La Quotidienne

L'actualité du Tourisme pour les professionnels

Breaking News
[À la une] L’APST s’en tient à l’essentiel
La politique, c’est l’art de rendre possible ce qui...
[La Q. de Julie] Comment passer d’ensoleillé à orageux…
La journée avait si bien commencé : à 6...
[Alea Jacta Est] Ah, l’ivresse du pouvoir…
« La politique : Un gigantesque cirque où la...
[Production] CroisiEurope, porte-drapeau du Tourisme fluvial
Si bon nombre de français qui ont navigué sur...
[Transport] Brèves du ciel
Air France-KLM veut se renforcer sur l’Asie et le...
[People] Taylor Swift fait vendre New York
NYC & Company vient de lancer sa nouvelle campagne...
[À la une] HOP! officiellement chargée du court-courrier d’Air France
Le projet d’organisation de l’activité court-courrier du Groupe Air...
[Techno] Partir à son prix, est-ce aujourd’hui possible ?
Nous avons reçu récemment un communiqué de presse annonçant...
[Pays] Enterprise boucle son tour d’Europe
Les agences d’Enterprise Rent-A-Car ont ouvert leurs portes pour...
[Hotellerie] Equatoriales assignée à Residence
Equatoriales, la marque long-courrier de Donatello vient de signer...
[Golf] Brooks Koepka, vainqueur du Turkish Airlines Open 2014
Le joueur américain a reçu son trophée des mains...
[Bien être] Les Dames du Panthéon toutes Omnisens
En cette fin d’année, l’hôtel les Dames du Panthéon****...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

L’état d’urgence a été hier décrété aux Seychelles. L’archipel de 115 îles a été durement frappé dimanche dernier par de violentes intempéries qui n’ont heureusement fait aucune victime. Trois districts de Mahé, la capitale, ont particulièrement été touchés : Pointe Larue, Anse aux pins et le Cap.

L’archipel des Seychelles, haut lieu du tourisme, est généralement relativement épargné par les cyclones de l’océan indien et il semblerait qu’une tempête tropicale en formation soit la cause de cette catastrophe.

Cette tempête tropicale était située encore lundi à environ 1 200 kilomètres au nord-est de l’île de la Réunion. En son sein, les rafales de vent maximales atteignaient allègrement les 130 km/h.

Le président seychellois, James Michel, a d’ores et déjà lancé un appel à l’aide internationale, estimant que son pays ne pourrait pas  » faire face seul au désastre« .

Selon la nomenclature des cyclones, cete tempête tropicale pourrait évoluer en cyclone (dont l’intensité reste à définir) d’ici jeudi au fil de sa progression vers l’ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Les articles de la rubrique À la une

Articles précédents ››