Bravo Club passe la seconde


C’est dans les locaux parisiens de Vitra, le célèbre designer de meubles suisse, que Patrice Caradec, le président d’Alpitour France recevait hier matin la presse spécialisée pour un bilan de la première année d’activité de sa marque ombrelle « Bravo Club ».

« Nous partageons beaucoup de valeurs avec Vitra, précisait d’emblée Patrice Caradec, à commencer par l’amour du métier, la rigueur dans les process et les objectifs élevés« .

Mobilier inspiré, macramé et bougies qui sentent bon l’écume des vagues… Les good vibes du beau design Vitra s’invitent dans les intérieurs comme les clients dans les Bravo clubs qui auront vu en 2018 quelques 22 000 clients pour un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros géré avec 22 collaborateurs. Un alignement spectaculaire réalisé de plus pour moitié sur le Moyen-courrier et l’autre sur le Long courrier.

« Nous devons remercier les agences de voyages, indiquait le président, qui nous ont accordé leur confiance et nous ont permis de montrer ce dont nous sommes capables en matière de club de vacances« .

Une présence et des ambitions fortes pour la filiale française du grand leader italien Alpitour (2 milliards de CA en 2018) et plus que jamais convaincu de la pertinence de la promesse club pour séduire les Français.

« A terme, notre ambition est que Bravo Club devienne l’un des leaders du marché français des Clubs et représente 10 % de ce marché ».

Pour 2019, l’objectif est ainsi d’atteindre 38 000 clients et 40 millions d’euros de Ca.

Pour y parvenir, le tour opérateur compte sur une année pleine, cette fois, sur l’amélioration de son activité groupes (objectif 5 000 pax contre 2500 en 2018), son référencement chez Havas Selectour (le seul réseau qui lui manque désormais ) ainsi que sur  la refonte de son outil technologique off et online.

Mais plus que tout, ce sera bien la force de son offre club qui fera encore la différence.

Par l’emplacement, les services et le transport à partir de Paris et de Province, Bravo Club compte bien prendre du galon notamment à Cuba où le produit devrait être nettement amélioré en 2019 mais également dans les  nouveaux clubs programmés en Croatie, en Espagne et en Sicile notamment.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

MSC Croisières boit le calice jusqu’à la League

MSC Croisières boit le calice jusqu’à la League

1215 vues
22 février 2019 0

Le MSC Magnifica est parti comme prévu le 5 Janvier dernier du port de...

TUI AG encore dans l’œil du cyclone ?

TUI AG encore dans l’œil du cyclone ?

1314 vues
20 février 2019 0

Dans un récent article, nous avions évoqué les mauvais résultats de TUI et Thomas...

Voyages en croisières, un plongeon dans un tourisme de fond

Voyages en croisières, un plongeon dans un tourisme de fond

1620 vues
14 février 2019 0

Nous sommes encore nombreux à ne jamais avoir réalisé une croisière. Mais les scores...