Les brestois du « voyage du siècle » à bon port à Vladivostok


Ils étaient partis le samedi 13 mai du port de Brest. 47 jours et 16 000 km plus tard, les 32 participants à la Grande Croisière Routière Atlantique-Pacifique 2017 sont arrivés le 28 juin dernier dans un « autre » Finistère, à Vladivostok.

La capitale de l’Extrême-Orient russe, terminus de la mythique ligne ferroviaire transsibérienne, est devenue presque familière aux équipes de Salaün Holidays. C’est en effet la troisième fois, après les éditions de 2014 et 2016, qu’un autocar Royal Class du tour-opérateur finistérien rallie l’océan Pacifique.

Et à chaque fois, pour la plus grande satisfaction des voyageurs intrépides prêts à relever le défi d’effectuer par voie terrestre le voyage entre l’Atlantique et le Pacifique.

Le défi est en effet audacieux : au total 49 jours de voyage, 16 000 km, 8 fuseaux horaire, deux parcours à bord du Transsibérien et une inoubliable escapade en Mongolie.

Accueillis en Extrême-Orient par Luc Le Saos, responsable de production et en charge de l’organisation de ce voyage d’exception, l’enthousiasme des voyageurs était à la hauteur des découvertes et des rencontres qui ont marqué chaque étape du voyage.

Certaines étant bien sûr plus riches en émotions, plus marquantes : le patrimoine de Saint-Pétersbourg, l’authenticité de l’Anneau d’Or, la mixité culturelle de Kazan, les eaux limpides du lac Baikal ou l’immensité de la taïga sibérienne.

Une organisation parfaite !

A la question posée aux voyageurs sur le moment fort et marquant du programme, les réponses ont été extrêmement variées, presque aussi nombreuses d’ailleurs que les 32 participants venus de toute la France.

Entendu pêle-mêle par Luc Le Saos : les chœurs de l’Armée Rouge dans le bunker de Staline à Moscou, le franchissement de l’Oural, Ekatérinbourg et le destin tragique des Romanov, la nuit sous une yourte dans la steppe mongole.

Unanimité en revanche sur l’organisation du voyage « un sans-faute », notamment par l’alternance des journées de visites et des journées sur les routes.

Appréciée de tous aussi, l’équipe d’accompagnement, composée de 2 équipes de 2 conducteurs français, d’une guide accompagnatrice russe, Anna, et de guides qui se sont relayés tous les dix jours environ pour assurer des commentaires riches et variés.

Cette croisière routière a permis la découverte de la Russie dans son immensité et d’entrer dans le quotidien des Russes.

Selon les témoignages recueillis par Luc Le Saos, le regard et l’opinion des voyageurs sur la Russie d’aujourd’hui a beaucoup changé pendant ces 49 jours.

Si, pour certains, elle était négative avant le départ, l’image qu’ils ont désormais des Russes est très majoritairement positive. Ils sont, il est vrai, devenu pendant ce voyage de grands spécialistes d’un pays immense qu’ils connaissent pour l’avoir traversé dans son intégralité.

Un succès donc pour cette croisière routière dont le départ de 2018 est déjà programmé. Rendez-vous sous le soleil de Brest dans un an, le 12 mai 2018, pour le départ de la quatrième édition du « voyage du siècle ». Le voyage est à revivre jour par jour et dans son intégralité sur le site www.voyagedusiecle.salaun.com





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le Marineland à Antibes sort la tête de l’eau

Le Marineland à Antibes sort la tête de l’eau

3175 vues
21 septembre 2017 0

Le premier parc marin d’Europe sort la tête de l’eau après les conséquences des...

Le French Riviera Cruise Club fête ses 10 ans

Le French Riviera Cruise Club fête ses 10 ans

1497 vues
20 septembre 2017 0

Le 15 septembre dernier le French Riviera Cruise Club, qui réunit 300 membres représentatifs...

La Côte d’Azur retrouve une fréquentation presque normale

La Côte d’Azur retrouve une fréquentation presque normale

1405 vues
20 septembre 2017 0

Sur La Côte d’Azur le traumatisme 14 juillet semble désormais révolu, mais la fréquentation...