2018 l’année de tous les records dans l’aérien ?


Les compagnies aériennes mondiales transporteront un nombre record de passagers et devraient faire des profits record en 2018, selon les prévisions de IATA. On vous raconte cela en détail.

Le bénéfice net des compagnies aériennes bat des records

Le directeur financier de IATA, Brian Pearce, a déclaré que le bénéfice net de l’industrie aérienne mondiale en 2018 devrait passer de 34,5 milliards de dollars en 2017 à 38,4 milliards de dollars en 2018.

Les compagnies nord-américaines prennent une part importante des bénéfices

Comme cela a été le cas au cours des dernières années, il y aura des différences importantes dans la rentabilité des compagnies aériennes d’une région à l’autre. Les compagnies aériennes de l’Amérique du Nord conservent une avance importante sur les bénéfices. Les transporteurs nord-américains devraient afficher un bénéfice net de 16,4 milliards de dollars en 2018, comparativement à 15,6 milliards de dollars en 2017.

Le milliardaire Warren Buffet a misé sur les compagnies américaines

Warren Buffett a investi des milliards de dollars dans l’industrie aérienne américaine.

Selon les médias spécialisés, ce sont plus de 10 milliards qui auraient été investis par le milliardaire dans American, Delta, United et Southwest Airlines.
Pourtant, en 2013, Warren Buffet qualifiait l’industrie du transport aérien des États-Unis de «piège mortel pour les investisseurs ».

Au cours de la dernière décennie, le paysage de l’industrie du transport aérien aux États-Unis a beaucoup changé. Les quatre compagnies aériennes ont aligné des bénéfices record.

Les transporteurs européens et asiatiques s’en sortent bien

Les transporteurs européens, cependant, comblent l’écart. Ils devraient afficher un bénéfice de 11,5 milliards de dollars en 2018 contre 9,8 milliards de dollars l’année dernière. Les bénéfices des compagnies aériennes d’Asie-Pacifique devraient atteindre 9 milliards de dollars contre 8,3 milliards de dollars.

Par contre, les transporteurs d’Amérique latine et du Moyen-Orient devraient dégager de faibles bénéfices. Les transporteurs en Afrique sont
malheureusement dans le rouge.

Le nombre de passagers continue de progresser mais les défis restent présents

Le nombre de passagers transportés augmentera de 6 %, passant de 4,1 milliards en 2017 à 4,3 milliards en 2018. Cependant, le plus grand défi à la rentabilité des compagnies aériennes, a déclaré l’IATA, sera l’augmentation des coûts. Il y a celui du carburant.

Mais c’est surtout les coûts de « main-d’œuvre » qui augmenteraient fortement. Ils pourraient représenter 30,9 % des coûts d’exploitation moyens.

En regardant ces résultats, les agences de voyages pourraient légitimement ne pas comprendre pourquoi certaines compagnies aériennes leur rendent la vie si difficile, non ?

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Les bonnes recettes à suivre du groupe IAG

Les bonnes recettes à suivre du groupe IAG

1213 vues
25 avril 2018 1

Faisons un petit rappel historique. Le groupe IAG (International Airlines Group) a été fondé...

L’Allemagne boude t-elle les Canaries ?

L’Allemagne boude t-elle les Canaries ?

3984 vues
24 avril 2018 1

Sur le marché allemand, Antalya grimpe mais les Canaries plongent. Les précédents chiffres publiés...

Le Japon garde le feu sacré

Le Japon garde le feu sacré

1545 vues
23 avril 2018 0

Le Japon, avec des dizaines de volcans actifs, est situé sur la célèbre « ceinture...