La Belgique et l’ Art : une combinaison idéale


La rétrospective qu’organisent les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, en partenariat avec le Musée royal des Beaux-Arts d’Anvers, est exceptionnelle. Figure de proue du fauvisme brabançon, Rik Wouters laisse une oeuvre éclatante et colorée, loin des drames qui ont marqué son existence jusqu’à sa disparition prématurée en 1916, à l’âge de 34 ans. Rik Wouters a dominé tant la peinture, la sculpture que le dessin : son parcours extraordinaire l’érige aujourd’hui en Maître incontournable de l’Art moderne en Belgique.

Pour la première fois, ces deux musées rassemblent en une seule exposition la plus importante collection d’œuvres de l’artiste belge le plus illustre du début du XXe siècle. Des prêts rares de collections privées et de grands musées internationaux complètent l’ensemble. Cette exposition majeure clôture les hommages liés au centenaire de la mort de l’artiste.

L’art de Rik Wouters, c’est avant tout une abondance de couleurs et des sujets authentiques, simples, touchants. Par son langage visuel, la construction de ses sujets et la richesse lumineuse de sa palette, il a développé un style d’avant-garde, tout en ayant été associé à Ensor, puis Cézanne ou encore Renoir.

Rik Wouters fut rapidement apprécié par ses contemporains ; son talent fulgurant, fauché dans sa jeunesse par la Grande Guerre puis la maladie, nous lègue un héritage artistique fascinant et magistral.

Free Workshop: Do it yourself !

Au coeur de la rétrospective, petits et grands visiteurs sont invités à s’immerger dans l’espace-atelier de Rik Wouters : chevalets, tables, fauteuils accueilleront les dessinateurs inspirés.

L’atelier est accessible gratuitement aux heures d’ouverture de l’exposition, et spécifiquement accompagné les samedis et dimanches de 14h00 à 18h00.

La Belgique, dans les règles de l’ Art

Depuis 2008, le nombre de commerces en art a quadruplé. Les loyers et la situation du pays au cœur de l’Europe expliqueraient le boom.

Depuis 2008, le nombre de commerces en art a plus que quadruplé en Belgique. Selon le SPF Économie, le nombre de commerçants est passé en l’espace de sept ans de 72 à 318.

Le boom se remarque dans toutes les régions du pays. Mais c’est en Flandre où la hausse est la plus significative: de 35 en 2008 à 176 en 2014.

A Knokke-Heist par exemple une charmante station balnéaire, o, compte plus de 80 galeries d’art sur 2 km².

Il s’agit probablement de la plus grande densité de galeries au monde.

L’intérêt marqué pour l’art, qui se manifeste au sein de la ville, a donné naissance à Art Knokke-Heist.
La formule est simple : trois fois par an, plusieurs galeries accordent leurs agendas pour un week-end de vernissage.

Et ce, chaque premier week-end des vacances de Pâques, d’été et d’automne. On y trouve une offre très vaste de noms connus et moins connus, de talents établis et montants, tant de peintres que de sculpteurs ou de photographes.

Les amateurs d’art peuvent ainsi faire leur choix parmi les galeries et/ou artistes qui suscitent leur intérêt.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La collection du Sultan Al Qassemi pour la première fois en France

La collection du Sultan Al Qassemi pour la première fois en France

614 vues
24 mars 2017 0

Jusqu’au 2 juillet prochain, l’Institut du monde arabe à Paris met à l’honneur la...

La baie de Quiberon voit s’envoler ses illusions

La baie de Quiberon voit s’envoler ses illusions

765 vues
17 mars 2017 0

Spectaculaire rassemblement d’activités nautiques volantes, la 3e édition de la Semaine Affoilante aura lieu...

La Citadelle de Besançon, un lieu unique à découvrir

La Citadelle de Besançon, un lieu unique à découvrir

798 vues
10 mars 2017 0

Chef-d’œuvre de Vauban inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, la Citadelle de Besançon est...