LaQuotidienne.fr
L'actualité du Tourisme en France et à l'international

dimanche 19 avril 2015
Breaking News
[À la une] La Table de LaQuotidienne croque la garantie financière des agences…et des Cies aériennes
Pour sa deuxième édition, la Table de Quotidienne a voulu...
[La vie de Julie] Comment une joke peut se muer en poke
Vous vous souvenez de cette pub où un gars...
[Distribution] Selectour OVP Affaires devient Ailleurs Business
Changement de nom, nouvelle identité visuelle et nouvelle marque...
[Production] Le Ponant actionne bien son réseau
Les agences de voyages sont l’objet de toutes les...
[Transport] Nouvelles du Ciel : ANA, Volotea, Air Astana, Oman Air…
Volotea vient d’inaugurer sa nouvelle ligne annuelle Brest –...
[People] Quentin Vandevyver, nouveau patron de Best Western France
Best Western France vient d’annoncer la nomination de Quentin...
[À la une] La croisière bien ancrée sur la Côte d’Azur
Sans port susceptible d’accueillir à quai les grandes unités...
[Techno] Cuba : Le site web d’Havanatour tourné vers la techno
Havanatour, le spécialiste de Cuba, a totalement repensé son...
[Pays] Jet tours vise la Bulgarie
Jet tours propose six produits originaux en Bulgarie pour la...
[Hotellerie] Mama Shelter donne son Accor
Mama Shelter rajeunit et dynamise fortement l’image du groupe...
[Golf] Du Golf sur le Club Med II
La marque aux tridents invite ses clients à embarquer...
[Bien être] Culture et soins au Thalasso Spa de La Grande Motte
A trois heures quinze de train depuis Paris, et...

L’état d’urgence a été hier décrété aux Seychelles. L’archipel de 115 îles a été durement frappé dimanche dernier par de violentes intempéries qui n’ont heureusement fait aucune victime. Trois districts de Mahé, la capitale, ont particulièrement été touchés : Pointe Larue, Anse aux pins et le Cap.

L’archipel des Seychelles, haut lieu du tourisme, est généralement relativement épargné par les cyclones de l’océan indien et il semblerait qu’une tempête tropicale en formation soit la cause de cette catastrophe.

Cette tempête tropicale était située encore lundi à environ 1 200 kilomètres au nord-est de l’île de la Réunion. En son sein, les rafales de vent maximales atteignaient allègrement les 130 km/h.

Le président seychellois, James Michel, a d’ores et déjà lancé un appel à l’aide internationale, estimant que son pays ne pourrait pas  » faire face seul au désastre« .

Selon la nomenclature des cyclones, cete tempête tropicale pourrait évoluer en cyclone (dont l’intensité reste à définir) d’ici jeudi au fil de sa progression vers l’ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Rechercher

Rubrique À la une

Articles précédents ››