Verdun, destination de l’Histoire pour la paix


2016 aura marqué le centenaire de la tragique bataille de Verdun, tournant de la 1ère Guerre mondiale. Entamées il y a deux ans, les commémorations du conflit se poursuivront jusqu’en 2018, centenaire de l’armistice. A Verdun, Pierre Colin, agent de voyages, est en première ligne.

Quand il a créé son agence PierrAline Voyages (avec Aline, une amie) il y a 9 ans, Pierre Colin n’a pas oublié qu’il avait débuté sa carrière professionnelle comme guide sur les champs de bataille de sa région.

Verdun-Pierre-Colin-YP« J’ai tout de suite pensé à ajouter une activité de réceptif pour particuliers ou groupes intéressés par cette page d’histoire. Mon deux grand-pères avaient participé à cette bataille et j’avais du coup une approche plus sensible et concrète que d’autres. »

Si le nom de Verdun est bien inscrit dans la mémoire collective des Français et des Allemands, c’est en fait un territoire de 50 km de rayon autour de la ville qui fut touché durement par la guerre.

verdun-casemate Pamard (3)« Je propose une quinzaine de circuits de champs de bataille, de la demi journée à 2-3 jours avec package hôtellerie, assurés par uniquement des guides pro et reconnus. Il faut le savoir : Ici sur chaque mètre-carré, 7 à 9 obus de toutes tailles sont tombés à partir du 21 février 1916 et au bilan, 1 million d’obus allemands ont semé la mort et chamboulé les paysages. Et à chaque printemps, des vestiges, ossements ou munitions, réapparaissent sur le sol. Il y a donc beaucoup à voir et à raconter. »

A la carte

Pierre Colin s’est fait une réputation particulière par ses propositions à la carte. « Je réponds directement aux sollicitations les plus diverses comme chercher la sépulture d’un ancêtre, se rendre sur les lieux précis où fut engagé un membre de sa famille, voire simplement randonner sur les sites d’affrontements… Je prépare alors de A à Z une venue sur place selon les critères personnels des gens. »

Verdun-monument aux Morts 002Au delà des visites sur la Première guerre mondiale, pour lesquelles il a réceptionné près de 4000 clients par an depuis 2014, essentiellement via son site « www.verdunhistoire.com », Pierre Colin tient toujours à parler de sa ville dont cette page dramatique a occulté les autres événements d’importance.

« C’est à Verdun que Charlemagne a partagé son empire entre ses fils en 843, créant l’Europe que nous connaissons aujourd’hui ; Verdun fut une des citadelles d’importance fortifiées par Vauban ; Verdun fut déjà en première ligne lors de la guerre de 1870… Elle est une des premières villes dont on a écrit l’histoire tant elle a compté pour la France depuis si longtemps ! »

verdun-3Lorsqu’il arpente sa cité et ses environs avec des visiteurs, le voyagiste se fait conteur sur l’importance des femmes dans la 1ère guerre mondiale, sur Pétain fait héros à Verdun, sur l’ossuaire et ses 130 000 corps inconnus aussi bien Français qu’Allemands, sur les 9 villages disparus sans plus de maisons ni d’habitants mais avec toujours un maire, sur les conséquences de la dette de guerre imposée aux vaincus qui amènera le retour aux armes en 1939…

« L’histoire à côté de chez soi peut parfois être un voyage encore plus surprenant que sous les tropiques », conclut d’un petit sourire le voyagiste dans l’âme qu’il est.

Yves Pouchard





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Rouen, ce grand musée à ciel ouvert

Rouen, ce grand musée à ciel ouvert

581 vues
24 mars 2017 0

Rouen, capitale historique de la Normandie, vous ouvre les portes de son musée à...

L’Istrie, nouvel Eldorado de Croatie

L’Istrie, nouvel Eldorado de Croatie

791 vues
17 mars 2017 0

Quand la volonté politique d’un état rencontre le choix stratégique d’un concepteur de voyages,...

Angoulême fait durer le plaisir

Angoulême fait durer le plaisir

725 vues
10 mars 2017 0

La 44e édition du Festival de BD d’Angoulême est terminée, mais quatre belles expositions restent...