L’esprit Ponant, sur toutes les mers du globe


L’invitation à venir découvrir pendant deux jours en Norvège, Le Champlain, dernier-né de la flotte Ponant fut aussi l’occasion de rencontrer longuement Hervé Bellaïche, le Directeur Général adjoint de Ponant en charge du marketing.

Pour Hervé Bellaïche, la livraison anticipée du Ponant fut le déclencheur du plus gros événement marketing que Ponant ait jamais réalisé. Ponant a pu ainsi faire venir à Bergen pour trois mini-croisières de 3 jours-2 nuits ses plus gros prestataires et agents de voyage prescripteurs, une sélection de journalistes spécialisés et quelques heureux clients.

Découverte du bateau et croisière dans les fjords avec une belle excursion jusqu’au pied du glacier de Briksdal dans le fjord d’Olden, furent au programme, sans oublier la visite de la belle ville de Bergen avec ses superbes maisons de bois.

Ponant, qui fut à ses débuts la Compagnie des Îles du Ponant, fut créé il y a exactement 30 ans par Jean-Emmanuel Sauvée et une poignée d’autres officiers tout juste sortis de l’École de la Marine Marchande, avec l’idée de créer le véritable yachting de découverte et d’aventure, mais dans un écrin de luxe.

Leur premier navire commença à naviguer en 1991, ce fut l’iconique « Ponant » un superbe voilier trois mâts disposant de 32 magnifiques cabines qui reste toujours le vaisseau amiral de la flotte Ponant, même s’il en est le plus petit.

Au fur et à mesure de son histoire, la société a grandi grâce à de nouveaux actionnaires. Mais « l’Esprit Ponant » est resté fidèle à lui même, car en dépit des changements de propriétaires Jean-Emmanuel Sauvée en est toujours le Président.

En 2015, Ponant possédait 4 navires supplémentaires, appelés les Sisterships (Boréal, Austral, Soléal et Lyrial) disposant de 122 ou 132 cabines. C’est alors que la société est acquise par Artémis la holding de François Pinault. Une nouvelle série de 6 navires, les Ponant Explorers, est commandée aux chantiers navals italiens Ficantieri avec construction de la coque et des superstructures dans les chantiers Vard (en Roumanie) et l’achèvement des infrastructures aux chantiers de Sovik en Norvège.

Les Ponant Explorers de 131 m de longueur n’ont que 92 cabines sont volontairement plus petits que les sisterships pour faciliter l’accès aux endroits les plus reculés, fleuve d’Amazonie, Grands Lacs américains et régions polaires. Leur capacité en nombre de cabines a été aussi légèrement réduite pour offrir plus de place et encore plus de luxe aux passagers. Les 2 premiers, le Lapérouse et le Champlain viennent d’être livrés cette année, deux autres le seront en 2019, le Bougainville et le Durmont d’Urville, et les deux derniers, le Bellot et le Surville,en 2020. Tous sont homologués pour des croisières aussi bien tropicales que polaires. Ils ont tous le label Cleanship car pour Ponant avoir une empreinte écologique la plus petite fait partie de son ADN.

Un autre navire d’un tout nouveau modèle sera livré en 2021, le Commandant Charcot, un « ice breaker » qui pourra naviguer dans une banquise de 2,5 mètres d’épaisseur lui permettant d’atteindre le Pôle Nord. Il sera équipé d’une motorisation hybride électrique au GNL (gaz naturel liquéfié) et possédera les plus grosses batteries électriques jamais fabriquées au monde.

Pour Hervé Bellaïche, la croisière de luxe, même si elle est une petite niche dans le monde de la croisière est amenée à un élargissement exponentiel.

Avec plus de 30.000 clients en 2017 et un taux de satisfaction de +97 % et surtout un taux de repeaters de plus de 60% dans les 18 mois, l’objectif de 60.000 passagers dans les 3 ans à venir semble réalisable.

Et cela même si pour les croisières polaires Ponant limite le nombre de passagers à bord à 200, plafond qui permet une grande liberté de découverte de ces régions.

Entre 200 et 500 passagers, les navires de croisière ne peuvent débarquer leurs passagers qu’en un petit nombre d’endroits très limités. Quand aux grosses unités de plus de 500 passagers, aucun débarquement n’est possible dans les régions polaires.

