Baro Snav/ Atout France, enfin un petit ciel bleu


D’après les derniers chiffres du baromètre Snav/ Atout France publié hier, les réservations du mois de mars sont en hausse de 4 % en passagers et de 1 % en volume d’affaires par rapport à mars 2014 (à noter que la tendance des départs était à la hausse en mars 2014 par rapport à mars 2012, de 3 % en passagers et de 4 % en volume d’affaires). Les prises de commande concernant les destinations France, en forte augmentation (12 % en passagers), expliquent cette orientation favorable.

La tendance des départs au mois de mars est néanmoins orientée à la baisse de l’ordre de 20 % en passagers et de 19 % en volume d’affaires par rapport à mars 2014, (à noter que la tendance des départs était à la baisse de -7 % en passagers, mais avec un volume d’affaires en légère hausse de 1%). Cette tendance défavorable se vérifie en nombre de passagers et en volume d’affaires, quelle que soit la zone de destination, plus nettement pour le moyen-courrier (-28 % en passagers) que pour les autres destinations (17 % en passagers pour la France et 15 % en passagers pour le long-courrier).

La reprise de la France

Le baromètre Snav/ Atout France note que les prises de commande en mars vers la France métropolitaine sont en hausse de 11 % en passagers et de 6% en volume d’affaires. En ce qui concerne l’Outre-mer, les réservations à destination des Antilles Françaises et la Réunion sont orientées à la hausse. A l’inverse, les prises de commande vers la Polynésie Française sont orientées à la baisse.

Les départs vers la France métropolitaine sont en baisse de 18 % en passagers et de 23 % en volume d’affaires. Pour les destinations ultra-marines, l’activité de distribution de voyage vers les Antilles Françaises et la Réunion est également orientée à la baisse. En revanche, la Polynésie Française affiche une activité quasi stable.

La structure des délais de réservation s’infléchit en faveur des réservations tardives à moins 7 jours du départ, qui gagnent 7 points par rapport à mars 2014. Par ailleurs, la structure des durées de séjour va dans le sens d’un raccourcissement de cette durée, les courts séjours de 1 à 4 nuits atteignant 76 % du total en mars 2014.

Un Moyen-courrier qui tient bon

Seule parmi les principales destinations moyen-courrier, la Tunisie voit ses prises de commande orientées à la baisse, et très fortement (28% en passagers et 37 % en volume d’affaires). A l’inverse, le Portugal enregistre une forte hausse de 48 % en passagers et de 40 % en volume d’affaires. Les réservations vers l’Espagne, l’Italie et la Grèce sont également orientées à la hausse.

Les départs vers les principales destinations moyen-courrier sont orientées, à la baisse à l’exception du Portugal qui affiche une activité quasi stable tant en passagers qu’en volume d’affaires. La tendance étant fortement à la baisse en ce qui concerne le Maroc et la Grande Bretagne.

La structure des délais de réservation, selon le baromètre Snav/ Atout France, s’infléchit légèrement en faveur des réservations tardives et au détriment des réservations précoces. Par ailleurs, la part des moyens séjours varie peu par rapport à celle des départs de mars 2014, avec 49% de moyens séjours de 5 à 12 nuits.

Le Long-courrier stable

Au niveau des principales destinations long-courrier, les prises de commande vers les États-Unis, premier marché long-courrier en nombre de passagers, sont quasi stable en passagers mais avec un volume d’affaires en hausse de 15 %. L’Ile Maurice, la Thaïlande et la République Dominicaine affichent une hausse d’activité, fortement pour la destination caribéenne. À l’inverse, les réservations vers la Chine sont orientées à la baisse.

Les départs vers la République Dominicaine, premier marché long-courrier en nombre de passagers, sont en hausse de 1 % en passagers et de 2 % en volume d’affaires. Le Vietnam enregistre également une progression, nettement plus marquée, de 13 % en passagers et de 15% en volume d’affaires.

En revanche, les départs vers l’Ile Maurice, la Thaïlande et les États-Unis sont orientés à la baisse en passagers, assez fortement pour la destination nord-américaine.

L’évolution de la structure des délais de réservation des départs vers les destinations long courrier va dans le sens d’un léger recul de la part relative des séjours anticipés à plus de trois mois du départ par rapport à mars 2014, avec 47 % de réservations réalisées plus de 3 mois avant le départ, contre 50 % en mars 2014. La part des moyens séjours se modifie peu par rapport à mars 2014, avec 58 % de moyens séjours de 1 à 4 nuits.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Vacances de Pâques 2020 : la fête gâchée du tourisme

Vacances de Pâques 2020 : la fête gâchée du tourisme

1516 vues
6 avril 2020 0

La fermeture de l’ensemble des établissements et lieux touristiques génère une perte de 4...

Deuxième éruption de l’année à La Réunion

Deuxième éruption de l’année à La Réunion

1207 vues
6 avril 2020 0

En cette période inédite de crise sanitaire mondiale, le Piton de la Fournaise, situé...

Quelques rotations d’avions encore à Nice

Quelques rotations d’avions encore à Nice

5217 vues
3 avril 2020 0

L’aéroport international Nice Côte d’Azur entre en sommeil. Désormais les rotations d’avions sont plus...