La sécurité des voyageurs à l’étranger et leur ange gardien


Sécurité : du latin securitas, absence de soucis, tranquillité de l’âme, dérivé de securus exempt de crainte, tranquille. La sécurité est l’absence de danger, c’est-à-dire une situation dans laquelle quelqu’un n’est pas exposé à des évènements aléatoires. Dans le tourisme, c’est particulièrement important, l’obligation légale de sécurité est l’une des plus importantes au débit de l’agent de voyage.

Aujourd’hui, les voyageurs évoluent, dans un monde en perpétuelle évolution et parfois en ébullition. La sécurité peut être un frein important pour les ventes de voyages.
Peu de gens voyageront pour leur plaisir en Syrie, au Mali, en Libye, au Soudan du Sud, au Yémen, en Afghanistan ou en Somalie. Des pays qui sont considérés comme étant les plus dangereux du monde.

Il faudra conseiller aux les plus timorés de se rendre en Finlande, en Norvège ou en Islande. Les destinations scandinaves sont les plus sures du monde.

Entre ces extrêmes, toutes les nuances sécuritaires existent. Le choix est encore vaste. Bien sûr, personne ne souhaite exposer volontairement ses clients à des risques inconsidérés.

Mais, les exemples de mise en danger potentiels des voyageurs sont assez nombreux. Dans certains cas, les professionnels peuvent devenir complices de leurs clients les plus intrépides ou les plus inconscients pour ne pas perdre de ventes.

Dans une France jacobine, l’état veille et contrôle. Le ministère des Affaires étrangères décide ce qui est bon pour les autres et ne prend pas le moindre risque. Il ne faut pas oublier que le principe de précaution est inscrit dans la constitution française. Les professionnels concernés par ces avis les jugent timorés et se plaignent régulièrement des injonctions qui peuvent perturber le bon déroulement de leurs affaires. Mais comment faire autrement, c’est le seul avis officiel autorisé.

En cas de problème, malheur à celui qui enverra des clients dans un pays interdit. Il y a même une loi pour gérer ce type de situation.
Pourtant, il existe des solutions moins connues en France et souvent réservées aux déplacements professionnels. Désormais, le grand public peut en profiter.

La société allemande A3M (www.global-monitoring.com) a développé l’application GlobalAssist dont l’ambition est d’être l’ange gardien des voyageurs et des expatriés et de veiller sur eux en temps réel.
Une application de notification de type SOS via les téléphones mobiles qui fournit des services réactifs d’information et d’atténuation des risques en cours de déplacement.

Le produit combine une application installée sur le téléphone portable du voyageur reliée au centre de surveillance. Tout voyageur qui se trouve dans une situation potentiellement dangereuse peut activer le bouton SOS d’urgence.

Le signal est alors capté et les parties prenantes. Il peut s’agir d’un voyagiste. Ou d’un centre de gestion des crises (CRM) de Red24, qui fonctionne 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, tout au long de l’année.

Lorsque le signal de détresse est lancé, l’emplacement exact de l’utilisateur est immédiatement transmis à l’équipe au centre de coordination des secours. L’application continuera d’envoyer des données mises à jour régulièrement. Les scénarii préalablement mis en place seront activés pour gérer le problème ou, dans les situations les plus délicates, pour assister les intervenants.

L’application fournit également un enregistrement numérique permet aux utilisateurs d’appeler un numéro de téléphone d’urgence préchargé en appuyant simplement sur une touche dédiée.

La plate-forme de surveillance permet au personnel de soutien de disposer d’une foule de fonctionnalités pour suivre la personne se trouvant à l’étranger.

Une interface de carte globale peut signaler tous les utilisateurs actifs à travers le monde, la cote de risque définie par red24 des pays. Elle peut être différente des préconisations officielles du Quai d’Orsay.

Concrètement, cette application est désormais accessible aux utilisateurs privés. Elle fonctionne sur IOS et Android. Les divers abonnements proposés varient de 99 centimes d’euro pour trois jours d’utilisation jusqu’à 19,99 euros par personne pour un abonnement annuel.
Dans ce dernier cas, le premier mois est offert.

Global Monitoring App informe de manière continue ses utilisateurs en se basant sur un système d’alertes et d’informations. Pour être informé en permanence sur les risques encourus : troubles politiques, le terrorisme, les grèves, mais également les catastrophes naturelles. L’application fournit des alertes et donne les conseils de spécialistes pour avoir la meilleure réaction possible en pareille situation.

Les adhérents reçoivent des notifications push sur les menaces spécifiques des alertes basées sur la localisation et sur la région où ils se trouvent, TUI, DER Touristik, Thomas Cook, FTI utilisent les services de A3M pour informer leurs clients par SMS. Parfois de manière automatisée. Ce qui parait suffisant pour attester de l’utilité de cette application sécuritaire.

François Teyssier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi les chinois sortent de Pierre et Vacances

Pourquoi les chinois sortent de Pierre et Vacances

1072 vues
17 décembre 2018 0

Le puissant groupe chinois HNA avais acquis sa participation de 10 % au capital...

Kiwi.com entre au capital de AeroCRS

Kiwi.com entre au capital de AeroCRS

794 vues
14 décembre 2018 0

Kiwi.com a pris une participation minoritaire dans AeroCRS et a lancé un partenariat stratégique...

Travelport passe sous la coupe d’un fonds d’investissement vautour

Travelport passe sous la coupe d’un fonds d’investissement vautour

1297 vues
12 décembre 2018 0

Travelport sera restée quatre ans en bourse. D’ici quelques mois, la société passera sous...