LaQuotidienne.fr
L'actualité du Tourisme en France et à l'international

lundi 30 mars 2015
Breaking News
[À la une] Le Vanuatu fait prendre conscience des risques climatiques
Les dégâts causés par le cyclone Pam, d’une intensité...
[La vie de Julie] Comment on est pas des citrons !
Cette semaine je vous ai préparé au moins une...
[Alea Jacta Est] Autopsie d’une info : la tragédie Germanwings
Un Airbus 320-211 de la compagnie Germanwings reliant Barcelone...
[Production] Des promos pour les agv par Amslav et Albatravel
Amslav Tourisme propose aux conseillers en voyages (agv) de...
[Transport] Nouvelles de l’aérien : Germanwings, Air Corsica, VLM
Germanwings, dont un appareil s’est crashé mardi dernier provoquant...
[People] Alexandre Jorre, nouveau Directeur Marketing de Amadeus France
Alexandre Jorre vient d’être nommé Directeur Marketing et Communication...
[À la une] Nice Côte d’Azur se coiffe d’une holding
L’aéroport Nice Côte d’Azur a créé le 10 mars dernier...
[Techno] Un nouveau salon du tourisme à Aix en Provence
Le 1 er Salon Tourisme et Patrimoine se déroulera...
[Pays] La Malaisie fait la fête à Paris
Dans le cadre des festivités de « l’Année 2015...
[Hotellerie] Autograph Collection installe son enseigne sur un palace niçois
L’hôtel Boscolo Exedra de Nice, établissement de 113 chambres,...
[Golf] Du Golf sur le Club Med II
La marque aux tridents invite ses clients à embarquer...
[Bien être] Culture et soins au Thalasso Spa de La Grande Motte
A trois heures quinze de train depuis Paris, et...

L’état d’urgence a été hier décrété aux Seychelles. L’archipel de 115 îles a été durement frappé dimanche dernier par de violentes intempéries qui n’ont heureusement fait aucune victime. Trois districts de Mahé, la capitale, ont particulièrement été touchés : Pointe Larue, Anse aux pins et le Cap.

L’archipel des Seychelles, haut lieu du tourisme, est généralement relativement épargné par les cyclones de l’océan indien et il semblerait qu’une tempête tropicale en formation soit la cause de cette catastrophe.

Cette tempête tropicale était située encore lundi à environ 1 200 kilomètres au nord-est de l’île de la Réunion. En son sein, les rafales de vent maximales atteignaient allègrement les 130 km/h.

Le président seychellois, James Michel, a d’ores et déjà lancé un appel à l’aide internationale, estimant que son pays ne pourrait pas  » faire face seul au désastre« .

Selon la nomenclature des cyclones, cete tempête tropicale pourrait évoluer en cyclone (dont l’intensité reste à définir) d’ici jeudi au fil de sa progression vers l’ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Rechercher

Rubrique À la une

Articles précédents ››