Delta suspens sa ligne Nice-New York jusqu’en avril prochain !


Les attentats à Paris et Nice, les élections présidentielles, l’arrivée des low cost sur les liaisons transatlantiques, la parité euro dollars ont pénalisé la fréquentation du vol incitant Delta à le suspendre pour reprendre la liaison quotidienne entre Nice et New York qu’en avril 2017.

Depuis le 13 novembre, alors que la compagnie Delta vient de célébrer son 25e anniversaire à Nice, la desserte Nice-New York en direct a été suspendue.

« Depuis août, la fréquentation de la ligne a progressivement chuté de 4 % en août à 20 % en octobre, commente Béatrice de Rotalier, Directrice commerciale de la compagnie en France. Plusieurs facteurs ont contribué à cette évolution négative qui touche aussi les vols depuis Paris. Ce sont les attentats à Paris et Nice qui ont le plus pénaliser le déplacement des américains dans l’hexagone. Ils contribuent à 70 % de la fréquentation du vol Nice New York. »

nice-2A cela s’ajoutent les élections présidentielles, l’incertitude de l’après Brexit, mais aussi des évènements comme les JO de Rio ou l’Eurofoot fixant chez eux américains et français ou l’annulation d’évènements et congrès sur la Côte d’Azur.

C’est enfin sur les liaisons transatlantiques la concurrence des compagnies low-cost. Pourtant depuis le début de l’année et jusqu’ à juin, la ligne Nice New York affichait 75 % de taux d’occupation.

Egalement des réductions au départ de Roissy

Delta a aussi décidé de réduire la voilure à Roissy Charles de Gaulle sur certaines villes américaines. « Pour l’hiver nous réduisons de 7 à 5 voire 4 vols par semaine la desserte de Chicago, de Salt Lake City, de Cincinnati ou Seattle ».

Delta Air Lines commence également à réagir face à l’offensive des compagnies low cost sur les liaisons transatlantiques.

delta«Nous commençons à proposer sur les moyens courriers et demain sur les longs courriers un certain nombre de siège proposés à un tarif compétitif en cas de réservation prise longtemps à l’avance. Les passagers bénéficieront de tous les services à bord (repas, vidéo à la demande,…). C’est différent sur les compagnies low cost ou tous les services sont payants » précise Béatrice de Rotalier.

Pour les azuréens habitués à prendre le vol direct vers New York puis avec les correspondances (40 % des passagers du vol) vers bon nombre de destinations américaines (San Francisco, Los Angeles, Orlando, Miami…), ils devront transiter par Roissy ou Amsterdam, hubs d’Air France KLM partenaire de Delta avec des vols plus longs.

S’il fallait 7 h en direct, il en faudra cet hiver de 13 à 15 h via les correspondances par paris ou Amsterdam.

Par chance, la ligne Nice New York jugée des plus rentables pour Delta sur ses liaisons transatlantiques, reprendra ses rotations quotidiennes dès le 6 avril prochain.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Entreprises du voyage : Le plan de Jean-Pierre Mas pour contrer Iata

Entreprises du voyage : Le plan de Jean-Pierre Mas pour contrer Iata

2700 vues
30 mars 2020 3

Si le courrier de Nicolas Brumelot, le président de MisterFly, a été largement diffusé....

Les marchés boursiers s’agitent : un Tourisme mondial sur le Qui-Vive

Les marchés boursiers s’agitent : un Tourisme mondial sur le Qui-Vive

1926 vues
27 mars 2020 0

Les bourses du monde entier font du yoyo en pleine crise du coronavirus. Il...

MMV tourisme craint le double effet du Coronavirus

MMV tourisme craint le double effet du Coronavirus

1306 vues
27 mars 2020 5

La crise économique qui s’annonce difficile après la crise sanitaire risque de mettre à...