Comment ah ça ira, ça ira à Riga !


Coucou les girls ! (et les boys aussi d’ailleurs, je sais qu’ils me lisent !). Revenue de mon escapade thaïlandaise depuis quelques temps déjà, j’ai eu encore envie de changer d’air. J’ai donc profité de la promotion agents de voyages hivernale d’Amslav pour partir à la découverte de Riga, la capitale Lettone, avec cinq amis, à l’occasion du dernier week-end de Pâques.

julieVol Air Baltic le samedi matin et trois heures plus tard nous étions arrivés à Riga. L’aéroport est petit, pratique, nous récupérons le combi wolksvagen (whaouah la classe !) loué pour un week-end type « colonie de vacances » et nous voilà en route pour découvrir cette charmante capitale fort peu connue de nos concitoyens.
Quinze minutes de voiture suffisent pour rejoindre notre hôtel, le Tallinnk 4**** en centre ville et faire notre check in.

Il est 15 heures, nos estomac crient famine, nous commençons donc cette virée lettone par la visite du marché central dit « marché communiste » installé dans les anciens hangars à zeppelins datant de la première guerre mondiale.

riga- marche-communisteIl fait alors assez gris en ce milieu d’après-midi et les étales de concombres salés, saucissons secs et autres spécialités du pays tenus par quelques petites babouchkas nous font faire un voyage dans le temps à l’époque soviétique. Nous déjeunons donc au marché avec les locaux et dégustons nos premières goulaschs, épicées mais fameuses ! S’en suivent les spécialités « lietinai », crêpes au fromage sucré, un délice qui tient au corps.

Ici on parle russe et letton, une sorte de double identité que les lettons, même ceux de la nouvelle génération, ont gardé de la domination russe.
riga- roland de roncevauxNous voici donc rassasiés et en pleine forme pour partir à l’assaut de Riga « la perle de la Baltique ». Il nous faut moins de dix minute pour arriver au cœur de Riga, place de l’hôte ville où trône un héros national français… Roland de Roncevaux ! Les chevaliers de légende étaient objets de culte dans les Pays du Nord à la fin de moyen-âge.

Mon objectif est simple pour cette première journée en pays letton, découvrir l’essentiel de Riga en trois heures avec mes acolytes novices en matière de Pays de l’Est. Nous partons donc pour un « sightseeing tour » à pied. Au programme la « Maison des Têtes Noires », édifice gothique rappelant la riche architecture des Flandres qui abritait autrefois une association de marchands autoproclamés « Têtes Noires » et qui est aujourd’hui converti en auditorium et office de tourisme de la ville. Nous continuons notre sympathique balade vers l’Eglise Saint Pierre construite au XVème siècle qui offre la meilleure vue de la ville. Une perle architecturale et un des symboles de la Riga. Nous nous dirigeons ensuite vers la « Place de la Cathédrale » considérée comme LE centre de la ville de Riga.

Il est intéressant de s’y arrêter cinq minutes et de regarder le déroulement des rues autour de soi et les différents styles architecturaux qu’expose cette perspective. J’ai lu quelque part que Riga offre le meilleur de l’architecture d’Europe du Nord des huit cents dernières années et c’est précisément là que j’en ai pris conscience ! Selon la légende c’est à cet endroit qu’au début du XVI ème siècle les premiers arbres de Noël auraient vu le jour.

cathedrale de rigaEncore quelques instants de contemplation béate avant d’entrer dans la Cathédrale luthérienne de Riga. Datant du début du treizième siècle, elle est la plus ancienne de la Baltique et exprime la toute puissance de l’ordre de Livonie. L’intérieur est sobre mais elle se distingue par sa chaire datant du XVIIème siècle et par son orgue aux 6768 tuyaux, un des plus grands du monde. Nous quittons cette œuvre architecturale impressionnante et nous dirigeons vers de petites rues sinueuses où il est conseillé de garder le nez en l’air afin d’apprécier et découvrir les façades improbables et les pépites cachées en haut des toits ou nichées dans des alcôves…statuts en tout genre, hommes, femmes, dieux, saints mais aussi chiens et chats ! La « Maison du chat noir » est d’ailleurs un des emblèmes de la Riga ! Deux chats pointant à l’origine leurs griffes maléfiques vers les institutions marchandes de la ville.

Le quartier des deux Guildes où nous arrivons est très animé et agréable, bars, boutiques, restaurants… La nuit tombe et les lumière donne un air enchanteur à la place centrale. Quelques petits étales proposent des bijoux en ambre ou autres objets issus de l’artisanat local. Nous en profitons pour faire quelques boutiques… pâtisseries pour les gourmands, chocolats, boutiques « rock », souvenirs, vêtements et « drogueries » !

Mesdames et messieurs – pour ceux qui assument leur côté metro sexuel- achetez vos cosmétiques en Lettonie ! Les produits y sont de qualité et moitié prix par rapport à la France. Nous avons testé les crèmes antirides, crèmes hydratantes pour le corps, les mains… bref 10/10 ! Faites nous confiance !
Après cette petite balade au cours de laquelle j’ai également étoffé ma collection de bijoux en ambre vert, nous retournons donc à l’hôtel pour nous préparer à notre « Saturday night fever » !

La suite à très vite …
Bise sur les deux joues,

Julie Labrune. 28 ans
Conseiller en Voyages





    1 commentaire pour “Comment ah ça ira, ça ira à Riga !

    1. Très bon article. Riga mérite le déplacement. avec ses origines suédoises et surtout hanséatiques / teutoniques.

      Est-ce que dans la suite vous parlerez aussi de l’Art Nouveau dont Riga est l’une des plus intéressantes représentantes, en particulier par les bâtiments créés par l’architecte Eisenstein, père du cinéaste soviétique du même nom.?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

38041 vues
17 mai 2018 0

Bonjour à tous ! La rédaction de Laquotidienne.fr m’a fait parvenir tous vos petits...

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

41224 vues
2 octobre 2017 3

Grand bonjour à tous ! Oui je sais, ça faisait un bout de temps que...

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

26272 vues
12 juillet 2017 1

Coucou les p’tits loups, je rentre de quelques jours à la plage et cela...