Cinq façons de voyager en Centre-Val de Loire


Le Perche, Le Val de Loire, La Brenne, La Sologne et la forêt d’Orléans : la région Centre-Val de Loire rassemble cinq territoires comblés par la nature. D’immenses forêts, des milliers d’étangs, 3 Parcs naturels régionaux, un grand fleuve sauvage : il y a une et 1 000 façons d’explorer ces paysages préservés.

Parmi elles, l’Itinérance récréative est un moyen doux pour prendre le temps de découvrir, de s’imprégner des paysages, de faire corps à corps avec la nature, de se ressourcer, de rencontrer, de partager, d’expérimenter la meilleure façon de voyager : balade avec un âne dans Le Perche, le Val de Loire en canoë, la Brenne à cheval, la Sologne à vélo ou encore la forêt d’Orléans à pied. Revue de détail :

Se balader avec un âne dans le Perche

Il a beau être têtu, l’âne n’en est pas moins un compagnon de route fidèle et attachant. Il est surtout docile et agrémente le voyage de vallons en collines : la joie de la rando sans les sacs et un copain de vacances pour les enfants !

loire 2Où ça ? Dans le Parc naturel régional du Perche : 182 000 hectares de reliefs avec des forêts bien perchées, des versants bocagers plantés de haies et de vergers, des vallées couvertes de prairies humides et une profusion de manoirs et châteaux, d’églises et de maisons rurales.

Avec qui ? Perch’âne ! Amoureux du slow tourisme, ils proposent des randonnées sur une demi-journée, à la journée ou lors d’une longue boucle de plusieurs jours sur le GR35. Idéal pour des vacances nomades en famille, la découverte se fait au rythme de l’âne, un compagnon de voyage câlin qui ne rechigne pas à porter les bagages, le pique-nique ou les enfants fatigués.

Le + : Perch’âne propose aussi des formules complètes avec des hébergements insolites type roulotte de cirque, cabanes en l’air, campement de trappeur ou ferme caprine. À partir de 40 € la demi-journée/âne, 5 journées : 235 €/âne.

Pourquoi c’est bien ? Parce que le rythme de découverte permet vraiment d’apprécier les paysages. Au fil des saisons, Perch’âne organise, toujours avec la complicité des ânes, des randos à thèmes : ramassage de châtaignes, de fruits sauvages, fabrication de cidre ou de pain au feu de bois, visite de chèvrerie.

Où dormir ? Dans une longère typique du Perche à La Gaudaine! La Carrillière est une ancienne fermette située entre bois et ruisseau dans un petit hameau du parc naturel. Doté d’un jardin de 5 000m2 ouvert sur un verger et les collines environnantes, l’établissement est le seul « Gîte Panda » WWF de la région Centre-Val de Loire. Irrésistible et charmant avec ses tomettes…
Combien ? À partir de 59 € la nuit avec petit déjeuner

Le Val de Loire en canoë

Sous la forme d’un vagabondage photographique, le Val de Loire en canoë est une véritable invitation à l’évasion et la liberté. Aventure insolite pour apprendre à manier la pagaie, stage photo pour capter les saisissantes lumières du fleuve, safari sur Loire et bivouac sauvage : l’expérience promet un vrai retour aux sources.

loire 3Où ça ? Entre Amboise et Rochecorbon : véritables cartes postales de la Touraine, les visiteurs glissent progressivement d’un paysage à l’autre : villages typiques, châteaux, demeures anciennes, habitat troglodytique à flan de coteau, paysages viticoles…

Avec qui ? Avec « l’homme aux 1 000 visages de la Loire » ! Photographe naturaliste, diplômé d’études de géographie spécialisée sur la Loire et l’environnement, Jean-François Souchard a la passion de l’image et du fleuve ! Pendant 3 jours à bord d’un canoë canadien, le photographe partage « sa » Loire et sa façon de la capturer, ses techniques et ses astuces photo mais également celles liées aux bivouacs et à la navigation ou encore cuisiner autour d’un feu.

Pourquoi c’est bien ? Parce qu’on ne s’occupe de rien, le photographe et le cuisinier pensent à tout : matériel, bivouac, popotte, vins et logistique. Tout est inclus ou presque dans ce vagabondage photographique : au groupe (8 à 10 personnes maximum) de décider de son rythme de progression et ses sites de bivouac.

Où dormir ? En bivouac ! Feu de camp, robinsonnades : on passe la nuit sur l’une des nombreuses îles éphémères qui se forment au milieu du fleuve. Parfaitement indiqué pour les adeptes des ambiances « Et au milieu coule une rivière » avec tente de trappeur et poêle à bois pliant pour un trip nature paisible au milieu des castors.

Combien ? Pension complète, forfait 3 jours /290 euros incluant matériel et canoë. Prochaines sessions : 14-15-16 mai, 10-11-12 juin, 2-3-4 septembre et ouverture de dates à la demande.

La Brenne à cheval

Territoire ouvert aux randonneurs équestres, La Brenne bénéficie de sérieux atouts pour séduire les cavaliers. Itinéraires adaptés, hébergements partenaires pour l’accueil équestre, paysages totalement préservés : ce champ de course naturel, alternant chemins herbeux et étangs gracieux, a des allures de chevauchée fantastique sur les rives de la Creuse !

