EasyJet vise 5 millions de passagers à Nice en 2019


Une ambition que confirme l’inauguration le 19 septembre dernier d’un 5ème appareil pour la base niçoise de la compagnie. En inaugurant le 5 e appareil (un A320) assurant le vol EasyJet U21601 venu de Tenerife (Espagne), la nouvelle liaison niçoise, François Bacchetta a fait le point avec La Quotidienne sur le développement de la compagnie sur la première plate-forme de province.

Avec 4,8 millions de passagers traités en 2018 (+9 %) et 37 destinations et plus de 45 vols par jour, EasyJet est devenue numéro un sur la plate-forme en traitant près de 29 % du trafic global (13,3 millions de passagers). Et ce n’est pas fini car octobre verra l’ouverture vers Porto au Portugal (deux vols hebdo pour commencer).  

« Nous allons continuer à ouvrir des lignes en 2019. Nice est notre deuxième escale après Paris », promet le patron France d’ EasyJet, des annonces seront faites en décembre pour le programme été 2019.

D’ailleurs 2018 aura été une année phare pour la compagnie avec l’ouverture de 8 nouvelles destinations dont La Canée en Grèce, Tel-Aviv, Séville, Biarritz, Berlin-Tegel et Catane.

Une croissance favorisée par le renforcement de sa base niçoise qui emploie 200 salariés essentiellement des pilotes, hôtesses et stewards (40 de plus avec le 5 e appareil). C’est 15 % d’ EasyJet au plan national (1 300 salariés) devenue deuxième employeur du transport aérien français.

« A Nice notre politique est d’ouvrir des destinations à la fois business ou loisirs principalement sur l’Europe voire à 3 h d e vols comme Tel Aviv cette année. Mais les hommes d’affaires peuvent représenter jusqu’ à 50 % des passagers sur un Nice-Paris« .

L’objectif c’est un nouveau bond en avant de 6 % en 2019 pour atteindre les 5 millions de passagers traités à Nice. A titre d’information l’arrivée d’un 5 e appareil permet à la compagnie d’offrir 400.000 sièges supplémentaires à l’année. Et nul doute que l’annonce cet été par la société aéroportuaire
d’engager la construction d’un nouveau terminal (T2-3) de 12.000 m² est lié en partie au développement d’ EasyJet.

D’ailleurs sa configuration correspond parfaitement au traitement des compagnies low cost « Cette compagnie est un vecteur de croissance pour l’aéroport mais aussi pour l’économie de la région en la désenclavant« , soutient Dominique Thillaud, Président du directoire d’Aéroports de la Côte d’Azur. Les projets d’extension garantissent de nouvelles opportunités de développement de son trafic. »

Un déplacement sur deux depuis et vers Nice s’effectuent par avion, un trafic point à point court courrier le facteur principal du développement économique de la région. Une compagnie qui s’implique avec en 2017 une campagne de promotion en partenariat avec le comité régional du tourisme de la Côte d’Azur, qui a fait bondir de 35 % les demandes de billets pour Nice.

Bref un développement qui est aussi lié à l’absence pour l’instant d’une réplique de la compagnie nationale sur la plateforme niçoise où la politique est plutôt le repli comme l’illustre la réduction de l’offre sur les transversales nationales et la faible offre sur l’Europe. Mais la situation pourrait changer.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Brittany Ferries, une 1ère manche contre le Brexit

Brittany Ferries, une 1ère manche contre le Brexit

1365 vues
14 décembre 2018 0

Côté tourisme, Brittany Ferries affiche ses ambitions : être le premier TO européen sur...

75 ans de transport aérien moderne : retour vers le futur

75 ans de transport aérien moderne : retour vers le futur

1656 vues
13 décembre 2018 0

On peut dater la naissance du transport aérien moderne au 7 décembre 1944 avec...

Du tourisme de Luxe à la Table de La Quotidienne

Du tourisme de Luxe à la Table de La Quotidienne

1699 vues
12 décembre 2018 0

Efficacité et élégance, discrétion et efficience, réactivité et disponibilité sont autant de qualités que...