Au Nouveau-Brunswick, la légende du homard bleu


Le homard bleu est rare. Statistiquement un tous les quatre millions de décapodes pêchés. Tout aussi rare et unique que l’est le Nouveau-Brunswick, la belle province canadienne.

L’Acadie, ce petit bout de France, l’ancienne colonie de la Nouvelle France qui se bat encore et toujours avec courage pour affirmer et préserver son identité et ses racines françaises.

Un pays martyr dont les habitants furent massivement expatriés et éparpillés en pays hostiles. Les familles furent séparées et leurs biens brûlés par l’occupant anglais à partir de l’an 1755. C’est « le grand dérangement. »

Un pays attachant qui frappe au cœur les cousins français qui le découvre

Le Nouveau-Brunswick dont la capitale administrative est Fredericton est aujourd’hui une province aussi conviviale que festive. Moncton la ville la plus emblématique qui rassemble périodiquement acadiens.

Sa visite est le complément idéal à toute visite du Québec au départ duquel elle se découvre. Une extension facile et dont les atouts touristiques sont nombreux et spectaculaires :

La nature est somptueuse : parcs naturels, faune, flore. Les amoureux des grands espaces seront comblés. 80% du territoire est couvert de forêts, de rivières et de lacs. De la baie des chaleurs à la baie de Fundy les paysages sont sublimes.

Une expédition en canoë sur la rivière Restigouche à Kedgwick « la meilleure des fichues de rivière au monde » est une expérience digne des coureurs des bois acadiens. La découverte du parc thématique de la

Sagouine, à Bouctouche. La ville chère à la romancière Antonine Maillet. Une visite incontournable.

La partie maritime propose ses spectaculaires merveilles : formations rocheuses de Hopewell et surtout sa faune : Les ours noirs qu’il est possible d’observer à Acadieville, les phoques gris du parc national Kouchibougouac et bien sur la faune endémique canadienne.

Vous pourrez découvrir jusqu’à pouvoir les toucher les douze variétés de baleines qui fréquentent les côtes pour se nourrir. Au départ de Saint Andrews ou de Grand Manan.

Dans le sud-est, la baie de Fundy revendique les plus hautes marées du monde. Une amplitude moyenne de 17 mètres. Selon une légende Micmac, les indiens traditionnellement alliés à la France, elle serait due à une baleine géante qui agite l’eau avec sa queue.

Et bien sûr, le homard, qu’il soit bleu ou bicolore (encore plus rare.) La légende est belle. En général, il termine sa vie de homard bleu à l’aquarium du centre marin de Shippagan. Quand il est normal, il finit dans votre assiette.

Ou, ils sont exportés dans le monde entier. Quoi qu’il en soit, ils constituent l’ordinaire de la restauration du Nouveau-Brunswick.

Il existe même des fast-foods (pardon pour cet anglicisme, une entorse à notre belle langue.)

Et même des « homards mobiles » des camions-restaurants Des établissements qui proposent des menus à base de homards.

Le homard, bleu ou non, est célébré à Shediac ou se trouve une gigantesque statue qui le représente. C’est le point de départ de la croisière homard.

L’été est particulièrement agréable. Le 15 août, vous pourrez participer au tintamarre à Caraquet ou à Bouctouche.

Les grandes plages sableuses du littoral acadien ont les eaux sont les plus chaudes du Canada.

Inutile de rappeler la somptuosité des couleurs de l’été indien qui sublime les forêts acadiennes.

François Teyssier





    3 commentaires pour “Au Nouveau-Brunswick, la légende du homard bleu

    1. Vous êtes donc Bressan. Donc, un ventre jaune…
      Mais qu’importe la couleurs.

      C’est vrai que les produits français sont excellents, mais,
      vous n’aimez pas ce qui se passe hors de France ? Vous
      savez, la vocation de la Quotidienne est de parler de
      voyages.

      Il y a aussi des produits intéressant ailleurs. Je plaisante
      bien sûr.

      François Teyssier

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Singapour, la prochaine capitale mondiale de l’art ?

Singapour, la prochaine capitale mondiale de l’art ?

2322 vues
13 juillet 2017 1

Vous n’y croyez pas ? Vous auriez tort. L’image d’une ville est parfois trompeuse. Vous...

Pourquoi j’irais plus à Kiev … (suite et fin)

Pourquoi j’irais plus à Kiev … (suite et fin)

1360 vues
12 juillet 2017 0

Kiev, la capitale ukrainienne surprend aussi par la qualité et la diversité de sa...

Pourquoi j’irais plus à Kiev …

Pourquoi j’irais plus à Kiev …

1710 vues
11 juillet 2017 0

Il existe des pays et des capitales qui vous laissent repartir avec une nostalgie,...