Comment le spleen m’a envahi en pensant à vous !


julieJe tourne autour depuis de nombreuses minutes mais rien n’y fait. J’ai beau me creuser, repenser à ma semaine, toujours pas.

Elle est là, elle pointe ! La fameuse page blanche !
Pas de sujet en tête, pas d’envie à partager. J’ai bien une excuse. Elle s’appelle « angine ».

Je sais, c’est pas votre copine non plus et mon état de santé vous vous en balancez pas mal mais la chronique de Julie, c’est aussi ça. Subir mes états d’âme même s’ils n’ont pas de rapport avec la choucroute !
Ben oui, le mal à la gorge, le pauvre petit nez qui n’arrête pas de couler et qui est tout irrité de s’être trop mouché, les éternuements…

C’est aussi ça la vie d’agent de voyage !

Faut dire qu’avec ces changements brusques de météo et le grand écart thermique auquel on a droit d’une semaine sur l’autre et bien, je suis malade !
J’ai fait la maligne à sortir la petite jupette les 25° dépassés et hop, aussitôt condamnée ! C’est pas juste !

Et côté boulot, RAS, rien de croustillant à se mettre sous la dent. Pas de dossiers extraordinaires à vous faire partager.
Pas de cata non plus ! Là, je m’en porte pas plus mal. Alors, en cherchant mon sujet, j’ai pensé à vous.
A vos petits commentaires qui me donnent du baume au cœur à chaque fois que je l’ai lit. Parfois, je dis « aie ! ». Parfois, je dis « ouf ! ».

D’ailleurs, je les trouve pas toujours très nombreux mais je me console en me disant que vous avez d’autres chats à fouetter. Moi, c’est pareil !
Et puis, heureusement, le Monsieur sérieux du journal (le rédac chef on dit) me dit que de nombreuses personnes lui demandent de mes nouvelles, sollicitent même un rendez-vous.

La classe ! Peut-être que je pourrais faire jouer un peu les relations pour mettre du beurre dans mes épinards ?! Non, non !! Mauvaise idée !
Et ton indépendance de chroniqueuse.

Après, je ne pourrai plus balancer sur ce qui me fera plaisir si j’ai envie.
Alors, non, je me contenterai de vous lire, lectrices et lecteurs et de tenter de vous faire des petits clins d’œil par le biais de mes articles.

Alors, n’hésitez pas, continuez à vous lâcher dans les commentaires !
Faites-moi part de vos états d’âme, de votre fidélité, de vos sujets…

Allez, Julie, sois pas impatiente de lire les prochaines remarques !
Super bon wek-end à vous et mille poutoux

Julie Labrune. 28 ans
Conseiller en Voyages





    3 commentaires pour “Comment le spleen m’a envahi en pensant à vous !

    1. Chere Julie,

      C’est la 1ere fois que je prends le temps de laisser un commentaire et c’est pour te dire que c’est un régal de te lire tous les matins…avec mon petit café (off course !).
      Petite parenthése sympa avant d’attaquer la journée.
      Merci à toi pour tes réflexions, humeurs et sourires…

      Bon rétablissement !… et vive les beaux jours et les jupettes qui raccourcissent !!!

      Dany

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …


17 mai 2018 0

Bonjour à tous ! La rédaction de Laquotidienne.fr m’a fait parvenir tous vos petits...

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !


2 octobre 2017 3

Grand bonjour à tous ! Oui je sais, ça faisait un bout de temps que...

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !


12 juillet 2017 1

Coucou les p’tits loups, je rentre de quelques jours à la plage et cela...