En Cantabrie, à l’ombre de Ballesteros


Au sud du golfe de Gascogne, la mer cantabrique dispense de généreux embruns sur quelques uns des plus enthousiasmants greens de la planète. Avec la bénédiction de l’icône incontestée du club, le légendaire Severiano Ballesteros.

Où trouver 7 golfs de 9 trous, 2 de 18 et aussi un de 15 et un majestueux de 27 trous sur une superficie plus petite qu’un département français ? En Cantabrie.
La deuxième plus petite région autonome d’Espagne, (5 326 km2 à comparer aux 6 733 km2 du Finistère d’où partent les bateaux de la Brittany Ferries pour une liaison maritime vers la capitale cantabrique Santander via Plymouth en Angleterre), dispose d’une image de poids : c’est là que Severiano Ballesteros Sota, dit Seve Ballesteros, a appris tout gamin à dompter la petite balle avant de devenir le monument du golf mondial qu’il reste à jamais.

Selon la légende, trop jeune pour accéder au golf de sa ville natale de Pedreña, il s’entraînait avec un vieux fer 3 raccourci, don de son frère aîné, la journée sur le sable de la plage et la nuit dans le noir en s’introduisant frauduleusement sur le green.

Décédé en 2011 à seulement 54 ans, après entre autres 3 victoires dans l’Open britannique et 2 Masters, il est resté dans l’histoire comme celui qui popularisa le golf en dehors de ses pays traditionnels.

Sans oublier une victoire en Ryder Cup qui marqua les aficionados en 1997 alors que capitaine de l’équipe européenne, avec son vieux complice Olazabal, il battit 14 ½ à 13 ½ l’équipe des Etats-Unis où la planète découvrait le nouveau numéro 1 mondial, un certain Tiger Woods.

Un art de vivre

C’est donc toujours avec une pensée pour Seve que les amateurs et professionnels prennent la direction de la Cantabrie.

Dans un rayon de quelque 50 km autour de Santander, les 11 parcours rivalisent d’originalité et incitent forcément à un road trip de découverte au jour le jour.

En pleine campagne, au pied de sommets enneigés, en bord de plage, dans des villages médiévaux, sur des caps ballottés par la mer, en périphérie de ville, avec profil ardu ou de loisir, on les rejoint en peu de temps de route ou par bateau à travers la baie, classée parmi les Plus Belles Baies du Monde.

Beaucoup disposent d’un restaurant étoilé Michelin, ou de spa et piscine, pour des plaisirs partagés en famille ou entre amis.

Les paysages golfiques de Cantabrie qui ne sont pas sans rappeler la Bretagne ou l’Ecosse, avec 10° en plus au thermomètre, ont tout de même un grand défaut pour les amoureux de bling-bling : ici, les gens sont accueillants et vrais.

Et si tu ne sais pas golfer, ils t’apprendront, et bien, parole de néophyte !!

Yves Pouchard





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

A Lille, les Entreprises du Voyage gardent la frite

A Lille, les Entreprises du Voyage gardent la frite

1275 vues
24 novembre 2017 0

« Le monde change« , c’est l’intitulé choisi par Les Entreprises du Voyage, le syndicat des...

Le golf fait sa révolution à Cuba

Le golf fait sa révolution à Cuba

1410 vues
23 novembre 2017 0

Le Golf fut introduit dans l’Île par des américains au début du siècle passé....

La Grèce toujours un poids lourd du tourisme

La Grèce toujours un poids lourd du tourisme

2718 vues
22 novembre 2017 0

Après avoir établi un record de 27,5 millions de visiteurs en 2016, la Grèce...