Où ça ? Dans le Parc naturel régional de la Brenne: plus de 3 000 étangs et l’une des plus importantes zones humides continentales françaises, reconnue au niveau international pour la richesse de sa faune et de sa flore.

loire 4Avec qui ? Avec Karen Lauron, propriétaire de l’écurie des Bouiges. Cette cavalière loue des chevaux, tous exceptionnels, et accompagne des groupes de 4 cavaliers minimum dans la Vallée de la Creuse et ses environs. Ces sorties, de quelques heures à plusieurs jours, permettent de découvrir les paysages typiques de la Brenne, les étangs et les forêts tout en faisant corps avec la nature. 22 € les 2h par cavalier.

Pourquoi c’est bien ? Parce que le cheval est le compagnon idéal pour explorer la Brenne – entre terre et eau – et pour approcher les 300 espèces d’oiseaux qui en font sa richesse. Pour aider les cavaliers, le PNR propose également 6 randonnées en itinérance et a répertorié les hébergements signataires de la charte Accueil Randonnée à cheval.

Où dormir ? Dans l’ancien relais de Poste de Rosnay ! Rénové avec des matériaux naturels, le Domaine de la Crapaudine propose 5 chambres d’hôtes de caractère avec tommettes, pierres et poutres apparentes. Outre un accueil chaleureux et une table d’hôte composée essentiellement de produits locaux ou bios, les propriétaires proposent un accueil personnalisé des cavaliers, avec un paddock pouvant accueillir 12 chevaux.

Combien ? A partir de 80 € pour 2, petit-déjeuner inclus

La Sologne à Vélo

Du site de l’étang des Veillas à Dhuizon au village de Saint-Viâtre, la Sologne rayonne au travers de 150 kilomètres d’itinéraires cyclables aménagés et sécurisés. Parce qu’au pays des étangs, le vélo est roi, petit tour de piste dans cette Sologne à la flore bucolique et à la faune mystique !

velo 2Où ça ? Sur « La route des étangs », une boucle autour de Saint-Viâtre : une superbe balade qui emmène sur les chemins longeant les plus beaux étangs de Sologne.

Avec qui ? Le réseau des loueurs Accueil Vélo : Jardi Vert à Bracieux, Rando Vélo, Détours de Loire et Traineurs de Loire à Blois. La plupart d’entre eux propose un service de livraison des vélos.

Pourquoi c’est bien ? Terre d’eau et de légendes, la Sologne est un petit paradis tout plat à sillonner tranquille ponctué de petites haltes incontournables comme la Maison des Etangs à Saint-Viâtre, un écomusée, aménagé dans un ensemble de maisons anciennes typiques, qui plonge au cœur de l’histoire des étangs, de leur rôle économique, social et naturel au cours des siècles.

Où dormir ? Au Domaine des Hauts de Bruyères (Center Parcs) : en totale harmonie avec la nature, le site, situé à la lisière du charmant village de Chaumont-sur-Tharonne, est installé sur 111 hectares de forêt et un plan d’eau de 17 hectares. Incontournable pour ses multiples services et activités.

Combien ? A partir de 559€ Cottage Confort Eden 4 personnes pour le week-end du 20-22 février 2016

La forêt d’Orléans à pied

Plus grande forêt domaniale de France avec près de 35 hectares répartis en trois massifs, la forêt d’Orléans offre un large choix de sentiers de promenade : de chemins de petite randonnée au GR3 et GR32, elle se découvre seul, avec une animation sonore ou en visite guidée par l’ONF : un excellent moyen de tester ses sens !

Où ça ? Dans le Massif de Lorris – Les Bordes, au cœur du Carrefour de la Résistance et du Sentier des Sources qui permet des boucles balisées de 5 à 10 km.

loire 4Avec qui ? Avec l’ONF, qui gère la partie domaniale du massif et qui organise tout au long de l’année de passionnantes escapades : Sentier Forest Art au Carrefour des Étangs à découvrir avec l’application dédiée, visites guidées du Sentier des Sources, animations Balbuzard, sortie mycologique,…

Pourquoi c’est bien ? Parce que des panneaux et une reconstitution sonore permettent d’aborder une page de l’Histoire de la résistance française et parce que le Sentier des Sources, ponctué d’indications qui expliquent le patrimoine de la forêt, mène jusqu’à l’observatoire du Balbuzard pêcheur, en bordure de l’étang du Ravoir.

Où dormir ? Dans un éco-gîte ! Nichée à quelques centaines de mètres de la Loire, La Bonnée d’âne offre une douce parenthèse au vert dans un cadre bucolique de prairies, champs de blé et de tournesols à perte de vue ! Rénovée avec des matériaux écologiques, prônant la gestion durable des énergies et des déchets, favorisant les produits bio et locaux, cette ancienne ferme en pierres propose un éco-gîte ultra confort de 100m2 au look brocante-écolo.

Combien ? A partir de 380 € la semaine l’éco-gîte pour 6 personnes





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La fille qui tirait les pénos

La fille qui tirait les pénos

601 vues
17 mai 2019 0

La Coupe du monde féminine de football 2019 est la huitième édition de la...

Du pur bonheur juste en Baie de Somme

Du pur bonheur juste en Baie de Somme

708 vues
10 mai 2019 0

De la Vallée de la Bresle (au sud) à la Baie d’Authie (au nord),...

Débarquement en Normandie : rien n’est oublié

Débarquement en Normandie : rien n’est oublié

734 vues
3 mai 2019 0

Commémorations internationales, feux d’artifices géants, concerts, parachutages, bals de la libération… En 2019, de...