Bien que Ponant possède son propre call center, plus des 2/3 des ventes se font par les agences.

Pour Hervé Bellaïche, les agences sont un vecteur indispensable. 1.000 agences françaises ont effectué au moins une vente cette année, mais une centaine d’entre elles ont fourni 60 % des ventes agences. Cela tient peut-être au fait que les clients eux-mêmes sont les meilleurs propagandistes auprès de leurs amis et relations, qu’ils renvoient alors vers leur agence.

Le MICE et les groupes représentent un petit 10 % et l’objectif est de le monter à 15 %. Mais pour les groupes et les réservations d’un navire entier -cela arrive- il faut une anticipation de 2 ans à 2 ans et demi. Car le planning des croisières est publié longtemps à l’avance.

Les croisières proposées se répartissent pour un tiers sur les régions polaires (les plus demandées car les plus exclusives), un tiers sur l’Océanie et un tiers sur l’Europe, de la Méditerranée à la Baltique. Mais avec les nouveaux bateaux de nouvelles croisières vont être proposées comme celle sur les côtes les moins connues d’Australie. Le slogan de Ponant reste toujours « aller là ou les autres ne vont pas ». Et l’immensité des mers et des côtes offre un magnifique terrain de jeux aux navires Ponant.

Le coté « Luxe et Art-de-Vivre à la Française sont indissociables de Ponant. Les prix medians d’une croisière (hors vols et hors excursions) se situent entre 3.000 et 3.600€/pers/semaine. Le prix moyen d’une cabine est de 1.200€/jour soit 600€/jour/pers. Les passagers « single » doivent payer un supplément.

Pour Hervé Bellaïche, chez Ponant, c’est clair: « No Discount ». Le Luxe est à ce prix. Pas de promo de dernière minute. Mais par contre Ponant aime choyer ses clients et leur offre d’importantes conditions tarifaires pour les réservations anticipées avec des baisses pouvant aller jusqu’à -30 %.

Et pour ceux qui voudraient réserver deux ou plusieurs croisières d’affilée, des réductions en cascade s’appliquent.

De même pour ne pas systématiquement pénaliser les voyageurs « single » qui représente pas loin de 15 % de sa clientèle, Ponant propose plus de 30 croisières sans supplément single et trente autres avec un supplément limité à 20 %.

Parlant des nouveautés marketing de Ponant Hervé Bellaïche nous a indiqué que devant le succès des 5 road-shows que Ponant a organisé pour la première fois cette année en France, une dizaine de road-shows vont être programmés pour l’année 2019 permettant ainsi aux agences de présenter les produits Ponant à une sélection de leurs meilleurs clients au cours de soirées élégantes dans des lieux prestigieux. Car comme il le dit lui-même, « nos croisières sont difficiles à expliquer ».

Et après la boutique parisienne de l’avenue Victor Hugo, une deuxième boutique Ponant à ouvert à Bruxelles et une autre devrait bientôt voir le jour à Genève. Pour Hervé Bellaïche ces boutiques sont plus une vitrine de la compagnie qu’un lieu de vente. On pourrait aller jusqu’à dire que ce sont des sortes de pied-à-terre pour expliquer aux futurs passagers ce qu’est « l’Esprit Ponant ».

Frédéric de Poligny





    1 commentaire pour “L’esprit Ponant, sur toutes les mers du globe

    1. Cocorico ! belle réussite de cette compagnie luxueuse au pavillon français.
      Elle représente le « service à la française » c’est à dire la classe, la qualité, avec l’originalité de circuits divers et variés partout dans le monde, uniques.
      Bon vent à Ponant !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Salaün fait remonter le temps en Ouzbékistan

Salaün fait remonter le temps en Ouzbékistan

1366 vues
13 novembre 2018 0

Ancienne république de l’ex URSS, indépendante depuis 1992, l’Ouzbékistan a entamé une révolution inédite...

Voyamar file tout droit en Croatie 

Voyamar file tout droit en Croatie 

1044 vues
12 novembre 2018 0

Dans un contexte très favorable à la destination, Voyamar confirme et développe ses engagements...

C’est National Tours qui prend la mer

C’est National Tours qui prend la mer

1769 vues
7 novembre 2018 0

Toute cette semaine, l’actualité sportive vibrera au rythme de la Route du Rhum-destination Guadeloupe....