Exotisme, une belle leçon de simplicité


Après une année de forte croissance, avec un CA de 110M €, 82 300 clients et un panier moyen de 1 340 €, Exotisme prévoit une année de « consolidation » pour 2014.

Si le 1er trimestre a été difficile, l’été a connu une hausse de 5 %, malgré la coupe du monde, mais avec le soutien probable d’une météo française décourageante.

Pour la fin de l’année et surtout pour 2015, le TO Marseillais est également confiant ; ses perspectives sont « positives », selon Gilbert Cisneros (photo), le président de l’entreprise..

C’est quand même agaçant d’entendre ça, surtout que le TO vient également de racheter le spécialiste Sport via sa filiale VO2MAX.

C’est vrai quoi, le marché rame, et ce « provincial » fait la bisque à tout le monde !

Les plus jaloux vont régler le problème en disant que c’est encore un marseillais qui nous fait le coup de la sardine et du port…

Les plus « polis » la joueront plus sournoise : « quel paradoxe, une telle performance par rapport aux confrères » !

C’est vrai, Exotismes ne présente jamais de plan sur la comète ; il ne parle pas de macro-économie, ni de stratégie de développement international ; il ne déborde pas d’analyse marketing… ni même d’étude sociologique des clients, même s’il regrette un peu de ne pas pouvoir les connaître davantage : « La faiblesse du modèle » convient Gilbert Cisnéros…

Non, le TO parle plutôt de « bon sens » et de choix simples : Son positionnement de spécialiste BtoB des îles, par exemple.

exotisme gilbert cisneros-iles-catalogueSon offre « à la carte » avec une ligne de produits assez profonde en gamme, du 5* aux hôtels de charme, pour répondre à la clientèle la plus large. Son stock géré en continu, disponible sur 12 mois, prix et résa.

Et sa technologie ; particulièrement conçue pour libérer le temps des vendeurs et raccourcir au maximum, à la fois l’attente de l’agent de voyage et celle de son client.

Selon le patron d’Exotismes, nul besoin de chercher absolument l’exclusivité sur tel ou tel produit, il suffit juste d’être sûr de son produit, de la qualité de son service, de ses équipes et de ses outils…

Évidemment, le TO ne fait pas dans le spectaculaire ; évidemment, il travaille sur des valeurs sûres, comme la République Dominicaine, la nouveauté destination du catalogue 2014-2015.

Exotismes n’affichera pas non plus, bien sûr, des objectifs impressionnants chaque fois qu’il se lance sur un terrain neuf… D’où sa prudence sur la Rép. Dom. justement, où le TO espère « faire le plus possible », selon Didier Sylvestre, le dga commercial du TO

N’empêche que chaque année, Exotismes cherche à obtenir un chiffre d’affaires « rentable », qu’il s’annonce en hausse ou pas.

Et il y arrive :

« Si on atteint un CA 2014 de 112M €, on sera déjà content vues les circonstances » résume ainsi, sourire aux lèvres, le patron du TO qui rappelle au passage les épisodes perturbateurs des « requins » et du « chikungunya », sur certaines de ses destinations majeures, « Ça n’empêche qu’on sera peut-être plus rentable qu’en 2013. »

Comme quoi !

Finalement, quand on voit les annonces décevantes du Club Med, un TO pourtant bardé d’analyses économiques et stratégiques du marché international, on se dit que la simplicité est probablement la meilleure recette pour résister aux aléas de la vie.

« Ce qui se conçoit bien se vend simplement », disait déjà Boileau au temps de Louis XIV, alors …

Bertrand Figuier





    1 commentaire pour “Exotisme, une belle leçon de simplicité

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ita et Msc Croisières signent pour un tourisme commun

Ita et Msc Croisières signent pour un tourisme commun

1366 vues
14 octobre 2021 0

Ita et MSC Croisières viennent de signer une lettre d’intention qui vise à définir...

La Quotidienne vient de tester pour vous : une croisière à bord du MSC Seashore

La Quotidienne vient de tester pour vous : une croisière à bord du MSC Seashore

2195 vues
21 septembre 2021 0

Le MSC Seashore, le dernier-né et le plus grand des navires de croisière de...

Comment MSC Croisières reprend l’offensive

Comment MSC Croisières reprend l’offensive

1715 vues
16 septembre 2021 0

Patrick Pourbaix, le président de MSC Croisières pour la France, faisait ce matin un...