En Egypte, une visite papale annonciatrice de renouveau ?


Le pape François se rendra en Egypte, vendredi 28 et samedi 29 avril 2017. Un voyage maintenu malgré les attentats contre deux églises coptes, dimanche 9 avril. Sa visite est importante à plus d’un titre, notamment œcuménique et interreligieux, touristique mais aussi politique.

Le pape François va d’abord soutenir la communauté chrétienne catholique, dont les effectifs ne dépassent guère les 250.000 fidèles mais qui joue un rôle important dans le pays, en particulier à travers les œuvres éducatives des congrégations religieuses présentes, l’action sociale conduite par les paroisses, Caritas, etc. et son engagement pour le dialogue inter-religieux.

Il va également rencontrer le pape Tawadros II, Patriarche d’Alexandrie des coptes-orthodoxes, qu’il a déjà reçu très chaleureusement au Vatican, en mai 2013.

Les chrétiens d’Egypte constituent le groupe le plus nombreux des chrétiens d’Orient (entre 8 et 10 millions, selon les sources), mais c’est une communauté qui fait l’objet de violences récurrentes, comme dimanche 9 avril dernier, à l’église copte Mar Girgis de Tanta au nord du Caire, et à l’église Saint-Marc d’Alexandrie (44 morts) ou précédemment, en décembre 2016, avec l’attentat contre l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, près de la cathédrale orthodoxe Saint-Marc, attentat qui a fait 25 morts, de nombreux blessés et traumatisé les chrétiens inquiets de voir se rapprocher le spectre de Daech.

Plus récemment, des chrétiens assez nombreux ont dû quitter la région du Sinaï où les forces de sécurité égyptiennes font régulièrement l’objet d’attaques meurtrières.

La visite du pape François sera donc une source de réconfort pour les chrétiens d’Egypte, toutes confessions confondues, et un soutien personnel pour la pape copte-orthodoxe Tawadros dont l’ouverture œcuménique est loin d’être suivie par une partie de son synode, héritée de son prédécesseur le charismatique mais très autoritaire et conservateur pape Shenouda III.

Reprise du dialogue avec le grand Imam d’Al-Azhar

Le pape François va également rencontrer le grand Imam d’Al-Azhar, Dr Ahmed al Tayyeb.

Cette visite permettra de clore de manière solennelle et publique un malentendu entre Al-Azhar et le Vatican commencé après le discours du pape Benoît XVI à Ratisbonne, en septembre 2006.

Les contacts annuels entre le Vatican et Al-Azhar, qui avaient lieu chaque année en février depuis la visite de Jean Paul II en février 2000, avaient alors été suspendus à l’initiative du partenaire musulman.

Diverses tentatives romaines n’étaient pas parvenues à apaiser le climat, l’imam d’Al-Azhar devant aussi tenir compte des courants religieux conservateurs qui traversent l’islam sunnite, y compris en Egypte, où beaucoup de religieux restent marqués par la formation reçue en Arabie saoudite ou dans les pays du Golfe.

Les malentendus ont été clarifiés et les relations ont repris lors d’une récente visite au Caire d’une délégation catholique conduite par le cardinal français Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.

La visite du pape François va sceller cette réconciliation.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Des turbulences pour Etihad Airways

Des turbulences pour Etihad Airways

1893 vues
28 avril 2017 2

La compagnie d’Abu Dhabi Etihad Airways avait semblé en position de tout rafler dans...

Notre Dame des Landes en marche ?

Notre Dame des Landes en marche ?

1172 vues
28 avril 2017 0

Hier 27 avril, la Commission européenne aux autorités françaises a classé la procédure sans...

Les touristes Chinois explosent leur budget à l’étranger

Les touristes Chinois explosent leur budget à l’étranger

2393 vues
27 avril 2017 0

Les chiffres du tout dernier rapport de l’UNWTO (l’Organisation Mondiale du Tourisme, en anglais...