Le Quartier latin retrouve son musée Cluny


Un ambitieux projet de rénovation et de modernisation du musée de Cluny, au coeur du Quartier Latin à Paris, est en marche ! À l’horizon 2020, un nouveau parcours de visite, plus accessible, mieux adapté aux normes muséographiques et de conservation sera entièrement achevé.

Ce vaste projet, nommé « Cluny 4 » a débuté à l’automne 2015 avec la restauration de la chapelle de l’hôtel de Cluny et celle des vestiges des thermes antiques. Il se poursuivra avec la construction par l’architecte Bernard Desmoulin d’un nouvel espace d’accueil, inauguré fin 2017.

La refonte des parcours de visite du musée et la reprise du jardin médiéval viendront parachever les travaux. Pendant toute la durée du chantier, le musée reste ouvert au public et les oeuvres majeures restent visibles. Les salles devront toutefois être fermées tour à tour.

latin-unTravaux en cours

Ainsi, depuis l’automne 2015, la chapelle de l’hôtel de Cluny n’est plus accessible aux visiteurs.

L’intervention en cours permettra au public de redécouvrir bientôt ce chef-d’oeuvre de l’architecture gothique flamboyante (vers 1500), la beauté de sa voûte et ses remarquables peintures d’inspiration italienne de la fin du Moyen Âge.

De même, la « salle des enduits », qui conserve d’importants vestiges de peinture romaine du Ier siècle, sera dotée d’une couverture adaptée et les travaux viendront consolider les structures antiques du monument.

Accessibilité, lisibilité, visibilité

La construction du nouvel espace d’accueil, débuté durant l’été 2016, constitue le coeur du projet de modernisation du musée. Outre le déplacement de l’entrée à proximité immédiate du boulevard Saint-Michel, cette extension répond aux différentes fonctions attendues d’un musée du XXIe siècle.

latin 2Sur une surface au sol de 250 m² seulement seront aménagés des espaces d’accueil sur trois niveaux comprenant, notamment, un espace pédagogique dédié et une librairie-boutique.

L’un des enjeux du projet est d’améliorer l’accessibilité du musée : accessibilité physique d’abord, avec la mise en place de deux ascenseurs pour accueillir les personnes à mobilité réduite ; mais aussi accessibilité intellectuelle.

Une muséographie entièrement repensée et de nouveaux outils de médiation seront mis en place dans le cadre de la refonte des parcours de visite.

Le musée entend ainsi remédier au défaut de lisibilité des parcours, tout en conservant le charme du lieu et le contact intime que celui-ci autorise avec les œuvres.

L’objectif est de restaurer une cohérence de la visite, dont le fil sera désormais chronologique. Un parcours archéologique et monumental sera également proposé en visite guidée, autour notamment des thermes antiques, permettant de découvrir aussi des lieux méconnus de l’hôtel médiéval.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Versailles fait couler beaucoup d’encre mais pas que

Versailles fait couler beaucoup d’encre mais pas que

633 vues
22 avril 2017 0

Depuis le 31 mars et jusqu’au 31 octobre 2017, il faudra trouver du temps...

Marseille trouve le bon tempo

Marseille trouve le bon tempo

620 vues
16 avril 2017 0

Grâce à un savant dosage entre têtes d’affiche confirmées et découvertes, le Festival « Marseille...

En Islande un festival peut en cacher un autre

En Islande un festival peut en cacher un autre

746 vues
7 avril 2017 0

Chaque année la capitale islandaise, Reykjavík, vibre pendant quatre jours au son d’artistes venus...