Pourquoi Air France choisit Taiwan au mauvais moment !


Air France a introduit tout récemment un nouvel axe entre CDG et Taipei. Hormis la grève répétitive des pilotes, la compagnie française arrive en plus dans une période très délicate …

Un vol en code-share avec China Airlines

Air France propose donc à ses clients 3 vols hebdomadaires en Boeing 777, équipés des nouvelles cabines long-courrier. Cette nouvelle liaison entre Paris-Charles de Gaulle et Taipei est exploitée en partage de code avec China Airlines, membre de l’alliance SkyTeam.
Les vols sont opérés les lundis, jeudis et samedis depuis 16 avril dernier.

KLM proposait également la liaison

KLM propose 11 vols hebdomadaires au départ d’Amsterdam-Schiphol: un vol quotidien opéré par KLM en Boeing 777 et 4 vols en partage de code hebdomadaires par China Airlines en Airbus A350.
Ainsi, en 2018, le groupe Air France -KLM propose à ses clients 14 vols hebdomadaires entre l’Europe et Taipei avec son partenaire China Airlines.

L’Asie à fond

Cet été, les clients d’Air France et de KLM bénéficieront de 203 vols hebdomadaires vers 19 destinations asiatiques : Taipei, Hong Kong,
Pékin, Shanghai, Canton, Chengdu, Wuhan, Hangzhou, Xiamen, Tokyo, Osaka, Séoul, Singapour, Bangkok , Ho Chi Minh-Ville, Jakarta, Denpasar-Bali, Kuala Lumpur et Manille.

La Chine tourne autour Taiwan

Vous nous direz que ce n’est pas nouveau. Mais ces derniers temps, la pression est visible. D’importants exercices militaires ont eu lieu dernièrement autour de l’ile. Les avions ont survolé le détroit de Bashi, au sud de Taiwan et le détroit de Miyako, près de l’île d’Okinawa au Japon.

Des bombardiers H-6K, des avions d’alerte avancée, des avions de reconnaissance et plusieurs types d’avions de combat ont décollé de plusieurs aéroports pour des « exercices de combat ».

L’armée de l’air chinoise a déclaré que ses bombardiers H-6K avaient effectué plusieurs exercices qui consistaient à tourner autour de Taïwan depuis le 18 avril dernier « pour renforcer sa capacité à sauvegarder la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale ».

La Chine n’exclut pas la réunification de force

Les manœuvres militaires sont intervenues (26 Avril), un jour après que la Chine ait déclaré que les exercices récents avaient servi de message contre tout mouvement vers l’indépendance et averti qu’elle était prête à prendre d’autres mesures non spécifiées.

Depuis l’élection de la présidente indépendantiste, Tsai Ing-wen, les pressions diplomatiques pour isoler Taïwan, sur le plan international, se sont intensifiées. Il reste un ou deux pays dans le monde à reconnaître Taïwan.

On peut douter également que les Etats-Unis s’engagent dans une confrontation sur ce territoire malgré un traité de défense avec Taïwan. A suivre !

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La Table de La Quotidienne avec Carrefour Voyages, le Cediv et Thomas Cook France

La Table de La Quotidienne avec Carrefour Voyages, le Cediv et Thomas Cook France


25 mai 2018 0

La protection des données, les modes de distribution qui changent et le véritable retour...

Et pourquoi pas un pilote à la tête d’Air France ?

Et pourquoi pas un pilote à la tête d’Air France ?


24 mai 2018 0

Depuis l’origine de la compagnie, le 07 octobre 1933, et jusqu’à ce jour, 18...

Le Japon freine les ambitions d’ Airbnb

Le Japon freine les ambitions d’ Airbnb


23 mai 2018 0

Dans une zone grise juridique au Japon, les plateformes de location de type Airbnb...