Comment les voyages mènent à tout !


julieEvidemment on le sait bien : tout le monde ne peut pas partir en vacances. Alors ceux qui ont la chance de pouvoir s’évader un peu sont parmi les privilégiés.

Et plus leurs voyages les emmènent loin, plus on les regarde avec envie !

Et on a bien raison. Même si, il faut bien le reconnaître, le vacancier d’aujourd’hui, on le voit bien dans nos agences de voyages, perd souvent le sens de l’organisation.

Nos voyageurs en partance, innocents comme un agneau ravi de la crèche (une expression à Papy René encore), font souvent en effet leurs bagages au dernier moment, avec évidement aucun médicament (ni crème solaire), aucun tricot chaud ni chaussures adaptées, et commencent en général à s’agiter deux heures avant l’embarquement, au risque de rater l’avion.

Assis enfin dans l’appareil, c’est alors parti pour choper un rhume (la climatisation), un torticolis (mauvaise position, surtout en classe éco), plus un gros coup de fatigue (du au fameux « want something to drink ? » lancé par l’hôtesse dès qu’il commence à piquer du nez).

Puis arrivé à destination, après de longues heures au contrôle des passeports puis à la récupération des bagages, notre voyageur privilégié se prépare enfin à ses vraies vacances : Jetlag, coups de soleil meurtriers, lavage manuel et hasardeux de ses fringues, envoi de SMS à 15 euros pièce, ou problèmes digestifs liés à l’abus de crudités…

Le séjour, néanmoins, se passera comme un rêve et à l’heure du retour, il remballera son linge sale et ses souvenirs, s’assiéra sur sa valise pour la refermer et se dépêchera (tout en sueur) pour ne pas manquer la navette (bondée) vers l’aéroport.

A son retour, les questions fuseront : « Alors, c’était bien ? »

Sa mine réjouie et son oeil brillant sauront certes donner envie lorqu’il glissera de plus ce petit commentaire : « super, mais bon, bientôt se sera votre tour ! », en toute sincérité mais secretement pas faché de retrouver sa vraie vie ici.

Allez, tout cela fait le sel notre quotidien et bientôt, grâce à nous conseillers en voyages, d’autres voyageurs partiront et d’autres les envieront car rien, on le sait toutes, n’est plus immuable que les rêves d’évasion…

La bise à tous.

Julie Labrune. 28 ans
Conseiller en Voyages





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

7313 vues
17 mai 2018 0

Bonjour à tous ! La rédaction de Laquotidienne.fr m’a fait parvenir tous vos petits...

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

11968 vues
2 octobre 2017 3

Grand bonjour à tous ! Oui je sais, ça faisait un bout de temps que...

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

20980 vues
12 juillet 2017 1

Coucou les p’tits loups, je rentre de quelques jours à la plage et cela...