Somptueuse sérénissime


Héritière de longs siècles de domination sur la Méditerranée, la Venise du XVIIIe siècle a perdu de sa puissance politique et commerciale et de son influence. Cependant, la production des artistes reste de tout premier plan. Une grande énergie anime la vie sociale. Fêtes officielles, opéra, théâtre, réceptions somptueuses, divertissements variés ponctuent le quotidien et étonnent les étrangers de passage.

L’exposition est un hommage à cette page d’histoire artistique de la sérénissime, en tout point remarquable, par le choix des peintures, sculptures, dessins et objets les plus significatifs ainsi que par la présence de comédiens, danseurs et musiciens se produisant in situ chaque mercredi soir de 19h à 22h dans des « Éclats nocturnes » (sauf les mercredis 26 décembre et 2 janvier 2019).

Le « cœur pulsant » de Venise est certainement la Place Saint-Marc – considérée le « Salon » le plus élégant d’Europe-, entourée d’œuvres d’une valeur inestimable : l’imposant Campanile et la Basilique avec ses cinq portails, ses décors marbrés et ses mosaïques qui reflètent les fastes et la richesse des espaces intérieurs; le Palais Ducal, symbole de l’Âge d’Or de la Sérénissime; la Tour des Maures, plus notamment connue comme la Tour de l’Horloge, pour son chef-d’œuvre d’ingénierie qui depuis des siècles marque le temps de Venise; l’Aile napoléonienne, qui abrite le Musée Correr.

De nombreux cafés donnent sur la place, parmi lesquels le merveilleux « Caffé Florian » qui, ouvert depuis 1720, est l’un des plus anciens cafés d’Italie.

Ses espaces intérieurs, très élégants, sont enrichis par les stucs, les cadres, les miroirs. Parmi les clients célèbres qui se sont assis à ses tables nous citons Giacomo Casanova, Lord Byron, Ugo Foscolo et Gabriele d’Annunzio.

A proximité de la place Saint-Marc, nous retrouvons le Campo Santo Stefano, avec l’église homonyme.

En pleine lumière

Cette exposition est organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, avec la collaboration de la Fondazione Musei Civici di Venezia, Venise, et la participation du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, des théâtres Gérard Philipe à Saint Denis et de La Criée à Marseille, du Pavillon Bosio, école supérieure d’Arts plastiques de la Ville de Monaco, et du laboratoire d’humanités digitales de l’École polytechnique fédérale de Lausanne.

Éblouissante Venise !
Venise, les arts et l’Europe au XVIIIe siècle
Du 26 septembre 2018 au 21 janvier 2019 au Grand Palais





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

En Italie, Pise fait encore pencher la balance

En Italie, Pise fait encore pencher la balance

439 vues
14 décembre 2018 0

À première vue, elle n’a pas changé et vous regarde toujours de travers depuis...

Foujita, une étoile et des toiles

Foujita, une étoile et des toiles

661 vues
7 décembre 2018 0

Dans le cadre de la commémoration des cinquante ans de la disparition de Léonard...

Nantes garde intact son esprit Rock

Nantes garde intact son esprit Rock

775 vues
30 novembre 2018 0

Le rock à Nantes débute dans les années 1960-70, avec les Rapaces, Tri Yann,...