LaQuotidienne.fr
L'actualité du Tourisme en France et à l'international

vendredi 28 août 2015
Breaking News
[À la une] Nicolas Delord (Thomas Cook France) : La relation-client comme charpente du produit
Malgré les nombreux événements qui ont pénalisé son activité...
[La vie de Julie] Comment je sens que ça commence à chauffer, là
C’est dingue comme il a vraiment fait trop chaud...
[Distribution] Bonnes vacances à tous !
La Quotidienne prend ses quartiers d’été, un peu de...
[Production] STI Voyages est liquidée
Le tour opérateur STI Voyages a été placé hier...
[Chroniques] Quel avenir pour Air France et Lufthansa face aux compagnies du Golfe ?
Dans l’aérien, le temps est au changement. Air France...
[People] Vueling et son PDG, Alex Cruz, honorés à Londres
Alex Cruz, Président et CEO de Vueling, la compagnie...
[À la une] Un bel été pour la France
La saison estivale 2015 devrait être marquée par la...
[Techno] Travelport met la main sur Mobile Travel Technologies
Le GDS Travelport Worldwide Limited vient de finaliser l’acquisition...
[Pays] La réputation du Canada bonne pour le tourisme
Selon le rapport RepTrak 2015 du Reputation Institute, le Canada jouit...
[Hotellerie] Travelcube élargit sa palette
TravelCube, la division Retail de GTA (Kuoni Group) propose...
[Golf] La Chine désormais à deux coups de l’île Maurice
Le « Tamarina Championshio Golf Club » s’ouvre davantage...
[Bien être] Le Trisara Luxury Resort de Phuket en forme olympique
Jusqu’au 31 octobre 2015, le Trisara Luxury Resort de...

L’état d’urgence a été hier décrété aux Seychelles. L’archipel de 115 îles a été durement frappé dimanche dernier par de violentes intempéries qui n’ont heureusement fait aucune victime. Trois districts de Mahé, la capitale, ont particulièrement été touchés : Pointe Larue, Anse aux pins et le Cap.

L’archipel des Seychelles, haut lieu du tourisme, est généralement relativement épargné par les cyclones de l’océan indien et il semblerait qu’une tempête tropicale en formation soit la cause de cette catastrophe.

Cette tempête tropicale était située encore lundi à environ 1 200 kilomètres au nord-est de l’île de la Réunion. En son sein, les rafales de vent maximales atteignaient allègrement les 130 km/h.

Le président seychellois, James Michel, a d’ores et déjà lancé un appel à l’aide internationale, estimant que son pays ne pourrait pas  » faire face seul au désastre« .

Selon la nomenclature des cyclones, cete tempête tropicale pourrait évoluer en cyclone (dont l’intensité reste à définir) d’ici jeudi au fil de sa progression vers l’ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Rubrique À la une

Articles précédents ››