«Allure of the Seas» : Quand les Américains débarquent à Marseille…


A Marseille, on a le verbe haut. Et l’on conjugue aisément au quotidien l’emploi des superlatifs pour parler de l’ OM, du fruit de sa pêche ou du bilan de certains hommes politiques locaux.

Dans une ville qui peut se targuer d’avoir vu une sardine boucher son port et qui compte la « plus longue avenue du monde » (avec la Canebiére!!!), n’ allez pas imaginer que l’ arrivée hier au petit matin du « plus grand et plus spectaculaire navire du monde » a pu être de nature à chambouler les habitudes des phocéens.

Parce que les terminaux de croisières qui accueillent désormais ces villes flottantes sont situés en périphéries, plus prés des zones industrielles et des quartiers Nord  sensibles  que de l’emblématiques Vieux Port ou de la Corniche…

Pourtant ce véritable immeuble flottant de 362 mètres de long pouvant accueillir jusqu’ à 6 410 passagers (sans compter les 2 384 membres d’équipage) était assurément bien visible et de très loin.

L’Allure of the Seas, navire de la classe Oasis de la Royal Caribbean International donc fait escale pour la première fois à Marseille, salué comme il se doit par des rafales de mistral qui ont du surprendre plus d’un passager de cette première rotation.

Programmée pour cette saison estivale sur la Méditerranée, il va en effet embarquer durant 22 semaines ses invités au départ de Barcelone pour des croisières de 7 jours/ 8 nuits qui feront escale -et dans l’ordre- à Palma de Majorque, Marseille donc, puis La Spezia (Florence), Civitavecchia (Rome) et Naples.

Inutile de préciser que c’est la première fois qu’un navire de cette envergure sillonnera la mer Méditerranée. Pour Marseille et sa région, qui entendent s’imposer comme une escale incontournable sur ce marché mondial de la croisière, l’affaire pourrait s’ avérer juteuse.

C’est de fait un coup de pouce non négligeable pour le port, les commerces marseillais et par extension pour tous les acteurs du secteur touristiques (taxis, autocaristes, guides, restaurateurs…).

marseille-emmanuel joly-allure of the seas-royal caribbean

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«Pour cette saison, ce sont plus de 150 000 croisiéristes qui débarqueront de l’Allure of the Seas à Marseille » a martelé Emmanuel Joly (photo), le directeur commercial France/Espagne de RCI .

La trentaine de journalistes des médias locaux, régionaux et nationaux invités à effectuer au pas de course une visite des principales installations de ce géant des mers, pourront donc témoigner du caractère exceptionnel de ce navire inauguré il y a 5 ans déjà.

On a déjà dit, répété et écrit que la conception du bateau, la gamme de prestations, l’éventail de services, tout respire les fondamentaux de la compagnie de croisières US et ses maîtres mots qui sont «Innovation» et «Options».

allure-of-the-seas_marseille-2On ne se lancera donc pas dans un descriptif de cet Allure of the Seas qui est à lui seul une destination de vacances.

La répartition -pour le moins bien équilibrée- en sept quartiers de tous les espaces publics contribue à atténuer un légitime sentiment d’étouffement que la capacité du navire, avec ses 2 752 cabines (dont 1 972 dotées de balcons, avec vue mer… ou jardins) pourrait générer chez d’ éventuels futurs clients.

allure-of-the-seas_marseille-1On ne s’attardera pas non plus sur la kyrielle d’ animations et services proposés, sur le grand Central Park (avec plus de 12 000 arbres et plantes) ou la salle de spectacle de 2 300 places qui accueillera à partir de fin juin la comédie musicale Mamma Mia produite à Broadway.

On passera rapidement sur le théâtre acrobatique en piscine, la patinoire, les deux murs d’escalade, la tyrolienne, les deux piscines pour le surf, le carrousel pour enfants.

On n’épiloguera pas non plus sur les 24 espaces de restauration dont 12 servant des repas compris dans le prix de la croisière. Quant au confort des cabines et des suites de style loft, c’est encore plus simple pour ne pas en parler : on n’ a pas pu les visiter… Mais quelques croisiéristes restés à bord nous ont loué leur confort….

Tout ceci dit, nonobstant l’ impression de gigantisme, on retiendra que tout, dans la décoration, l’agencement et la répartition des boutiques et des services, respire l’esprit américain.

Reste à savoir si, en dehors de l’envie de découvrir ce navire de tous les superlatifs, la clientèle européenne et surtout française goûtera à ce super centre commercial parfumé aux senteurs de hamburgers .

Hier, 80 agents de voyages français ont pu, eux aussi, monter à bord pour une visite express. Comme on pouvait s’y attendre, leurs avis étaient partagés à l’issue de leur découverte. Et comme on pouvait l’imaginer aussi, beaucoup estimaient pouvoir vendre plus facilement le produit.

Seuls les «sudistes» exprimaient des craintes.

Car contrairement à ses concurrents directs sur la destination (traduisez MSC et Costa Croisières), Royal Carribean International et l’Allure of the Seas n’embarqueront des passagers qu’ à Barcelone.

Pour les Marseillais qui voudront faire cette croisière, il conviendra donc d’aller dans la capitale de la Catalogne. Avant de revenir deux jours après à Marseille… pour visiter le Vieux Port, manger une bouillabaisse ou passer chez eux afin de donner à manger au chat….

Trêve de plaisanteries, que l’on se rassure : ils pourront profiter de ce jour d’escale pour goûter à tous les plaisirs qu’offre ce merveilleux joyau des mers.

Il y a tant et tant de choses à faire sur l’ Allure of the Seas qu’une seule croisière ne saurait suffire.

De Marseille, Jean Beveraggi





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Nouvelles du ciel : Air Austral, Emirates, Tap Air Portugal, Air Sénégal, SunExpress, Swiss, United Airlines, etc.

Nouvelles du ciel : Air Austral, Emirates, Tap Air Portugal, Air Sénégal, SunExpress, Swiss, United Airlines, etc.

1318 vues
19 novembre 2019 0

TAP Air Portugal augmentera son offre vers l’Amérique du Nord en mars 2020. Les...

Difficultés du transport aérien : le point de vue tranché de Marc Rochet

Difficultés du transport aérien : le point de vue tranché de Marc Rochet

1617 vues
18 novembre 2019 0

Marc Rochet est une véritable « pointure » dans le transport aérien français. Non content de...

La Quotidienne a testé Xiamen Airlines depuis Paris

La Quotidienne a testé Xiamen Airlines depuis Paris

1594 vues
15 novembre 2019 1

Il faut bien reconnaître que la destination est peu connue en Europe, tout comme...