CroisiEurope lance une péniche sur la Seine


La « Raymonde », nouvelle petite unité de grand confort, destinée à accueillir 24 passagers sur le Canal Saint martin et le Canal de la Marne, a été portée sur les fonts baptismaux par Raymonde Schmitter sa marraine.

C’est Quai de Grenelle, à quelques petites encablures de la Tour Eiffel, que la flotte de CroisiEurope vient d’ accueillir la petite dernière de la famille, « Raymonde ».

Moins de deux mois à peine après avoir inauguré « Anne Marie » et « Madeleine » deux autres unités jumelles du même gabarit Freycinet (40 m), c’est donc sur la Seine que cette nouvelle péniche va faire couler des jours heureux aux passagers qui vont séjourner à son bord.

Destinée à naviguer sur le canal Saint Martin à Paris puis sur le canal de la Marne (de la capitale à Châlon-en-Champagne ou en sens inverse), la « Raymonde » dispose de 12 cabines pouvant recevoir 24 passagers. Son équipage est constitué de six personnes.

On l’a déjà dit, le concept même de ce nouveau genre de péniche, remis au goût du jour par CroisiEurope, entend privilégier l’intimité. Avec son intérieur cosy, sa décoration soignée et un niveau de prestations et de confort irréprochables.

Climatisation réversible, vue extérieure pour chaque cabine avec salle d’eau privée, salon-bar et salle à manger colorés, tout est en harmonie. Un pont-soleil avec des transats et une terrasse avec jacuzzi agrémentent le tout. Et des vélos sont même mis à disposition pour celles et ceux qui voudront suivre sur les chemins de halage le lent sillage de la « Raymonde ».

Croisieurope- RAYMONDE-peniche seine-christian SchmitterS’exprimant au nom de la famille Schmitter, Christian Schmitter n’ a pas manqué une nouvelle fois, à l’heure de procéder à l’inauguration, de rendre hommage à son père. Et de rappeler combien ce dernier avait été ému lorsqu’en 1998 sa société avait commercialisé son premier bateau sur la Seine…

Raymonde Schmitter, sa belle-sœur et la marraine de cette péniche éponyme, a pour sa part et avec beaucoup de charisme et de cœur souhaité bon vent au désormais 42 éme bâtiment de la flotte CroisiEurope.

Comme de coutume, c’est au Père Koehler, recteur du monastère alsacien du Mont Saint Odile, qu’est revenu le plaisir de bénir la « Raymonde ». Entre deux averses et aux rythmes d’un jazz-band, Raymonde Schmitter entourée de toute la famille a pu alors sacrifier à la tradition et briser d’un geste franc une bouteille de Crémant d’Alsace sur la coque!

La « Raymonde » est parti ce week-end pour son premier périple.

Jean Béveraggi,
pour La Quotidienne





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Top of Travel revisite le tourisme en Groupes

Top of Travel revisite le tourisme en Groupes

1108 vues
20 septembre 2019 0

TOP of Travel renforce sa proximité avec les groupes et sort son nouvel outil...

Austral Lagons entretient sa légende

Austral Lagons entretient sa légende

1272 vues
19 septembre 2019 0

C’est dans ses nouveaux locaux du 30 rue Cambronne à Paris qu’Hélion de Villeneuve,...

Kuoni se rajoute de la valeur et lâche du lest

Kuoni se rajoute de la valeur et lâche du lest

1237 vues
16 septembre 2019 0

Décidément les gilets jaunes auront pénalisé une grande partie de l’économie française et notamment...