Breaking News
[À la une] Très bonnes fêtes à tous, La Quotidienne revient le 5 Janvier 2015
L’année 2014 se termine et toute la rédaction de...
[La vie de Julie] Comment y a pas de justice !
Hier j’ai reçu mon commercial préféré, celui du TO...
[Distribution] Groupama Assurance-Crédit, l’alternative à l’Apst ?
Déjà très présent sur le marché des opérateurs du...
[Production] Vagabonder à cheval sur les hauteurs de Madagascar
C’est une belle initiative que propose l’agence de voyages...
[Transport] Brèves de l’aérien
Air Algérie assurera au cours de l’été 2015 4...
[People] Un Deux étoiles au piano, sur Jet Airways
Yves Mattagne (photo à gauche), Deux étoiles Michelin depuis...
[France] Ces Petites Cités de Caractère qui pétillent en Champagne
La Champagne-Ardenne, déjà très engagée dans la valorisation de...
[Techno] EurAm prend la mesure
EurAm annonce plusieurs avancées majeures sur son site www.euram.eu,...
[Pays] Les nouveaux Visas pour l’Inde reportés en Mai prochain
Toutes les parties prenantes ayant été entendues, les nouvelles...
[Hotellerie] Center Parcs Roybon à l’heure de vérité
Roybon en Isère, le grand projet du Groupe Pierre...
[Golf] Tiger Woods fait jouer son style
Un concepteur de premier plan pour son nouveau parcours...
[Bien être] Spas Organisation respire la vie
Après la création du salon Zen & Bio Nantes...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

L’état d’urgence a été hier décrété aux Seychelles. L’archipel de 115 îles a été durement frappé dimanche dernier par de violentes intempéries qui n’ont heureusement fait aucune victime. Trois districts de Mahé, la capitale, ont particulièrement été touchés : Pointe Larue, Anse aux pins et le Cap.

L’archipel des Seychelles, haut lieu du tourisme, est généralement relativement épargné par les cyclones de l’océan indien et il semblerait qu’une tempête tropicale en formation soit la cause de cette catastrophe.

Cette tempête tropicale était située encore lundi à environ 1 200 kilomètres au nord-est de l’île de la Réunion. En son sein, les rafales de vent maximales atteignaient allègrement les 130 km/h.

Le président seychellois, James Michel, a d’ores et déjà lancé un appel à l’aide internationale, estimant que son pays ne pourrait pas  » faire face seul au désastre« .

Selon la nomenclature des cyclones, cete tempête tropicale pourrait évoluer en cyclone (dont l’intensité reste à définir) d’ici jeudi au fil de sa progression vers l’ouest.

Partager

Laisser un commentaire

Les articles de la rubrique À la une

Articles précédents ››