La nouvelle stratégie de Beachcomber Hotels, par François Venin


Alors que la pression des OTA (agences de voyage en ligne) est de plus en plus forte, les groupes hôteliers affinent leurs armes. Le plus ancien (65 ans) et le plus puissant des groupes hôteliers mauriciens, Beachcomber Hotels, a ainsi mis en place une stratégie marketing plurielle avec notamment une approche produit différenciée et des dispositifs de communication variés pour travailler sa rentabilité, son image et la notoriété de sa marque. François Venin, Directeur Commercial chez Beachcomber Hotels, nous explique comment.

« La France a une grande importance pour notre groupe » indique t-il, rappelant le chiffre d’affaires global du groupe, 250 millions d’euros, pour un total de 8 établissements. « Avec toujours la clientèle française au premier plan, suivie de l’Allemagne puis de l’Afrique du Sud en termes de chiffre d’affaires« .

« Nous évoluons sur un marché très compétitif et avons l’obligation de retravailler nos fondamentaux (rénovation des actifs, refonte de la politique commerciale, accentuation de la présence du groupe sur les marchés porteurs, ndlr).

Beachcomber a ainsi complètement rénové, depuis décembre 2017, ses établissements les plus emblématiques tel Le Canonnier ou encore le Victoria Four Two et s’attaque désormais à ses célèbres Villas du Paradis prochainement disponibles en novembre 2018.

Le rafraîchissement des chambres du Mauricia et du Dinarobin étant également prévu lui pour la mi-novembre 2018.

En 2020, c’est le Beachcomber Salines (à Rivière Noire, juste en dessous du Mauricia) qui sera achevé et offrira au public ses 380 chambres.

Une politique sélective de vente par les tour opérateurs

« Les contrats en cours jusqu’à la fin 2019 sont maintenus » indique François Venin, faisant référence à ses vendeurs traditionnels TUI, Jet Tours, Kuoni et Beachcomber tours, le TO maison.

Mais à la date d’expiration des contrats, seuls Kuoni (détenu par le groupe Rewe) et Beachcomber Tours pourront commercialiser les hôtels Beachcomber ainsi que certains distributeurs tels Nautil notamment.

Car même si Beachcomber a bien tiré son épingle du jeu grâce notamment à l’excellence et la notoriété de ses produits, les dirigeants du groupe ont bien pris conscience de la nécessité impérieuse de mettre en place de nouvelles méthodes et d’aborder leur métier avec un regard neuf.

Ainsi les tour opérateurs-maison : Beachcomber Tours France (78 % du CA des TO en France soit 10 millions d’euros), Beachcomber Tours UK et Beachcomber Tours South Africa seront privilégiés.

Les petits en premier

Pour encourager les voyages en famille et de se positionner en tant que référence sur ce segment extrêmement porteur, le groupe hôtelier mauricien proposera dès novembre 2018 une politique tarifaire unique : alors que la majorité des hôtels de l’île Maurice limitent le tarif enfant à 12 ans, Beachcomber Resorts & Hotels étend celui-ci jusqu’à 17 ans. Certains forfaits repas sont gratuits pour les enfants jusqu’à 11 ans et disponibles à prix réduits pour les 12 à 17 ans.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Rachat de Belmond : LVMH met la main au panier

Rachat de Belmond : LVMH met la main au panier

1019 vues
17 décembre 2018 0

Le Groupe Belmond est une perle dans le monde du tourisme de luxe, avec...

Les salariés du Carlton InterContinental inquiets pour l’avenir du palace cannois

Les salariés du Carlton InterContinental inquiets pour l’avenir du palace cannois

1067 vues
7 décembre 2018 0

Alors que Cannes accueille le salon ILTM (salon mondial du tourisme de luxe) les...

Piratage massif au sein de la chaine hôtelière Marriott

Piratage massif au sein de la chaine hôtelière Marriott

1371 vues
4 décembre 2018 0

Les compagnies aériennes et les grands groupes hôteliers sont visés de plus en plus...