien sûr laquotidienne.fr propose une mise en avant publicitaire des professionnels à des coûts très réduits.

Serge Fabre





    1 commentaire pour “Fallait-il encore un nouveau salon du tourisme à Paris ?

    1. Merci à la quotidienne de citer l’existence de la French DMC Association, devenue la France DMC Alliance, pour donner stratégie et visibilité aux agences réceptives françaises.

      Hervé ROCLE
      conseil en stratégie collective et collaborative auprès des acteurs du tourisme réceptif français

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Expedia en plein dans la tourmente

Expedia en plein dans la tourmente

1614 vues
6 décembre 2019 0

Mark Okerstrom, le président opérationnel du groupe Expedia, et Alan Pickerill, le Directeur financier...

Déjà un million de voix contre la privatisation d’ Aéroports de Paris

Déjà un million de voix contre la privatisation d’ Aéroports de Paris

1217 vues
5 décembre 2019 0

Le Conseil constitutionnel a enregistré hier au 4 décembre 1 000 500 signatures en...

Les Seychelles à la reconquête des touristes Français

Les Seychelles à la reconquête des touristes Français

1736 vues
4 décembre 2019 0

Pour la deuxième année consécutive, les Français ne sont plus les premiers touristes aux...