La Tunisie retrouve la forme


Il est évident que la France a de très beaux centres de thermalisme et des professionnels aguerris. La Tunisie, doit sûrement être la deuxième destination de thermalisme pour les clients français. Et cette place, la Tunisie la garde précieusement. Le salon des Thermalies s’est déroulé en Janvier et pour la première fois à Lyon du 3 au 5 Février dernier. Et qu’on se le dise, il ne faudra pas rater les prochaines Thermalies en 2018.

Les Thermalies, un salon en forme

En 35 ans, le salon des Thermalies est devenu leader dans le domaine de l’eau et du bien-être. C’est en effet le seul salon qui regroupe l’ensemble des professionnels dans les secteurs du thermalisme, de la thalassothérapie et de la balnéothérapie. Les spécialistes profitent du salon pour découvrir les tendances, les nouveaux produits et matériels.

Le succès des Thermalies à Paris n’est plus à démontrer, tant pour les professionnels que pour le grand public. Ce salon a également été présent à Lyon, pour se rapprocher des provinciaux.

La France est toujours en tête de liste

Il y avait bien sûr de nombreux centres français présents aux Thermalies. Les grands noms étaient présents comme la Chaîne Thermale du Soleil, l’Institut Guerlain, ou les Thermes de St Malo.

Serge Raulic mène de main de maître, avec son fils Olivier, le Grand Hôtel des Thermes de St Malo. Ils sont passés en 30 ans de 40 à 400 collaborateurs.

L’Italie a de beaux atouts

Depuis des décennies, l’abondance des eaux thermales et minérales, la beauté des paysages et la diversité des sites culturels, ont fait de l’Italie, une destination incontournable dans l’univers du tourisme de santé. La Toscane bénéficie par exemple d’une forte concentration de villes thermales, dont les eaux sont utilisées depuis des siècles, comme Saturnia, Roselle, Chianciano…

La Tunisie était en force aux Thermalies

L’Office national tunisien du thermalisme et de l’hydrothérapie avait répondu à l’appel de ce grand rendez-vous à Paris.

Il ne faut pas oublier que la Tunisie est très bien classée dans les pays proposant la thalassothérapie. Pour la clientèle française, il s’agit de la deuxième destination après la France. Il y aurait près de 60 centres répartis le long de ses côtes.

Nous avons interrogé le Docteur Nizar Abbes du Madhia Palace

Nizar Abbes est le médecin directeur du centre de thalassothérapie de l’hôtel Mahdia Palace. L’établissement se situe dans un parc de 6 hectares face à l’une des plus belles plages et une des plus propres de Tunisie. L’hôtel est situé à 5 km du centre-ville de Mahdia et à 55 km de l’aéroport de Monastir. Il parait que Monastir voit le soleil 300 jours par an ! Un vrai cadeau du ciel !

Comment différencier les différents centres en Tunisie ?

« Le centre Mahdia palace Thalasso spa & se différencie par une superbe plage et une qualité d’eau de mer exceptionnelle. Nous disposons d’une équipe multidisciplinaire qualifiée. Le centre est certifié iso 9001 et est membre de la fédération internationale mer et santé depuis 2008.

Le centre de Mahdia propose des cures simplifiées adaptées à chacun de nos clients selon son état de santé et sa volonté. Nous nous devons de respecter des protocoles, veiller à la qualité de l’eau, et assurer supervision médicale. Par ailleurs, nous exigeons une visite médicale d’aptitude en début et en fin des cures. »

Vos produits sont-ils vraiment bio ?

« Nous apportons à nos curistes des conseils diététique gratuits. Oui, nos produits sont certifiés bio et en complément, nous sommes un centre & Thalgo depuis 2006. Nous proposons également des activités sportives collectives avec accès libre au hammam, sauna, salle de sport, aquagym, danse orientale, phytobar et cavitosonic gratuit durant tout le séjour du client même en dehors des journées des cures« .

