La course aux crus corses s’ouvre !


Découvrir la gastronomie corse, c’est faire un voyage qui allie authenticité et tradition. Recettes et savoir-faire sont transmis de générations en générations. Produite dans les montagnes de l’intérieur de l’Ile, la charcuterie notamment fait partie intégrante du patrimoine gastronomique corse.

La production artisanale repose principalement sur une race de porc, le cochon nustrale, élevé en semi-liberté et qui se nourrit de châtaignes, de glands et de racines des arbustes du maquis. Figatellu Di Corsica (saucisse de porc), coppa (longe de porc séchée), lonzu (filet de porc salé et poivré), prisuttu (jambon entier salé et poivré, à déguster avec des figues), saucisson sec… Autant de noms qui font saliver rien qu’à les évoquer.

Sur la place ombragée de Loreto-di-Casinca, dégustez la charcuterie de tradition produite par François Albertini, qui vous propose également du fromage maison, de la confiture et de la farine de châtaigne.

Les produits du terroir corse

Dans les montagnes corses, oliviers, châtaigniers, vigne et maquis composent des paysages uniques au monde. Ils donnent naissance à l’huile d’olive, aux herbes et miel du maquis ou encore à la farine de châtaigne, qui sert de base à de nombreux plats, les nicci (crêpes), les blinis ou encore la pulenda (polenta de farine de châtaigne) qui accompagne à merveille le cabri en sauce.

Poissons et huîtres

Dans les restaurants du littoral, savourez l’aziminu, une bouillabaisse corse à base de poissons de roche. Vous visitez la Costa Serena en Haute-Corse ? Rendez visite aux ostréiculteurs de l’étang de Diana qui vous font déguster les huîtres corses directement sur le site de production.

Profitez de votre balade dans le nord de l’île pour emprunter la route des vins de Patrimonio.

Les fromages

Le plus fameux fromage corse est sans conteste le brocciu, fromage frais de brebis ou de chèvre à base de lait et de petit lait.

Reconnu par une AOC depuis 1998, on le retrouve dans plusieurs plats emblématiques de l’Île de Beauté : omelette au brocciu, beignets de brocciu, canelloni au brocciu…

Entre l’Île-Rousse et Calvi, installez-vous sur la terrasse d’A Moresca, à Pigna, et admirez le coucher de soleil exceptionnel en dégustant des migliacciole, ces crêpes de fromage frais (chèvre ou brebis).

Douceurs corses

Le dessert préféré des gourmands corses est sans conteste le fiadone, ce gâteau à base de brocciu (encore lui !) et de citron. Goûtez également aux canistrellis, ces biscuits secs sucrés, parfumés au citron, à l’anis, à la châtaigne, au vin… Quant à la farine de châtaigne, elle sert à la confection de gâteaux, pain d’épices et autres tourtes. Terminez par une clémentine de Corse, l’unique clémentine française.

Boissons traditionnelles corses

En apéritif, goûtez un Cap Corse à base de vin, d’oranges macérées et de quinquina ou une Pietra, la fameuse bière corse à la châtaigne. Quant aux vins, ils sont à l’image de l’île : éclectiques.

Choisissez un Vermentino blanc de Balagne (AOC Corse Calvi) sur une salade de poulpe, un Sciaccarello Rosé (AOC Ajaccio) sur une assiette de charcuterie ou un muscat du cap Corse (vin doux naturel) pour accompagner un fiadone.

Déguster les spécialités corses

Produits artisanaux corses : dans le sud de l’Île de Beauté , deux adresses incontournables pour déguster et rapporter des produits issus du savoir-faire d’artisans corses (charcuterie, fromage, vins) : l’épicerie l’Orriu à Porto-Vecchio, et l’épicerie Tempi Fà à Propriano.

Grimaldi chocolatier : né à Corte, ce chocolatier-pâtissier-confiseur vous accueille également à Bastia et à Ajaccio.
Difficile de ne pas succomber à ses falculelle, véritables spécialités sucrées à base de brocciu, cuites sur une feuille de châtaignier.

Charcuterie Pascal Flori : une production haut de gamme à découvrir à Murato, sur les hauts de Saint-Florent.

Les vins corses

La Corse se caractérise aussi par la qualité de ses vins et à la variété de ses productions. Elle possède un vignoble unique, le seul vignoble insulaire de France, vieux de plus de 2000 ans. Son terroir oscille entre les extrêmes, des coteaux très ensoleillés aux influences maritimes, et s’épanouit sous la diversité des microclimats. Des cépages nobles qui savent surprendre par leur caractère, leur élégance et des notes parfois inattendues.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Botín met Santander dans l’annuaire culturel

Botín met Santander dans l’annuaire culturel

2073 vues
8 décembre 2017 0

Pari réussi pour le Centro Botín de Santander six mois seulement après son ouverture....

Lourdes, au plus haut des yeux

Lourdes, au plus haut des yeux

773 vues
1 décembre 2017 0

Même si les statistiques nationales font état pour les Hautes-Pyrénées d’une population vieillissante et...

Du ski en grande forme cette saison

Du ski en grande forme cette saison

1078 vues
24 novembre 2017 0

Les précoces chutes de neiges sur les montagnes françaises sont appréciées par les stations...