Comment on touche au but …


julieOk cher (chère) lecteur (trice), je te fais la grâce de t’épargner les photos preuves, mais il se trouve que ce début d’année me voit bien bien fatiguée, avec le lot de cernes et autres stigmates de la bien-nommée « tête de déterrée » que je me traîne ; sans signaler l’humeur qui oscille entre bisounours et dogue allemand.

Pour autant, zéro surprise, ce n’est pas un secret : la fin d’année fut rude et si les dernières vacances (ça fait déjà si longtemps) ont été au top, je n’ai pas vraiment touché terre depuis.

Alors, je suis devenue la sirène la plus alarmante de l’ouest au bureau.

J’ai passé (en plus de mon taff habituel, bien sûr) mes week-end et mes soirées à l’agence (pour absorber le surplus de boulot : devis en retard, classements, archivages, crm, etc.). J’ai ployé les épaules et senti chauffer mes ailes…

Et le bureau du fond m’a entendu : Une nouvelle organisation prévue pour début mars, et avec celle-ci je devrai reprendre une vie normale.

En voilà une bonne nouvelle te dis-tu. Certes, et tu sais, moi aussi je me le dis tous les matins en ouvrant les yeux. Mais en attendant mes vacances, il reste encore du boulot, deux trois choses à boucler, et tac, encore un week-end à penser boulot, rêver reco et se lever tôt pour conseiller au mieux les clients et écrire des choses stratégiquement pertinentes et éditorialement percutantes pour vous (ça c’est pas le plus pénible heureusement !).

Alors, comme les coureurs de fond (que j’imite pâlement certains dimanches dans la campagne avec mon doudou, mais c’est un autre sujet) qui distinguent enfin la ligne d’arrivée, à l’issue d’un long parcours, je me rassemble pour le dernier effort, pour tout donner dans ce sprint qui prendra fin, si dieu veut comme dit Papy René, aux premiers jours de Paques.

Après ? 10 jours de détente et d’oubli. Quelques jours en famille et le reste à la neige, c’est rien de dire que j’ai hâte.

Je vous embrasse fort.

Julie Labrune. 28 ans
Conseiller en Voyages





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

12480 vues
12 juillet 2017 1

Coucou les p’tits loups, je rentre de quelques jours à la plage et cela...

Comment moi aussi je peux montrer les crocs en réunion, hein ?

Comment moi aussi je peux montrer les crocs en réunion, hein ?

17096 vues
23 mai 2017 4

Salut mes p’tits bouchons (gratinés ?!). Aujourd’hui c’est un petit coup de gueule que...

Comment 2027 sera l’Odyssée de l’espèce pour le voyage

Comment 2027 sera l’Odyssée de l’espèce pour le voyage

6914 vues
20 avril 2017 0

Coucou les chouchous. Le dialogue ci-après est une pure fiction. Mais c’est peut-être ainsi...