ADP veut détrôner Heathrow


Pas facile pour ADP de faire passer son augmentation des tarifs de redevances aéroportuaires.

Et pourtant, la renégociation de ces tarifs, qui intervient dans le cadre du prochain Contrat de régulation Economique (CRE) passé avec l’Etat pour la période 2016-2020 et dans un contexte difficile, puisque toutes les compagnies aériennes sont farouchement opposées à une nouvelle hausse, est une nécessité stratégique pour le gestionnaire français s’il veut investir dans la modernisation et le développement de ces infrastructures actuelles et envisager sereinement l’avenir.

L’ambition d’Aéroports de Paris pour Roissy par exemple est toujours d’actualité, ADP n’ayant jamais fait mystère de sa volonté de ravir à London-Heathrow la place de leader européen, et de résister aussi face à Francfort et aux nouveaux grands hubs du Moyen-Orient.

Pour y parvenir, 3,1 milliards d’investissements ont été proposés : environ 1 milliard pour la maintenance, et le reste pour l’optimisation des capacités des terminaux, et surtout la jonction des hubs internationaux.

Ces investissements supposent une augmentation des redevances de 1,7 % par an, ce qui est moins qu’en 2015, mais toujours contraire aux volontés des compagnies aériennes, qui exigent un gel des redevances.

ADP propose toutefois une baisse de ces dernières de 6 % pour les vols longs courriers, et la suppression de la taxe de correspondance.

Ces propositions ont pour vocation de développer les vols longs courriers, et de ramener Roissy au second rang des grands hubs internationaux, ce qui avantagerait bien évidemment les compagnies aériennes, en commençant par Air France-KLM.

Les compagnies ont maintenant 45 jours pour réagir, et faire connaître leurs positions face à ce nouveau projet, quelles jugent déjà excessif.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment les îles Canaries s’organisent suite à la faillite de Thomas Cook Voyages

Comment les îles Canaries s’organisent suite à la faillite de Thomas Cook Voyages

3284 vues
11 octobre 2019 0

Pour plusieurs pays, la faillite de Thomas Cook voyages représente une véritable catastrophe économique....

La Côte d’Azur dévoile son plan d’actions Tourisme pour 2020

La Côte d’Azur dévoile son plan d’actions Tourisme pour 2020

927 vues
11 octobre 2019 0

Cible prioritaire les USA, la Russie, la Chine et l’Inde. L’opération engagée par le...

Un réseau d’agences reprend 550 agences de voyage et 400 employés de Thomas Cook

Un réseau d’agences reprend 550 agences de voyage et 400 employés de Thomas Cook

2924 vues
10 octobre 2019 0

Le plus grand réseau d’agences de voyages au Royaume-Uni reprend l’ensemble des agences de...