Comment le tourisme en Côte d’Azur compte se relancer


Le tourisme azuréen est prêt à repartir en 2021 ! Face à la détresse économique des professionnels du secteur, le Comité Régional du Tourisme (CRT) Côte d’Azur France a conçu un plan de relance adaptable aux différentes évolutions possibles de la crise sanitaire et de reprise des flux européens, voire longs courriers.

Une stratégie pragmatique et combattive détaillée hier mercredi 25 Novembre 2020 en visioconférence par David Lisnard, Président du CRT Côte d’Azur France et Claire Behar, Directrice Générale devant plus de 400 professionnels du tourisme, organismes institutionnels et journalistes.

Dans un contexte où la visibilité à court et moyen terme fait toujours défaut et face aux conséquences dramatiques de la crise sanitaire du Covid-19 et de la tempête Alex pour les Haut et Moyen-Pays azuréens, la situation sur la Côte d’Azur reste extrêmement fragile.

Afin d’envisager avec efficacité la relance de la destination, le Comité Régional du Tourisme a présenté aux professionnels du tourisme réunis en nombre ses orientations stratégiques et objectifs pour l’année 2021.

Un plan d’actions construit en totale concertation avec les partenaires institutionnels du CRT, offices de tourisme, professionnels du tourisme azuréen et syndicats hôteliers.

Afin de répondre aux enjeux d’une reprise durable de l’économie azuréenne, ce plan fixe un double objectif :

Accentuer les efforts de réassurance et conversion de la destination auprès d’une clientèle socle et historique : en France et en Europe de proximité, à l’année, notamment sur la cible CSP+ afin d’enrayer la chute du panier moyen.

Attirer les nouvelles générations hautement volatiles (génération Z, millenials), mais moins sensibles aux préoccupations sanitaires, en privilégiant de nouveaux axes pour les séduire.

Pour parvenir à ces objectifs, la destination Côte d’Azur fixe 7 positionnements différenciant prioritaires, ciblés en raison de leur capacité de résilience à la crise et d’attractivité à court et moyen terme sur des marchés touristiques nationaux et de proximité.

Les segments prioritaires ainsi définis sont les suivants :

Le Sport et les activités de plein air dont le vélo
Le Nautisme, nouveau segment à mettre en exergue pour la destination.
La Culture dont la thématique jardins sera à l’honneur en 2021 sans oublier la gastronomie.
Le Haut-de-gamme, offre sécurisante drainant une clientèle à fort pouvoir d’achat.
Le Tourisme d’affaires, une vraie stratégie offensive de repositionnement de la destination.
La Consommation de loisirs, à promouvoir notamment par les touristes et les habitants.
Le Tourisme écoresponsable (tendances green et slow-tourisme, montagne et écotourisme)





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

A Monaco, pourquoi la SBM doit augmenter ses suppressions de postes

A Monaco, pourquoi la SBM doit augmenter ses suppressions de postes

1124 vues
23 février 2021 0

La SBM, principal acteur du tourisme monégasque avec ses places (Hôtel de Paris, Hermitage,...

La région Paca se prépare à la relance de son tourisme

La région Paca se prépare à la relance de son tourisme

1441 vues
19 février 2021 0

Pour le tourisme provençal, il s’agit d’être prêt au printemps, si tout va bien....

Tourisme en Provence : une journée mondiale du guide-conférencier à ne pas manquer

Tourisme en Provence : une journée mondiale du guide-conférencier à ne pas manquer

1514 vues
16 février 2021 2

Dimanche 21 Février 2021 se tiendra la journée mondiale du guide-conférencier. A cette occasion,...