Chiffres du CETO : un hiver 2012 bien morose pour les TO


Les résultats de l’activité des tour opérateurs durant l’hiver 2012 étaient présentés hier, dans le cadre du Mondial du Tourisme, par le président du Ceto, René-Marc Chickli et son secrétaire général Jürgen Bachman (photo).

Malheureusement, ils ne sont pas brillants.
On note en effet une nette baisse (pour le 2ème année consécutive) de l’activité globale avec un volume d’affaire de l’activité de voyages à forfait en retrait de -10,7 % (stabilisé à 938 millions d’euros).

Entre le 1er novembre 2012 et le 28 févier 2013, périmètre de l’étude, les tour opérateurs ont subit une baisse de l’activité moyenne de -14, 5 % en ayant fait voyager 763 255 clients.

En y regardant de plus près, le Ceto constate que la France a réalisé un volume d’affaires de 95 M€ en baisse de -17,7 % avec un nombre de clients en recul de -16,8 % (181 442 clients) et une recette unitaire à 523 € qui diminue de -1,1 %.

Les destinations Moyen courrier ont réalisé un volume d’affaires de 204 M € en baisse de -5,6 % avec une recette unitaire à 753 € et un nombre de clients également en baisse de -9,4 % (270 969 clients).
A noter quand même les bonnes performances de l’Europe du Sud (Portugal, Italie, Espagne) et le rapport confiance-destination maintenu en ce qui concerne le Maroc, le grand gagnant de l’hiver 2012.

Malheureusement le Long courrier n’a pas pu compenser cette baisse généralisée avec un volume d’affaires en chute de -11,1 % (639 M€) et un nombre de clients en recul (310 844 clients, soit -17,2 %).
Grands perdants Maurice (-13%), les Antilles françaises (-17%), la République dominicaine (-27%) alors même que le Mexique et les USA offrent tout de même un coin de ciel bleu avec respectivement +3,5 % et + 4,8 % par rapport à l’année dernière à la même période..

Finalement, toute cause égale par ailleurs, seule la recette unitaire sur le long courrier est en hausse avec 2 055 € soit une progression de +7,3 %.

Selon le président Chickli,  » il est prématuré d’émettre un pronostic sur la saison hiver 2012/2013 (qui se termine à fin avril prochain, ndlr) mais il est déjà établi quelle se terminera sur un trafic négatif sur les destinations long-courrier, et que le moyen-courrier devra encore patienter car les réservations pour Paques, notamment en ce qui concerne l’Egypte ou la Tunisie par exemple, n’ont pas encore repris« .

Le rattrapage actuel du mois de Mars, non pris en compte dans les chiffres présentés hier, ne comblera malheureusement toujours pas, selon lui, le retard déjà constaté.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un été touristique des français qui s’annonce très favorablement

Un été touristique des français qui s’annonce très favorablement

1190 vues
22 mai 2019 0

Hier matin avait lieu la conférence de presse des Entreprises du Voyage, le syndicat...

Comment Cannes veut séduire les start ups du Tourisme

Comment Cannes veut séduire les start ups du Tourisme

1248 vues
21 mai 2019 0

Déjà bien positionnée sur l’accueil de salons professionnels du tourisme et destination favorite des...

La fatalité du Tourisme et du Transport aérien en Inde

La fatalité du Tourisme et du Transport aérien en Inde

1383 vues
20 mai 2019 0

L’Inde est un grand pays en très fort développement économique. Sa population est équivalente...