La Quotidienne

L'actualité du Tourisme pour les professionnels

Breaking News
[À la une] Fortes turbulences sur le Club Med
La crise économique européenne n’a pas joué en la...
[La Q. de Julie] Comment moi j’suis la reine d’Angleterre peut-être ?
Bien sûr je ne suis qu’une simple conseiller en...
[Distribution] Sud des Etats-Unis, une formation avec Air France et Delta Airlines
Les agents de voyage de la région parisienne sont...
[Production] Le tourisme en Russie ne pâtit pas de la crise en Ukraine
Alors que les relations diplomatiques entre la Russie et...
[Transport] Nouvelles de l’air
Un avion de la Malaysia Airlines a été contraint de...
[People] Un nouvel interlocuteur pour Icelandair
Arnaldur Haukur Olafsson rejoint aujourd’hui l’équipe d’Icelandair France en...
[À la une] La Fnam dit Stop à la grève d’AF
La Fnam (principale organisation professionnelle du secteur aérien) regrette...
[Techno] Novasera se démarque de Booking.com et d’Expedia
Novarésa est un moteur de réservation en ligne simple...
[Pays] La Nouvelle Orléans dans le dernier carré
Difficile de ne pas avoir un coup de coeur...
[Hotellerie] Le Park Hyatt New York prend de la hauteur
Hyatt Hotels Corporation vient d’annoncer l’ouverture du Park Hyatt...
[Golf] Swing et Chic, le Golf avec Sofitel
Sofitel Luxury Hotels renouvelle son partenariat avec l’emblématique tournoi...
[Bien être] Hyatt Paris Vendôme, Kure Bazaar fait des pieds et des mains
Dès septembre, la marque française Kure Bazaar prend ses...

L’état d’urgence a été hier décrété aux Seychelles. L’archipel de 115 îles a été durement frappé dimanche dernier par de violentes intempéries qui n’ont heureusement fait aucune victime. Trois districts de Mahé, la capitale, ont particulièrement été touchés : Pointe Larue, Anse aux pins et le Cap.

L’archipel des Seychelles, haut lieu du tourisme, est généralement relativement épargné par les cyclones de l’océan indien et il semblerait qu’une tempête tropicale en formation soit la cause de cette catastrophe.

Cette tempête tropicale était située encore lundi à environ 1 200 kilomètres au nord-est de l’île de la Réunion. En son sein, les rafales de vent maximales atteignaient allègrement les 130 km/h.

Le président seychellois, James Michel, a d’ores et déjà lancé un appel à l’aide internationale, estimant que son pays ne pourrait pas  » faire face seul au désastre« .

Selon la nomenclature des cyclones, cete tempête tropicale pourrait évoluer en cyclone (dont l’intensité reste à définir) d’ici jeudi au fil de sa progression vers l’ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Les articles de la rubrique À la une

Articles précédents ››