En Iran, les femmes ne peuvent plus pédaler mais peuvent diriger une compagnie aérienne


Alors que les femmes iraniennes sont encore confrontées à une pléthore de restrictions, une femme va diriger la compagnie aérienne Iran Air. C’est une première pour cette compagnie aérienne et pour ce pays !

Une fatwa contre les femmes à vélo

Une semaine avant de se prononcer sur l’utilisation du vélo, Ali Khamenei, la plus haute autorité politique du pays, rappelait que, selon lui, « le rôle et la mission des femmes est d’être mère et de s’occuper du foyer ». La fatwa sur la bicyclette constitue en tout cas une nouvelle atteinte à la condition des femmes, malgré l’élection à la présidence de Hassan Rohani depuis 2013, présenté comme un «modéré ».

L’émancipation des femmes iraniennes est en cours

La constitution de la république islamique d’Iran proclame l’égalité des sexes, mais elle place cette dernière dans un cadre religieux.
La conséquence est d’institutionnaliser les inégalités entre hommes et femmes. Toutefois, les iraniennes jouiraient de plus de libertés que les femmes de nombreux autres pays du Golfe persique (Arabie Saoudite, Qatar, Bahreïn…).

L’accès des femmes à l’éducation (60 % des étudiants d’université), rend leur rôle très important dans le développement du pays. On peut donc penser que leur émancipation n’est qu’une question de temps.

Une femme à la tête d’Iran Air

Farzaneh Sharafbafi a été nommée au poste de directrice générale d’Iran Air.

Elle remplace Farhad Parvaresh qui a été nommé représentant permanent de l’Iran auprès de l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile.

Il faut préciser qu’elle était déjà membre du conseil d’administration de la compagnie aérienne. Elle est donc la première femme à la tête de la compagnie iranienne.

Farzaneh Sharafbafi, titulaire d’un doctorat en aéronautique

Elle est le parfait exemple de ces femmes iranienne qui ont bénéficié d’une formation universitaire. Elle est la première femme iranienne ayant reçu un doctorat en aéronautique et a reçu plusieurs prix pour son travail en géophysique, Elle a enseigné à l’Université technologique d’Amir Kabir et à l’Université Shahid Sattari en génie aéronautique. C’est une femme de tête qui va avoir un sacré challenge à relever.

Iran Air devrait retrouver son statut international 

Malgré les nouvelles sanctions américaines, Iran Air attend la livraison des nombreux appareils qu’elle a commandé tant auprès de Boeing que d’Airbus.

Selon les médias locaux iraniens, Farzaneh Sharafbafi a été chargée de restructurer la compagnie aérienne afin qu’elle soit compétitive tant au niveau régional et mondial.

Parmi ses autres priorités, elle doit améliorer le niveau de sécurité de la compagnie aérienne et offrir plus de possibilités d’emplois pour les
femmes.

L’Iran attendait désespérément de nouveaux avions

Iran Air devait absolument renouveler sa flotte vieillissante d’avions, mais cette volonté avait été en grande partie bloquée jusqu’en 2015.
Un accord sur son programme nucléaire a permis de réduire le niveau des sanctions.

On ne connait pas encore les conséquences sur la volonté de l’administration Trump. Iran Air doit recevoir 220 nouveaux avions d’Airbus, Boeing et ATR. Si des Airbus et des ATR ont déjà été livrés, Boeing se fait attendre. Ce sont tout de même trente Boeing 737 MAX qui ont été commandés avec des options supplémentaires.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Du golf de luxe à la Sri lankaise

Du golf de luxe à la Sri lankaise

1414 vues
17 novembre 2017 0

C’est à Hambantota qu’on retrouve l’hôtel Shangri La et un bien joli golf. L’endroit...

Londres se prend une veste au World Travel Market

Londres se prend une veste au World Travel Market

1820 vues
13 novembre 2017 0

Le salon britannique World Travel Market est toujours aussi prisé par les professionnels français....

Ctrip pousse ses pions aux Etats-Unis

Ctrip pousse ses pions aux Etats-Unis

1434 vues
10 novembre 2017 0

Le comparateur Skyscanner, qui appartient à Ctrip, la plus grande société de voyage en...