Prague se remet à l’heure


Prague, sans doute une des plus belles villes d’Europe, avait perdu en janvier dernier un de ses symboles les plus emblématiques, l’horloge astronomique. Une déception pour les nombreux touristes non prévenus du vaste chantier de rénovation qui avait été engagé. L’annonce vient de tomber : la mythique horloge restaurée sera dévoilée le 28 septembre prochain.

L’horloge astronomique de Prague, adossée à l’ancien hôtel de ville, fait se pâmer depuis des lustres des hordes de touristes et esthètes, de plus en plus asiatiques. Et ils ont bien raison tant ce monument classé n’a d’égal ailleurs.

Depuis 1410, à un moment où le temps n’était pas compté comme aujourd’hui, « Orloj » comme on l’appelle ici, rythme la vie des Pragois à travers ces différents cercles de comptages du temps qui passe et ses figurines apparaissant à chaque heure.

Les 12 apôtres à tour de rôle au chant du coq quand sonne l’heure juste devant une foule ébahie en rangs serrés quand la grande aiguille des montres atteint l’heure précise de 9h à 21h.

Au sommet, s’ouvrent alors deux fenêtres où par série de 6 de part et autre, les apôtres viennent saluer. Il faut être fin astronome pour comprendre toutes les subtilités de l’horloge mais ce sont son charme, son authenticité et tout simplement son élégance qui aspirent vers elle à l’heure s’approchant les flux de touristes.

Mais début janvier dernier, un vaste chantier de rénovation a donc été engagé. Pour alors six mois selon les plus optimistes. Depuis, un écran vidéo respectait les rendez-vous horaires du passé en diffusant un film en lieu et place. Et on pouvait continuer à monter au sommet de la tour pour une vue exceptionnelle sur le centre pragois. Une rumeur de remise en route de l’horloge pour le 28 août a longtemps circulé. Mais rien n’a bougé à cette date.

Pour rassurer, les autorités de la ville ont proclamé alors un retour pour au plus tard le 28 octobre, fête nationale et en 2018, centenaire de la création du pays… l’ex Tchécoslovaquie. 

C’est donc avec un mois d’avance, le 28 septembre, jour de l’autre fête nationale en l’honneur du patron de la nation, Saint-Venceslas (aussi patron des fabricants de bière !) que l’on va pouvoir à nouveau s’extasier devant l’horloge.

Ce jour-là à 17h45, le voile tombera pour montrer enfin la restauration achevée et à 18h, ce sera le premier retour du rituel du passage des apôtres. Puis à 20h, 21h et 22h, auront lieu sur la façade des projections de vidéo mapping.

La moindre des choses sera d’être présent à l’heure précise, horloge oblige.

Yves Pouchard





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La Maison Braquier tient la dragée haute

La Maison Braquier tient la dragée haute

550 vues
12 octobre 2018 0

Impossible de terminer son séjour en Lorraine sans passer par la boutique La Dragée...

Marseille tient toujours la corde

Marseille tient toujours la corde

692 vues
21 septembre 2018 0

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a annoncé récemment sa décision de classer les...

Titouan fait son intéressant à Paris

Titouan fait son intéressant à Paris

936 vues
7 septembre 2018 0

Le musée du quai Branly – Jacques Chirac laisse carte blanche à l’artiste, navigateur...