Un taux de fidélisation important

La plupart des hôtels qui proposent des centres de thermalisme bénéficient d’un taux de fidélisation important. Selon le Docteur Nizar Abbes « le taux de fidélisation avoisine les 52 % par an » (2 fois minimum au cours des 5 dernières années). 

Comment s’est déroulée l’année 2016 ?

« La clientèle française a été curieusement moins présente en 2016 par rapport à 2015. Nous avons connu une baisse de 32 % de cette clientèle. Le nombre total de curistes français était de 598 clients curistes parmi 722 clients qui ont résidé à l’hôtel.

La majorité de la clientèle curiste en 2016 était russe à 72 %. Pour les cures, la clientèle française est bien présente en Janvier et Février. L’âge moyen est de 62 ans. Par contre, les curistes russes viennent surtout en Mai. L’âge moyen de cette clientèle est de 45 ans ».

Comment se présente l’année 2017 ?

« Nous avons connu un mois de Janvier bien meilleur que Janvier 2016 avec une augmentation de 23 %. Je reste persuadé que le marché français va enregistrer des améliorations en 2017 en nombre de nuitées hôtelières et en nombre de curistes. En 2016, nous avons constaté une certaine rareté des tours opérateurs spécialisés en Thalasso, ce qui a participé à une telle situation. 

Mahdia Palace Thalasso était présent aux Thermalies 2017 ?

« Grâce au directeur général de l’office de thermalisme tunisien Monsieur Rzig Weslati, et la direction de l’office national de tourisme tunisien en France, le stand Tunisie cette année était bien aménagé et très attractif. La totalité des régions touristiques : Sousse, Hammamet, Monastir, Tunis Gammarth, Djerba et Mahdia étaient présents soit par des stands, soit par des représentants commerciaux ou des médecins directeurs des centres de Thalasso. Les stations thermales Bourguiba et Jbel el oust étaient également présentes. »

Les Thermalies permettent de vendre sur place ?

« Pendant les Thermalies, nous avons enregistré 34 réservations venant surtout de clients fidélisés. Ils bénéficiaient en plus d’une promotion spéciale. . Nous savons tous qu’un client fidélisé coûte moins cher à acquérir qu’un client lambda. Par comparaison, nous n’avions que 13 réservations pendant les Thermalies de 2016. »

Quels seraient vos objectifs futurs ?

« Il est important de garder notre identité tunisienne. Il ne faut pas copier ce qui est proposé ailleurs. Par exemple, il faut garder le caractère oriental de nos cures ou conserver les huiles du pays. Il faut que soit réorganisé le secteur hôtelier. Nous souhaiterions insister sur notre image sécuritaire à tout point de vue. Nous devons continuer à investir afin de garder nos clients fidèles. Enfin, nous avons besoin d’agences de voyages et de TO spécialisés ».

Nous remercions Karim Ayeb qui œuvre en Suisse pour Air Marin et qui nous a mis en contact avec le médecin du centre de thalasso de Mahdia Palace. Nous avions un autre contact, mais nous n’avons jamais eu de réponse… Dans tous les cas, les professionnels voient bien frémir la destination Tunisie. Nous sommes heureux pour ce pays et ses habitants qui gardent le sourire et leur gentillesse toute naturelle.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le Portugal ne s’en laisse pas compter

Le Portugal ne s’en laisse pas compter


24 février 2017 0

« L’année 2016 a été la meilleure jamais connue par le tourisme au Portugal, et...

En Thaïlande, des massages qui passent cinq sur cinq

En Thaïlande, des massages qui passent cinq sur cinq


23 février 2017 0

Le Royaume de Thaïlande a la chance de proposer de superbes plages, des sites...

Le Royaume Uni surpasse tout

Le Royaume Uni surpasse tout


21 février 2017 1

D’après les chiffres publiés le 17 février dernier, le tourisme vers la Grande-Bretagne enregistre...