Le French Riviera Cruise Club fête ses 10 ans


Le 15 septembre dernier le French Riviera Cruise Club, qui réunit 300 membres représentatifs de l’ensemble des institutionnels, gestionnaire de ports et acteurs de la filière croisière sur la Côte d’Azur, a célébré son 10 e anniversaire d’une structure fédératrice qui promeut auprès des compagnies de croisières la destination Côte d’Azur à travers les escales de Nice- Villefrance, Cannes auxquelles il faudrait rajouter Monaco.

Un club qui dispose de son site web, qui est très présent sur les aux réseaux sociaux, qui participe aux salons de la croisière dont le prestigieux Seatrade à Miami et qui propose aux compagnies de développer des d’escales thématiques, prépare des opérations spéciales (escales inaugurales, escales environnementales), des animations commerciales dédiées (journées tourisme & shopping, cruise day, escales sensations).

Le club a lancé l’application Cruise Passenger Guide pour aider les croisiéristes à organiser leur visite individuelle à terre.

Elle a conclu des accords avec des entreprises du numérique et Amadeus pour développer des applications A la demande du Club le Campus régional Paca du Tourisme étudie la mise en place de formations pour personnel à bord. La compagnie du Ponant est intéressée.

Présidé par Pasquale Hattemberg adjointe au tourisme à la mairie de Villefranche sur Mer et Michel Chevillon, Président du Syndicat des Hôteliers de Cannes, le club précise que pour l’année 2017 les ports de Nice, Cannes, Antibes et Villefranche/Mer accueilleront 700.000 passagers dont une grande partie d’étrangers (Allemands, Anglais et Américains).

Cela représente près de 40 millions d’euros de retombée économiques. Une escale est aussi un formidable produit d’appel pour découvrir le territoire. Pasquale Hattemberg rappelle que la compagnie de croisière Disney a choisi de mettre sur ses documents promotionnels à l’international l’image de la
rade de Villefranche sur Mer. Selon une étude 86 % des croisiéristes déclarent vouloir revenir sur la Côte par leurs propres moyens.

Seul bémol, l’absence dans les ports de quai suffisant pour l’accueil de grandes unités.

Les escales en rade comme à Villefranche sur Mer pour Nice ou la baie de Cannes réduisent à cause des transferts par navette maritime le temps passé à terre.

Monaco de son côté accueille dans son port dont le quai peut accueillir des unités de plus de 300 m limite son accueil à près de 200.000 croisiéristes essentiellement en Luxe et Premium.

Comme pour l’activité tourisme de loisirs ou d’affaires la Principauté vise essentiellement une clientèle à haut pouvoir d’achat.

Pour les 10 ans du FRCC, une campagne promotionnelle « spéciale anniversaire » aux couleurs de la marque COTE d’AZUR France a été mise en place.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

L’aéroport de Toulon sera relié en 2018 à Copenhague grâce à SAS

L’aéroport de Toulon sera relié en 2018 à Copenhague grâce à SAS

812 vues
18 octobre 2017 0

Grande première pour l’aéroport varois qui va bénéficier d’une ligne directe vers Copenhague grâce...

Nice Côte d’Azur s’appuie sur Smart Destination pour son tourisme transfrontalier

Nice Côte d’Azur s’appuie sur Smart Destination pour son tourisme transfrontalier

1067 vues
17 octobre 2017 0

La Métropole Nice Côte d’Azur avec ses partenaires français et italiens pourra expérimenter, dès...

L’ ESC Troyes désormais en capitale

L’ ESC Troyes désormais en capitale

1067 vues
13 octobre 2017 0

L’Ecole Supérieure de tourisme du Groupe ESC Troyes a ouvert en septembre 2017 ses...