Pourquoi les touristes plébiscitent-ils de plus en plus Bangkok ?


Mastercard publie chaque année son palmarès (Global Destination Cities Index) des villes les plus visitées au monde. Il s’agit d’un classement en fonction du nombre de visiteurs internationaux. Bangkok est la belle surprise de l’année, parmi les 132 pays qui ont été analysés.

Quelques changements par rapport à l’année précédente

Bangkok est arrivée en première position avec une progression de 9,6 %. Il faut se rassurer Londres est à la deuxième place et Paris à la troisième. En termes de progression, Londres performe avec 7 % de progression alors que Paris augmente seulement de 2,1 %.

Tout n’est pas perdu car Paris a le pourcentage de voyageurs d’affaires le plus haut du classement. Ensuite, on trouve parmi les 10 premières villes : Dubaï, New York, Singapour, Kuala Lumpur, Istanbul, Tokyo, Séoul. Il faut signaler qu’Istanbul est passée de la sixième à la huitième place.

Singapour et Kuala Lumpur ont progressé respectivement d’un rang au sixième et septième rang. Vous trouverez l’ensemble de l’étude :

https://newsroom.mastercard.com/wp-content/uploads/2016/09/FINAL-Global- Destination-Cities- Index-Report.pdf

Pour les villes classées après la dixième place

On trouve Hong Kong, Barcelone, Amsterdam, Milan, Taipei, Rome, Osaka, Vienne, Shanghai et Prague.

Si on prend le classement de l’année précédente, Barcelone, Taipei, Osaka gagnent une place. Parmi ces 20 premières villes, c’est Osaka qui affiche la plus forte croissance chez les visiteurs internationaux avec 13,3 % de progression.

À l’autre extrémité du spectre, Hong Kong a le taux de croissance le plus bas à 0,2 %, suivi d’Istanbul à 0,3 %.

En 2016, cinq des dix villes les plus visitées du monde étaient dans la région Asie-Pacifique.

Une surprise dans les villes où les dépenses des visiteurs sont les plus fortes

La première ville du Top 20, c’est Dubaï qui remporte cette année la première place. Le chiffre annoncé est faramineux avec 31,3 milliards de dollars (à comparer avec Paris où les dépenses ne sont que de 12 milliards de dollars).

Ensuite, nous trouvons Londres (19,76 milliards), New York (18,52 milliards), Bangkok (14,84 milliards), Tokyo (13,48 milliards). Paris ne se situe qu’à la sixième place avec une baisse de 0,9 % en volume d’achats.

A la septième place, on trouve Singapour, et après, Séoul, Kuala Lumpur et Taipei. Il est intéressant de noter que ce sont les visiteurs chinois qui permettent d’obtenir des places honorables pour Bangkok, Tokyo, Séoul ou Taipei.

L’Asie-Pacifique est à l’honneur

La région Asie-Pacifique détient le record d’avoir cinq des dix villes les plus visitées au monde, et sept des destinations ayant récemment enregistré la plus importante croissance touristique.

On constate également que les 20 premières villes du classement sont davantage visitées pour des motifs touristiques que pour des raisons professionnelles.

Quand on regarde le score de Bangkok, ce sont 85,6 % des visiteurs qui sont arrivés pour des raisons touristiques.

Si la Thaïlande peut se réjouir sur le plan touristique, il reste à ce pays à améliorer son score calamiteux sur la liberté de la presse. Le pays a chuté dans le classement mondial de la liberté de la presse publié chaque année par RSF (Reporter sans Frontière).

En 2017, elle aura perdu 6 points pour se placer au 142e rang (136 en 2016) sur 180 pays. Dommage.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

2017 une année record pour le tourisme mondial

2017 une année record pour le tourisme mondial

1522 vues
17 novembre 2017 1

La demande de tourisme international est restée élevée pendant la haute saison estivale de...

L’étrange stratégie de Qatar Airways

L’étrange stratégie de Qatar Airways

2530 vues
16 novembre 2017 1

Décidément il est de plus en plus difficile de comprendre la stratégie de Qatar...

Le WTM garde son fighting spirit

Le WTM garde son fighting spirit

1392 vues
15 novembre 2017 0

Comme souvent à cette époque de l’année, et contrairement à beaucoup d’idées préconçues, le...