Comment Quito est devenue la capitale mondiale du chocolat


Très peu de produits reflètent la richesse gastronomique d’une ville autant que le cacao et le chocolat de Quito, qui sont devenus des références internationales pour la qualité des arômes fins de cacao et la riche variété de chocolats qu’ils produisent.

En Equateur, la production de cacao remonte à 5 000 ans, selon des recherches récentes, et était déjà cultivée et consommées en haute Amazonie.

Le cacao est un fruit tropical exquis qui avait une grande valeur nutritionnelle et commerciale pour les gens de l’époque précolombienne, une délicieuse contribution de l’Amérique du nord; et aujourd’hui est un délice gastronomique très apprécié et consommé dans le monde entier.

En raison de sa situation géographique, des conditions climatiques et de la biodiversité, l’Equateur a été, au cours de ces 300 ans, l’un des principaux exportateurs de cacao au monde. Aujourd’hui l’Equateur produit environ 60 % du cacao fin utilisé dans les chocolats gastronomiques du monde entier.

De plus, à l’échelle mondiale, l’Equateur est le troisième plus grand producteur de fèves de cacao, ce qui représente 7 % de la production mondiale.

La gloire du cacao en Équateur a commencé au XVIème siècle à San Lorenzo de Vinces une des villes les plus anciennes de la Province de Los Ríos. Une ville riche grâce au fleuve Vinces qui a permis la commercialisation et l’exportation du cacao, alors connu comme la « pepa de oro » (la fève en or).

À partir des XVIIIème et XIXème siècles le cacao commence à être exporté un peu partout dans le monde.

En 1879 l’Équateur devient le plus grand exportateur mondial avec plus de 4.500 tonnes exportées : une époque nommée « le Boom Cacaotier ».

Fabriquez votre cacao vous même

Lors de votre prochaine visite à Quito, il vous faudra entrer dans la cuisine d’un maîtres chocolatier local pour découvrir par vous même tous les processus et les détails de la production du meilleur chocolat du monde.

Dans la capitale mondiale du chocolat, vous pourrez ainsi déguster du chocolat à différents degrés de concentration, ainsi que ses mélanges avec des pétales de rose, raisin, cerise, figue, citronnelle, myrtille, café ainsi que bien d’autres.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Helvète underground : le charme de la formation suisse

Helvète underground : le charme de la formation suisse

633 vues
16 octobre 2020 0

C’est l’école de management hôtelier la plus ancienne et la plus prestigieuse au monde....

Au Japon, ces marchés marchent du tonnerre

Au Japon, ces marchés marchent du tonnerre

682 vues
9 octobre 2020 0

Si les marchés font profondément partie de la culture française, c’est aussi le cas...

Moua : un musée d’art sous-marin façon perso

Moua : un musée d’art sous-marin façon perso

751 vues
2 octobre 2020 0

On enfile palmes, masque et tuba pour visiter ce musée d’art contemporain situé sur...