20 ans après aux Jardins Suspendus de Marqeyssac !


Et non, il ne s’agit pas du tournage de la dernière aventure des « Trois Mousquetaires » mais du vingtième anniversaire de l’ouverture au public des fabuleux jardins de Marqueyssac au bord de la Dordogne dans cette petite portion de la rivière que certains surnomment « la Vallée des Trois Châteaux » et qui comme l’aurait apprécié Alexandre Dumas en compte quatre: les deux imposantes forteresses de Castelnaud et Beynac, le petit château de Marqueyssac et le quatrième, le fameux Château des Milandes de Joséphine Baker.

En 1996, alors qu’il est déjà l’heureux propriétaire de Château de Castelnaud, une véritable place forte médiévale réputée imprenable qu’il a entièrement restaurée pour l’ouvrir au public, Kléber Rossillon qui est un fou de la conservation du patrimoine, se porte acquéreur du Château de Marqueyssac qui fait face à Castelnaud sur l’autre rive de la Dordogne. Marqueyssac est un petit château aux toits de lauze bâti sur un promontoire rocheux dont le vaste parc domine toute la vallée.

A partir des années 1860, son propriétaire d’alors, Julien de Cerval, transforme tout le promontoire en un parc ou il fait planter plus de 150.000 buis, et de nombreux pins parasols. Julien de Cerval était un passionné des jardins « à l’italienne » qu’il avait découvert pendant un séjour prolongé en Italie.

Kleber Rossillon ne ménage pas ses efforts car des travaux énormes sont nécessaires pour rétablir la splendeur de ces jardins et pour remettre en état le château. Malgré les difficultés le 23 mars 1997, les Jardins suspendus de Marqueyssac sont ouverts au public.

Une escouade de jardiniers a travaillé d’arrache-pied pour nettoyer, élaguer et tailler entièrement à la main ces buis leur donnant des centaines de formes souvent inattendues, façonnant des dizaines de petits jardins propices à la promenade et à la rêverie.

Il y a même deux cascades et les trois différents parcours qui serpentent sur le promontoire représentent pas moins de 6 km de promenade pour celui qui voudrait tous les emprunter.

Le succès est rapide, le jardin a reçu la distinction de Jardin Remarquable. Le Guide Vert des éditions Michelin lui accorde les 3 étoiles des sites qui méritent le voyage. En 2016 Marqueyssac a reçu plus de 200.000 visiteurs. C’est devenu le jardin le plus visité du Périgord.

A l’intérieur du parc, parmi d’autres activités, des cours d’initiation à l’escalade sont proposés à tous, enfants comme adultes.

Il n’est nul besoin d’être un pro de la varappe. De même une magnifique Via Ferrata, totalement sécurisée, offre une promenade à sensations à flanc de falaise où tous ceux qui ne souffrent pas du vertige pourront jouir d’une vision unique sur la vallée.

Pour les autres, un belvédère avec un panorama à 360° sur la vallée, les châteaux et des sites magnifiques comme la Roche-Gageac ou Domme, a été installé, à ne manquer sous aucun prétexte.

Le château a aussi fait l’objet de travaux majeurs, le grand salon, la salle à manger et la chambre ont retrouvé leur aspect de l’époque de Julien de Cerval. La toiture et ses 500 tonnes de lauze a été déposée par petites tranches et en 2015 après 5 ans de lourds travaux elle a été totalement remontée avec ses pierres d’origine par une des rares équipes de couvreurs qui maîtrisent encore cette technique.

Les Jardins Suspendus de Marqueyssac sont ouverts tous les jours de l’année. Et tous les jeudis soirs des mois de juillet et août ils sont illuminés par plus de 2000 chandelles et 300 spots qui offrent les plus romantiques des promenades.

Et puis pour ajouter un attrait supplémentaire, Kléber Rossillon a acquis un rarissime squelette de dinosaure de plus de 150 millions d’année, un allosaure de 7,50 m de long et 2,50m de haut, prédateur redoutable et ancêtre direct du fameux T-Rex.

Cet Allosaure, acquis au téléphone par Kleber Rossillon alors qu’il accompagnait le Président de la République en décembre dernier lors de l’inauguration officielle du site de Lascaux IV, a été installé dans les jardins de Marqueyssac le 23 mars dernier pour marquer les 20 ans de Marqueyssac.

Ce jour-là ce fut journée portes ouvertes et les visiteurs vinrent nombreux bravant avec le sourire une pluie froide qui, elle, s’était invitée sans façon.

Le soir la pluie cessa et tous les invités qui comptaient parmi eux Alain Baraton, le célèbre jardinier en chef du Château de Versailles venu dire tout le bien qu’il pensait du travail réalisé par Kléber Rossillon et ses équipes à Marqueyssac, soupirèrent d’aise car vers onze heures du soir les deux magnifiques citadelles de Castelnaud et Beynac de l’autre côté de la vallée devaient s’illuminer avec un magnifique feu d’artifice tiré du bas de leurs remparts respectifs.

Mais ce soir là la nature était du genre farceuse et quelques instants avant l’illumination un brouillard épais s’est soudain levé et a quelque peu troublé la fête, empêchant de bien profiter du spectacle qui avait déjà eu lieu, une seule fois, il y a dix ans jour pour jour pour les 10 ans de Marqueyssac.

Alors nous nous sommes tous donnés rendez-vous dans 10 ans exactement pour les 30 ans de Marqueyssac, car c’est certain ce soir-là, le 23 mars 2027, il fera beau.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Combien de marins, combien de capitaines …

Combien de marins, combien de capitaines …

452 vues
22 septembre 2017 0

Au Mucem à Marseille, l’exposition « Aventuriers des mers Méditerranée-océan Indien, du VIIe au XVIIe...

Lascaux passe le seuil des 200 000 visiteurs

Lascaux passe le seuil des 200 000 visiteurs

1628 vues
7 juillet 2017 0

Alors que le Centre International de l’Art Pariétal – Lascaux est ouvert depuis le...

Sillonner l’ Ardèche des créateurs, le vrai bon plan

Sillonner l’ Ardèche des créateurs, le vrai bon plan

2068 vues
30 juin 2017 0

L’Ardèche bénéficie d’une dimension artistique et créative qui en fait un territoire attractif pour...